//img.uscri.be/pth/ddcc64a728bd9996469dcff133b58d22242a9d21
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille SCHUTZ

De
2 pages
SCHUTZ

A l’origine — Schutz désignait à l’origine un archer. Le verbe allemand schützen signifie
aujourd’hui protéger. Les porteurs du nom Schutz sont actuellement environ 2 900 en
France. Leurs deux premiers départements d’implantation sont la Moselle et la Meurthe-
et-Moselle.
Les sept paroles de Jésus-Christ en croix — Heinrich Schütz naquit à Köstritz dans
la Saxe en 1585. Etudiant le droit à l’université de Marbourg, il apprit la musique à Venise
avec Giovanni Gabrieli, entre 1609 et 1616. De retour en Allemagne, il reprit ses études
de droit avant d’être nommé organiste du landgrave. S’adonnant alors à cette unique
passion, il composa la musique pour le baptême du fils de l’électeur de Saxe. Il joua un
rôle important dans l’évolution de la musique allemande grâce à ses oratorios dont
Oratorio de Pâques (1623), Les sept paroles de Jésus-Christ en croix (1645) ou Oratorio
de Noël (1654). Il mourut à Dresde en 1672.
Au tableau d’honneur de la Grande Guerre — De nombreux Schutz ont combattu
pendant la Première Guerre mondiale, bien souvent au prix de leur vie. Parmi eux,
évoquons, à titre d’exemple, le souvenir du lieutenant au 131ème d’infanterie René
Schutz, décoré et cité à titre posthume à l’ordre de l’armée française en ces termes :
“ Officier d’une haute élévation morale et de glorieuse espérance. Deux fois cité. A
toujours donné, dans l’accomplissement de son devoir, l’exemple d’une conscience et
d’un courage incomparables. Vient encore de se faire remarquer ...
Voir plus Voir moins