//img.uscri.be/pth/51518575d4c0de3def9f774c61d630e4a037a456
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille TESSIER

De
2 pages
TESSIER

A l’origine — Le patronyme Tessier a été attribué à l’origine à un tisserand ou un
fabricant de toile. On en trouve près de 25 000 Tessier en France. Le berceau d’origine
du nom est l’Ouest de la France, les départements les plus peuplés étant toujours la
Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire.
Un syndicaliste chrétien — Influencé par Marc Sangnier et la démocratie chrétienne,
Gaston Tessier (1887-1960) fut secrétaire des syndicats chrétiens de la région parisienne.
Secrétaire de la CFDT de 1919 à 1953, dont il fut le président d’honneur, il fut l’un des
fondateurs du mouvement de résistance Libération Nord. Il fit partie du Conseil national
de la Résistance de l’Assemblée consultative provisoire en 1944. Président de la
Confédération internationale des syndicats chrétiens en 1947, il devint conseiller d’Etat en
1949.
Un spécialiste des céréales — L’agronome Alexandre-Henri Tessier (1741-1837),
membre de la société de médecine à partir de 1776, fut chargé par le ministre Necker
d’étudier l’ergot de seigle de Sologne qui causait de grands ravages. Membre de
l’Académie des sciences en 1783, il fit des comparaisons entre les variétés de froments
français et étrangers, sur les prairies artificielles et sur les semences de plantes exotiques.
Mais ses plus intéressantes expériences portèrent sur le mérinos dont il contribua à
développer l’élevage en France.
La tête dans les étoiles — Elizabeth Tessier du Cros est certainement l’une des plus
célèbres ...
Voir plus Voir moins
T
ESSIER
A l’origine —
Le patronyme Tessier a été attribué à l’origine à un tisserand ou un
fabricant de toile. On en trouve près de 25 000 Tessier en France. Le berceau d’origine
du nom est l’Ouest de la France, les départements les plus peuplés étant toujours la
Loire-Atlantique, la Vendée et le Maine-et-Loire.
Un syndicaliste chrétien —
Influencé par Marc Sangnier et la démocratie chrétienne,
Gaston Tessier (1887-1960) fut secrétaire des syndicats chrétiens de la région parisienne.
Secrétaire de la CFDT de 1919 à 1953, dont il fut le président d’honneur, il fut l’un des
fondateurs du mouvement de résistance Libération Nord. Il fit partie du Conseil national
de la Résistance de l’Assemblée consultative provisoire en 1944. Président de la
Confédération internationale des syndicats chrétiens en 1947, il devint conseiller d’Etat en
1949.
Un spécialiste des céréales —
L’agronome Alexandre-Henri Tessier (1741-1837),
membre de la société de médecine à partir de 1776, fut chargé par le ministre Necker
d’étudier l’ergot de seigle de Sologne qui causait de grands ravages. Membre de
l’Académie des sciences en 1783, il fit des comparaisons entre les variétés de froments
français et étrangers, sur les prairies artificielles et sur les semences de plantes exotiques.
Mais ses plus intéressantes expériences portèrent sur le mérinos dont il contribua à
développer l’élevage en France.
La tête dans les étoiles —
Elizabeth Tessier du Cros est certainement l’une des plus
célèbres astrologues françaises. Née Henselmann en 1938, elle mena à ses débuts une
carrière pour le moins éclectique : enseignante, mannequin chez Chanel, cover girl
internationale, elle se lança avec plus ou moins de réussite dans le cinéma, tournant
quelques séries B et des films déshabillés. Convertie à l’astrologie à l’orée des années
1970, elle rencontra rapidement le succès, non seulement auprès du grand public
européen mais aussi auprès d’hommes politiques comme François Mitterrand ! Animatrice
de nombreuses émissions de télévision en Allemagne et en France comme Astralement
Vôtre (1975-1976) et Au bonheur des astres (1979-1980), elle anime aussi les pages
horoscope de Télé 7 Jours, Gala, Bild (Allemagne), De Telegraaf (Pays-Bas) et livre
chaque année une littérature très abondante sur le sujet. Citons par exemple : Votre
horoscope (publication annuelle depuis 1982), Astrologie passion (écrit en collaboration,
1992) ou Sous le signe de Mitterrand (1997).
De nombreux Tessier au Canada —
Plusieurs Tessier émigrèrent au Canada au
XVIIème siècle et y firent souche : Jacques Tessier, né en 1647, engagé en 1666,
originaire de Nantes, domestique à Sainte-Geneviève près de Québec ; Urbain Tessier
(1619-1689), originaire de Tours, marié au Québec à Marie Archambault en 1648 ; Marc
Tessier (1650-1704), originaire de Vendée, domestique à Montréal ; etc.
Les Tessier dans l’histoire —
Parmi les Tessier qui ont laissé leur nom à la postérité,
évoquons : Georges Tessier, né en 1894, député de la Haute-Vienne de 1936 à 1942,
inscrit au groupe socialiste ; Louis Teissier, peintre du XIXème siècle, né à Anvers, élève
de Gérôme et sociétaire des Artistes français ; Noël Tessier (1634-1721), émigré à Saint-
Denis sur l’île Bourbon (actuelle île de la Réunion), époux d’une Malgache Anne Mousse,
dont il eut de nombreux descendants comme : Pierre Tessier (1719-1754), officier de
dragons, et Pierre Tessier (1749-1777), employé du roi ; le diplomate Rémy Tessier du
Cros, né en 1920, ambassadeur de France en Corée (1975-1980), auteur des Coréens,
frères séparés (1990) ; l’avocat et haut fonctionnaire Henri Tessier du Cros, né en 1932,
conseiller
technique
au
cabinet
d’Alain
Peyrefitte
(1973-1974),
conseiller
d’Etat
(1985), auteur d’un ouvrage sur Louis Armand, visionnaire de la modernité (1987) ;
l’actrice Valentine Tessier (1892-1981), élève de Paul Mounet, qui travailla avec Louis
Jouvet ; etc.© Archives & Culture. Reproduction et diffusion interdites. Usage privé