//img.uscri.be/pth/797b174865ad43605dc601dfb7ca46edfd240846
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille ROBINET

De
2 pages
ROBINET

A l’origine— Rien à voir avec la plomberie... Robinet est tous simplement un patronyme
dérivé local du nom de baptême Robert, lui-même issu d’un nom de personne d’origine
germanique Rodberht (composé des racines rhod-, gloire, et -berht, brillant, illustre). On
recense actuellement environ 7 900 Robinet en France. Ils sont principalement implantés
à Paris, dans les Ardennes et la Meuse.
C’est la nature — Le Rennais Jean-Baptiste Robinet (1735-1820) rentra dans le monde
après avoir fait partie de la Compagnie de Jésus. Il se consacra alors aux Lettres. Ses
débuts firent du bruit car il était converti aux opinions philosophiques. Il est ainsi l’auteur
d’un ouvrage de philosophie de la nature où il expose un matérialisme sensualiste et
hylozïste (contre le mécanisme).
Amiral de France — Robert de Braquemont, dit Robinet, vivait à la fin du XIVème siècle
et au début du XVème siècle. Chevalier, conseiller et chambellan du roi Charles VI, il
servit d’abord sous l’amiral de Vienne. En 1384, étant passé au service de Frédéric II, roi
de Sicile, il le quitta pour entrer à celui de Jean 1er roi de Castille, contre le roi du
Portugal. En Avignon, en 1402, il favorisa l’évasion du pape Benoît XIII qu’il mit à l’abri. Il
fut alors envoyé en Espagne, pour en faire venir quatre galères et cinq cents arbalétriers.
Il le fut de nouveau en 1417, en qualité d’ambassadeur chargé de régler le différend qui
s’était élevé entre le roi Jean II, sa mère Catherine et Ferdinand, son ...
Voir plus Voir moins
R
OBINET
A l’origine—
Rien à voir avec la plomberie... Robinet est tous simplement un patronyme
dérivé local du nom de baptême Robert, lui-même issu d’un nom de personne d’origine
germanique Rodberht (composé des racines rhod-, gloire, et -berht, brillant, illustre). On
recense actuellement environ 7 900 Robinet en France. Ils sont principalement implantés
à Paris, dans les Ardennes et la Meuse.
C’est la nature —
Le Rennais Jean-Baptiste Robinet (1735-1820) rentra dans le monde
après avoir fait partie de la Compagnie de Jésus. Il se consacra alors aux Lettres. Ses
débuts firent du bruit car il était converti aux opinions philosophiques. Il est ainsi l’auteur
d’un ouvrage de philosophie de la nature où il expose un matérialisme sensualiste et
hylozïste (contre le mécanisme).
Amiral de France —
Robert de Braquemont, dit Robinet, vivait à la fin du XIVème siècle
et au début du XVème siècle. Chevalier, conseiller et chambellan du roi Charles VI, il
servit d’abord sous l’amiral de Vienne. En 1384, étant passé au service de Frédéric II, roi
de Sicile, il le quitta pour entrer à celui de Jean 1er roi de Castille, contre le roi du
Portugal. En Avignon, en 1402, il favorisa l’évasion du pape Benoît XIII qu’il mit à l’abri. Il
fut alors envoyé en Espagne, pour en faire venir quatre galères et cinq cents arbalétriers.
Il le fut de nouveau en 1417, en qualité d’ambassadeur chargé de régler le différend qui
s’était élevé entre le roi Jean II, sa mère Catherine et Ferdinand, son oncle, et ses
tuteurs. En 1406, Robinet fut nommé chancelier chambellan de Charles VI. En 1415, il
fut, avec le bâtard de Bourbon, chef de l’armée de mer levée pour empêcher le
ravitaillement de la ville de Harfleur. Quoique vaincu, il fut, en 1417, pourvu de la charge
d’amiral de France ; charge dont il fut désappointé l’année suivante par la section de
Bourgogne. Il se retira alors en Espagne où il mourut.
Victime de la Révolution
— Le laboureur Louis Robinet, domicilié à Doué dans le
Maine-et-Loire, fut condamné à mort comme brigand de la Vendée, c’est-à-dire chouan,
le 18 frimaire an II.
Une pieuse dévouée —
Epouse de l’officier aviateur Gabriel Robinet, sans nouvelles de
son mari mobilisé en 1940, Marie Lecoq, née à Lille en 1896, se promit, s’il était vivant, de
s’engager dans une œuvre. Ainsi fut fait. Elle devint responsable diocésain du service
familial de la Ligue féminine d’action catholique française puis de l’ACGF. (1941-1963).
Son premier souci fut d’organiser des réunions de femmes de prisonniers, élargies en
“Heures d’amitié”. Elle s’occupa ensuite des “Bibliothèques pour tous” et d’un cercle
biblique (1963).
Les Robinet dans l’histoire—
Citons encore : Charles Robinet, pseudonyme du
Laurens, littérateur du XVIIème siècle ; Isaac-Etienne Robinet (1731-1797), évêque de
Charente-Maritime (1791), qui renonça à son siège en 1793 et s’éteignit à Torxé
(Charente-Maritime) ; le sculpteur de bustes Stéphane Robinet (1799-1869) ; l’œnologue
Edouard Robinet, auteur de nombreux ouvrages spécialisés ; le sculpteur Pierre Alfred
Robinet (1814-1878), élève de Pradier ; le peintre miniaturiste Robinet, actif à Strasbourg
de 1800 à 1825 ; Hortensia Robinet, qui a donné des ouvrages sur l’arboriculture et
l’horticulture ; l’historien du XIXème siècle Jean-François-Eugène Robinet, spécialiste de
la Révolution, auteur de dictionnaires biographiques ; Gustave-Paul Robinet (1845-1932),
dit Robinet père, peintre de genre et de paysages qui peignit des rivages du lac des
Quatre Cantons et les montagnes suisses ; son fils et élève Gustave-Paul Robinet,
portraitiste et peintre de paysages ; l’historien Gabriel-Adrien Robinet de Cléry ; André
Robinet, directeur de banque, né à Soissons en 1926 ; Rémy Robinet-Dufffo, né en 1930,
président de l’Union patronale de Paris, président honoraire, à partir de 1987, du tribunal
de commerce de Paris, Pdg de plusieurs sociétés ; Jean-Louis Robinet, né en 1948,
fondateur et Pdg d’une société d’habillement et de maroquinerie, créateur de la marque
François Marot (1983) ;