//img.uscri.be/pth/1f89c1dab07947b635e3758593df5b3c34af011a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Antoine

2 pages
Antoine
Quelle origine ? — Antoine vient de l’ancien prénom latin Antonius, qui voudrait dire
«celui qui fait face (à ses adversaires ou à la tentation)».
Quelle popularité ? — Antoine a toujours été l’un des plus grands prénoms des siècles
passés, figurant souvent, du XVIe au XVIIIe siècles, parmi les trois prénoms masculins les
plus donnés (Il a même été porté par le roi de Navarre Antoine de Bourbon (1518-1562),
père du roi de France Henri IV). Toujours très donné au XXe siècle, en moyenne à 1 500
bébés par an jusqu’au milieu des années 1970, il connaît un fort regain de 1977 à 1996
(7 000 bébés cette année-là) et se maintient depuis à un bon niveau (près de 4 000
bébés en 2006).
Quels saints ? — Le premier est saint Antoine Le Grand, le second est saint Antoine de
Padoue, l’un des saints préférés des classes populaires à partir du XVIIe siècle. Né au
Portugal dans une famille noble, il se fait franciscain pour aider les pauvres. L’aumône
distribuée aux miséreux par l’Eglise s’appelle d’ailleurs depuis le XIXe siècle le «pain de
saint Antoine». Le saint est particulièrement invoqué par ceux qui ont perdu un objet, la
tradition racontant qu’un jeune moine, terrorisé par une apparition, aurait rendu à saint
Antoine un psautier dérobé un an plus tôt. Un troisième saint, Antoine Daniel (1601-
1648), mourut au Canada massacré par les Iroquois. Un quatrième, canonisé en 2004,
Antoine Kowalczyck (1866-1947), est un religieux d’origine polonaise vivant dans l’ouest
canadien ...
Voir plus Voir moins
A
ntoine
Quelle origine ? —
Antoine vient de l’ancien prénom latin Antonius, qui voudrait dire
«celui qui fait face (à ses adversaires ou à la tentation)».
Quelle popularité ? —
Antoine a toujours été l’un des plus grands prénoms des siècles
passés, figurant souvent, du XVIe au XVIIIe siècles, parmi les trois prénoms masculins les
plus donnés (Il a même été porté par le roi de Navarre Antoine de Bourbon (1518-1562),
père du roi de France Henri IV). Toujours très donné au XXe siècle, en moyenne à 1 500
bébés par an jusqu’au milieu des années 1970, il connaît un fort regain de 1977 à 1996
(7 000 bébés cette année-là) et se maintient depuis à un bon niveau (près de 4 000
bébés en 2006).
Quels saints ? —
Le premier est saint Antoine Le Grand, le second est saint Antoine de
Padoue, l’un des saints préférés des classes populaires à partir du XVIIe siècle. Né au
Portugal dans une famille noble, il se fait franciscain pour aider les pauvres. L’aumône
distribuée aux miséreux par l’Eglise s’appelle d’ailleurs depuis le XIXe siècle le «pain de
saint Antoine». Le saint est particulièrement invoqué par ceux qui ont perdu un objet, la
tradition racontant qu’un jeune moine, terrorisé par une apparition, aurait rendu à saint
Antoine un psautier dérobé un an plus tôt. Un troisième saint, Antoine Daniel (1601-
1648), mourut au Canada massacré par les Iroquois. Un quatrième, canonisé en 2004,
Antoine Kowalczyck (1866-1947), est un religieux d’origine polonaise vivant dans l’ouest
canadien comme oblat, homme à tout faire, modèle de piété, d’obéissance et de
dévouement.
Son jour...
Saint Antoine de Padoue se fête le 13 juin, saint Antoine Le Grand le 17
janvier, le troisième le 10 avril, le quatrième le juillet.
Quelle protection ? —
Saint Antoine de Padoue est le saint patron du Portugal (son
pays natal), des éleveurs de porcs, des faïenciers, des marins et des naufragés, des
illettrés et des pauvres, des récoltes et des animaux. Il est invoqué pour retrouver les
objets perdus.
En littérature —
Est-ce sa mort tragique de patriote en mission de guerre, son parcours
d'aviateur pionnier, la touchante naïveté de son humanisme qui font aujourd'hui la gloire
unanime d'Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) ? Dans Vol de nuit ou Pilote de guerre,
l'autobiographie se double d'une dimension symbolique : l'aviation y est métaphore
moderne de la quête d'une transcendance simple, celle du devoir, de l'amour ou de
l'amitié. En 1943, Le Petit Prince consacre l'art naïf et populaire d'un conteur et
illustrateur.
Un prénom de trublions ? —
Le prénom Antoine a été porté par de nombreux rebelles
ou visionnaires : l’imprimeur Antoine Augereau, pendu et brûlé en 1534, pour avoir
publié un pamphlet contre la messe ; le huguenot Antoine Chabbert, né vers 1673,
condamné aux galères à Montpellier pendant dix-sept ans pour avoir tenu des
assemblées religieuses illégales ; le pasteur Antoine Court (1695-1760), restaurateur du
protestantisme en France, qui dut s’exiler ; le chirurgien Antoine Louis (1723-1792),
chargé sous la Révolution, avant qu’elle ne soit utilisée sur des humains, d’expérimenter
la guillotine sur des moutons à Bicêtre ; Antoine Bénézet (1913-1784), qui prit aux États-
Unis la défense des opprimés : les Indiens, les Acadiens déportés, les esclaves noirs...
O yé ! —
Tout le monde connaît cette chanson et son interprète, le chanteur Antoine, de
son vrai nom Pierre Muracciole.
Dans l’histoire —
On peut citer aussi l’industriel Antoine Pinay (1891-1993), plusieurs
fois ministre de la IVème et de la Vème Républiques, connu pour son redressement du
franc ; l’architecte Antoine Allemand (1679-1760) qui réalisa le plan du canal du Rhône et
l’aqueduc amenant à Carpentras les sources de Caromb ; Antoine Bordes (1815-1883),
créateur de la compagnie de transports maritimes qui porte son nom ; Antoine Cordier
(1777-1861) qui construisit la première voie ferrée de France, Saint-Étienne-Andrézieux ;