//img.uscri.be/pth/61ce2ad2ecd6413bd39aaf975b6b68b7961350ce
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille SCHMIDT

De
2 pages
SCHMIDT

A l’origine — Schmidt désignait au départ un forgeron. Ce patronyme compte
actuellement plus de 11 500 porteurs en France, principalement en Moselle, dans le Nord
et à Paris.
Le peintre des empereurs — Dessinateur, graveur, pastelliste, Georges Schmidt naquit
à Berlin en 1712. Il étudia le dessin et la gravure à l’académie de Berlin, puis fut reçu à
l’Académie royale de Paris, en 1742. De retour à Berlin en 1744, il fut nommé graveur du
roi de Prusse, puis il fut appelé en 1757 à Saint-Petersbourg, par l’impératrice Elisabeth
dont il avait gravé le portrait. Il y créa une école de gravure destinée à reproduire les
portraits des empereurs de Russie. Il décéda en 1775.
Un célèbre symphoniste — Le violoncelliste et compositeur austro-hongrois Franz
Schmidt (1874-1939) entra en 1896 à l’orchestre de l’opéra de Vienne. Au cours d’une
tournée philharmonique en 1900 à Paris, il recueillit les sujets de ses deux opéras : Notre-
Dame de Victor Hugo et Fredigundis, écrits de 1916 à 1921. En 1913, il décida de quitter
l’opéra pour se consacrer à l’enseignement au conservatoire, où il fut nommé directeur
des études en 1925, puis recteur de 1927 à 1931. Il mourut en laissant inachevée sa
cantate Deutsche Auferstehung. Il reste le symphoniste autrichien le plus célèbre après
Brukner et Mahler. Son œuvre la plus connue est celle du Livre aux sept sceaux, terminée
en 1937.
L’un des pères de l’Euro — L’homme politique Helmut Schmidt, né en 1918 à
Hambourg, devint membre du ...
Voir plus Voir moins
HMIDT
SC A l’origine —Schmidt désignait au départ un forgeron. Ce patronyme compteactuellement plus de 11 500 porteurs en France, principalement en Moselle, dans le Nordet à Paris.Le peintre des empereurs — Dessinateur, graveur, pastelliste, Georges Schmidt naquità Berlin en 1712. Il étudia le dessin et la gravure à l’académie de Berlin, puis fut reçu àl’Académie royale de Paris, en 1742. De retour à Berlin en 1744, il fut nommé graveur duroi de Prusse, puis il fut appelé en 1757 à Saint-Petersbourg, par l’impératrice Elisabethdont il avait gravé le portrait. Il y créa une école de gravure destinée à reproduire lesportraits des empereurs de Russie. Il décéda en 1775.Un célèbre symphoniste — Le violoncelliste et compositeur austro-hongrois FranzSchmidt (1874-1939) entra en 1896 à l’orchestre de l’opéra de Vienne. Au cours d’unetournée philharmonique en 1900 à Paris, il recueillit les sujets de ses deux opéras : Notre-Dame de Victor Hugo et Fredigundis, écrits de 1916 à 1921. En 1913, il décida de quitterl’opéra pour se consacrer à l’enseignement au conservatoire, où il fut nommé directeurdes études en 1925, puis recteur de 1927 à 1931. Il mourut en laissant inachevée sacantate Deutsche Auferstehung. Il reste le symphoniste autrichien le plus célèbre aprèsBrukner et Mahler. Son œuvre la plus connue est celle du Livre aux sept sceaux, terminéeen 1937.L’un des pères de l’Euro — L’homme politique Helmut Schmidt, né en 1918 àHambourg, devint membre du Bundestag allemand en 1953. Leader du Parti social-démocrate, il fut nommé chancelier de la République Fédérale d’Allemagne de 1974 à1982. Artisan du rapprochement franco-allemand, il oeuvra beaucoup à la mise en placedes institutions communautaires en priviligiant notamment l’axe Paris-Berlin commemoteur politique de la construction européenne. C’est aussi sous son impulsion que leConseil européen de Copenhague accepta, en 1978, le principe du système monétaireeuropéen, qui devint en 1979 l’Ecu, aujourd’hui l’Euro.Les Schmidt en politique —Plusieurs autres Schmidt s’illustrèrent en politique. EmileSchmidt dit Jammy-Schmidt, né en 1872, député de l’Oise (1921-1942), occupa deuxpostes ministériels en 1925. Il fut un éphémère sous-secrétaire d’Etat aux Financeschargé des régions libérées du 17 avril au 29 octobre avant d’occuper encore plusbrièvement le siège de sous-secrétaire d’Etat à la Présidence et aux Finances, chargé desrégions libérées, du 29 octobre au 28 novembre 1925 ! Henri Schmidt, né en 1874 àSaint-Dié, fut député des Vosges (1906-1919).Un anticonformiste — Le nouvelliste et romancier allemand Arno Schmidt (1914-1979)devint après la guerre le représentant de la jeune littérature allemande. Il dénonça avecviolence et cynisme le conformisme religieux, moral et intellectuel. Son titre le plus connu,publié en 1957, reste La République des savants.Un théoricien de l’individualisme moderne — L’écrivain et économiste socialisteallemand Gaspard Schmidt, plus connu sous le pseudonyme de Max Stirner, est né en1806 et décédé en 1856. Il connut le succès avec l’ouvrage Le Moi individuel et ce qui luiappartient publié en 1845. Son second opus Exégèse politique de la société individualistebeaucoup plus polémique déclencha un énorme scandale.Un explorateur du froid — Le savant et explorateur russe Otto-Coulevitch Schmidt(1891-1956) était l’un des membres de l’expédition germano-soviétique dans le Pamir en1928. Après l’exploration de l’Arctique, il fonda et administra la voie maritime du Nord de1932 à 1939.Les Schmidt dans l’histoire — Citons aussi : le professeur à l’université de WirtzbourgMichaël-Ignace Schmidt (1736-1794), qui rédigea en grande partie l’Histoire desAllemands, monumentale œuvre en trente et un volumes ! (1778-1808) ; l’historienChristophe de Schmidt