Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 1,50 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Vous aimerez aussi

V
ERMEULEN
A l’origine —
Ce nom d’origine flamande a désigné au départ des personnes qui
habitaient près d’un moulin. La France recense environ 4 000 Vermeulen actuellement et
leur département de plus forte implantation est le Nord. Plus de 13 700 personnes le
portent aujourd’hui en Belgique.
Une parenté inattendue —
Idalie Vermeulen était la belle-mère de Marie Cleenewerk
de Crayencour (1868-1902), elle-même tante de Marguerite Cleenewerk de Crayencour,
c’est-à-dire de Marguerite Yourcenar (1903-1987), écrivain et membre de l’Académie
française.
La Maison Natan
— Après des études d’architecture à l’Institut Saint-Luc à Bruxelles, le
créateur de mode Edouard Vermeulen, né à Ypres en 1957, lança en 1984 sa marque
Natan Diffusion. Il compléta sa gamme par une collection plus jeune et décontractée en
1987 et des accessoires en 1990. La maison mère bruxelloise gère aujourd’hui des
boutiques à l’étranger et des exportations jusqu’au Japon.
Eve aux Galeries
— La comédienne Marcelle Dambremont, pseudonyme de Vermeulen
est née en Angleterre en 1919. Créatrice de spectacles en plein air à Beersel, comédienne
puis directrice artistique et metteur en scène au théâtre des Galeries, elle interpréta plus
de deux cents rôles. Comme auteur dramatique, elle reçut l’Eve du théâtre 1958 pour la
mise en scène de Sainte Jeanne.
Le portraitiste des Grands —
Corneille Vermeulen est considéré comme l’un des plus
illustres graveurs du XVIIème siècle, pour ses séries de portraits des membres de la
haute aristocratie européenne. Né à Anvers en 1641, Corneille Vermeulen apprit le dessin
et la gravure au burin à l’école de gravure de Paris, alors la plus célèbre institution
d’Europe. Il acquit une renommée exceptionnelle avec ses portraits de Marie-Louise
d’Orléans, duchesse de Montpensier, du maréchal du Luxembourg, d’Anne Boleyn,
d’Oliver Cromwell, de Marie de Médicis ou d’Elisabeth 1ère.
Des sportifs de tout poil —
Plusieurs Vermeulen se sont distingués par leurs qualités
sportives. Le coureur Jean Vermeulen a publié en 1931 un ouvrage sur La course à pied,
cross et fond. René Vermeulen, né en 1954, fut champion de France de cyclisme
amateur en 1976 et 1977. Quant au footballeur néerlandais Pierre Vermeulen, il s’illustra
dans les années 1980 au Paris Saint-Germain
Les Vermeulen dans l’histoire —
Citons aussi : le théologien Henri Vermeulen, dit
aussi Gravius ou Vermolanus, entré au couvent des frères prêcheurs de Nimègue en 1500
et élu prieur du couvent en 1548, mort quatre ans plus tard, auteur d’un traité sur les
rites antiques du baptême et de la confession, et d’éditions des œuvres de saint Cyprien,
saint Jean Damascène et saint Paulin de Nole ; le dessinateur et graveur Corneille-
Mathieu Vermeulen (1644-1709), qui grava en France un grand nombre de portraits de
personnages célèbres ; le conteur et romancier Edward Vermeulen (1861-1864), connu
sous le pseudonyme de Warden Oom, très populaire en Flandre et dont la devise était
“ Door het Volk, voor het Volk ”, c’est-à-dire “ Par le peuple, pour le peuple ” ; la
religieuse Sœur Hugoline, Ida Vermeulen dans la vie civile (1873-1899), missionnaire de
la congrégation des Sœurs de la Charité d’Anvers, morte d’une méningite au Congo ; le
journaliste au Soir Marcel Vermeulen (1915-1983) connu sous le pseudonyme de
Robinson, également auteur de livres pour enfants comme La Merveilleuse Aventure ou
Johny Cristal troubadour du Far West ; le peintre expressionniste Noël Vermeulen, né à
Gand en 1917, mort en 1989, qui orienta son œuvre vers un courant abstrait où les
formes géométriques dominaient ; le syndicaliste Marcel Vermeulen, né à Hazebrouck en
1901 et mort en 1980, secrétaire du syndicat CGT des métallos d’Isbergues, l’un des plus
importants syndicats du Pas-de-Calais, maire SFIO de Molinghem (1925-1935) et
fondateur de la Fédération départementale des mutilés du travail (1927) et de la caisse
départementale d’assurances sociales Le Travail (1931) ; l’ingénieur Jean-Luc Vermeulen,