//img.uscri.be/pth/36107315c5393aff066d0f80df891e89cbf3691b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du nom de famille VIDAL

De
2 pages
VIDAL

A l’origine — Vidal correspond à la forme occitane du nom de baptême Vitalis, “qui
concerne la vie”, nom popularisé par une dizaine de martyrs. On le retrouve aussi dans
un certain nombre de noms de lieux. Ils sont 48 400 à porter ce nom en France,
principalement groupés dans la moitié sud.
Célèbre auprès d’une génération d’écoliers — Le géographe Paul Vidal de La Blache
(1845-1918) fut le pionnier en France de la géographie scientifique. Parmi ses ouvrages,
bien connus d’une génération d’écoliers, citons : T ableau de la Géographie de la France
(1903) et Principes de Géographie humaine (1922). Il fonda les Annales de géographie et
conçut la Géographie universelle réalisée après sa mort.
Les aventures amoureuses d’un troubadour — Le troubadour provençal Pierre Vidal
dut s’éloigner de sa terre natale après diverses aventures amoureuses tapageuses. Il
partit pour la Palestine et épousa dans l’île de Chypre une jeune Grecque qu’on lui dit
être la nièce de l’empereur d’Orient et l’héritière de ses droits. Persuadé alors qu’il était
empereur, revêtu des ornements impériaux, il ne marcha plus sans faire porter un trône
devant lui ! Les désastres de la troisième croisade le contraignirent à revenir en Provence
en abandonnant sa femme en Orient. Plus tard, pour prouver sa passion à une de ses
maîtresses nommée Louve de Penautier, il prit le nom de Loup, mit un loup dans ses
armes et se revêtit d’une peau de loup. Mais les bergers du voisinage, feignant de le
prendre pour ...
Voir plus Voir moins
V
IDAL
A l’origine —
Vidal correspond à la forme occitane du nom de baptême Vitalis, “qui
concerne la vie”, nom popularisé par une dizaine de martyrs. On le retrouve aussi dans
un certain nombre de noms de lieux. Ils sont 48 400 à porter ce nom en France,
principalement groupés dans la moitié sud.
Célèbre auprès d’une génération d’écoliers —
Le géographe Paul Vidal de La Blache
(1845-1918) fut le pionnier en France de la géographie scientifique. Parmi ses ouvrages,
bien connus d’une génération d’écoliers, citons : Tableau de la Géographie de la France
(1903) et Principes de Géographie humaine (1922). Il fonda les Annales de géographie et
conçut la Géographie universelle réalisée après sa mort.
Les aventures amoureuses d’un troubadour —
Le troubadour provençal Pierre Vidal
dut s’éloigner de sa terre natale après diverses aventures amoureuses tapageuses. Il
partit pour la Palestine et épousa dans l’île de Chypre une jeune Grecque qu’on lui dit
être la nièce de l’empereur d’Orient et l’héritière de ses droits. Persuadé alors qu’il était
empereur, revêtu des ornements impériaux, il ne marcha plus sans faire porter un trône
devant lui ! Les désastres de la troisième croisade le contraignirent à revenir en Provence
en abandonnant sa femme en Orient. Plus tard, pour prouver sa passion à une de ses
maîtresses nommée Louve de Penautier, il prit le nom de Loup, mit un loup dans ses
armes et se revêtit d’une peau de loup. Mais les bergers du voisinage, feignant de le
prendre pour un loup, le firent poursuivre par leurs chiens. Il est mort vers 1200.
L’époux de Michèle Morgan —
L’acteur Henri Vidal (1919-1959) se fit connaître pour
son rôle dans Les Maudits de René Clément en 1946. C’est en Italie, pendant le tournage
de Fabiola (Alessandro Blasetti, 1948) qu’il rencontra Michèle Morgan qu’il allait épouser.
Il incarnait les rôles de jeune premier à la fois sportif et fantaisiste.
Les Vidal dans l’histoire —
Citons aussi : le troubadour catalan de langue provençale
Ramon Vidal de Bésalu (XIIème-XIIIème) ; le prêtre de l’Oratoire François-Antoine Vigier,
chargé de faire à Tours des conférences sur l’histoire ecclésiastique et de rédiger un
nouveau bréviaire pour le diocèse de Paris, paru en 1736 ; les peintres Jacques Vidal
(1583-1615), surnommé le Vieux, Jacques Vidal de Liendo (1602-1648), neveu et élève du
précédent, et Denis Vidal, né en 1670 ; le médecin Barthélemi Vidal (1741-1805),
membre de l’Académie des sciences ; Auguste-Théodore Vidal de Cassis (1803-1856),
professeur agrégé à la faculté de médecine, et membre de la société de chirurgie,
inventeur des serres-fines, petites pinces destinées à retenir dans un rapprochement
complet les bords de certaines plaies ; le diplomate Jean Vidal, né en 1938, conseiller
diplomatique à la présidence de la République de 1992 à 1995 ; Joseph Vidal, né en
1933, député de l’Aude ; Marcel Vidal, né en 1940, sénateur de l’Hérault ; Yves Vidal, né
en 1946, député des Bouches-du-Rhône ; David Vidal-Madjar, né en 1905 au Caire
(Egypte), fils de Vitali Madjar, expert en antiquités et tapis d’Orient, naturalisé français en
1964, mathématicien et conseiller financier ; l’historien Pierre Vidal-Naquet, né en 1930,
directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales ; Gaston Vidal (1888-
1944), sous-secrétaire d’Etat à l’Instruction publique et aux Beaux-Arts, chargé de
l’Enseignement technique, et qui prépara les Jeux olympiques de Paris en 1924, dont il
voulut faire “l’éclatante apothéose de la France” ; le dramaturge et romancier Gore Vidal,
né en 1925, l’un des plus remarquables essayistes américains contemporains ; Jean-
Baptiste-Pascal Vidal, docteur en médecine, maire de Périgueux (1802-1815 et 1815-
1816) ; etc.
Autres noms de même signification :
Vidalenc (870, Cantal), Vidalet (70, Pyrénées-
Orientales), Vidalon (150, Hautes-Pyrénées), Vidau (280, Bouches-du-Rhône), Videau
(3 040, Gironde), Vital (1 820, Haute-Garonne), Vitale (900, Bouches-du-Rhône), Vitali
(1 550, Corse), Vitalis (930, Bouches-du-Rhône), Vitally (40, Alpes-de-Haute-Provence),
Vitaly (1 880,