Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Hélène, Héléna

2 pages
Hélène, Héléna
Quelle origine ? — À travers le prénom latin Helena, Hélène vient du nom grec Elène,
lui-même issu soit du mot elène (torche) soit de eile (éclat du soleil). Dans la mythologie
grecque, Hélène est la fille de Léda, qui la conçut de Zeus métamorphosé en cygne. Elle
était si belle que Pâris l’enleva, provoquant ainsi la guerre de Troie.
Quelle popularité ? — Jusqu’en 1993, Hélène s’est donné à 2 000 à 4 000 petites filles
par an. Puis c’est la chute brutale : 1 300 en 1994, deux fois moins en 1996, 200
aujourd’hui. La variante Helena a été à la mode dans les années 1920 puis y revient
depuis les années 1960 (300 bébés par an désormais).
Quelles saintes ? — Fille d’un aubergiste turc ou d’un chef de clan breton selon les
différentes traditions, Hélène (255-330) rencontre à vingt ans le général romain
Constance Chlore, en devient la femme et lui donne un fils, Constantin. Lorsqu’en 292,
Constance Chlore est appelé à régner comme empereur d’Orient, il se sépare de son
épouse, d’origine trop modeste, afin de prendre pour femme Théodora, belle-fille de
l’empereur Maximin. Mais Constantin devient empereur après la mort de son père en 306
et fait alors de sa mère une véritable impératrice. Convertie au christianisme, Hélène
incite son fils à favoriser l’essor de la nouvelle religion. Elle secourt les pauvres, fait
construire des églises puis part en pèlerinage en Terre sainte. C’est elle qui met au jour
ce qu’elle considère être la vraie croix du Christ, ainsi que ...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

H
élène, Héléna
Quelle origine ? —
À travers le prénom latin Helena, Hélène vient du nom grec Elène,
lui-même issu soit du mot elène (torche) soit de eile (éclat du soleil). Dans la mythologie
grecque, Hélène est la fille de Léda, qui la conçut de Zeus métamorphosé en cygne. Elle
était si belle que Pâris l’enleva, provoquant ainsi la guerre de Troie.
Quelle popularité ? —
Jusqu’en 1993, Hélène s’est donné à 2 000 à 4 000 petites filles
par an. Puis c’est la chute brutale : 1 300 en 1994, deux fois moins en 1996, 200
aujourd’hui. La variante Helena a été à la mode dans les années 1920 puis y revient
depuis les années 1960 (300 bébés par an désormais).
Quelles saintes ? —
Fille d’un aubergiste turc ou d’un chef de clan breton selon les
différentes traditions, Hélène (255-330) rencontre à vingt ans le général romain
Constance Chlore, en devient la femme et lui donne un fils, Constantin. Lorsqu’en 292,
Constance Chlore est appelé à régner comme empereur d’Orient, il se sépare de son
épouse, d’origine trop modeste, afin de prendre pour femme Théodora, belle-fille de
l’empereur Maximin. Mais Constantin devient empereur après la mort de son père en 306
et fait alors de sa mère une véritable impératrice. Convertie au christianisme, Hélène
incite son fils à favoriser l’essor de la nouvelle religion. Elle secourt les pauvres, fait
construire des églises puis part en pèlerinage en Terre sainte. C’est elle qui met au jour
ce qu’elle considère être la vraie croix du Christ, ainsi que les clous de la Crucifixion. Une
autre sainte du nom, Hélène de Kalisz, fêtée le 11 juin, était abbesse en Pologne au XIIIe
siècle. Sainte Hélène, qui a retrouvé les clous de la Crucifixion, est la patronne... des
fabricants de clous !
Son jour...
Hélène se fête le 18 août ou le 11 juin. Héléna se fête le jour des Hélène.
À l’écran —
La série TV Hélène et les garçons en 1994 a fait chuter provisoirement la
fréquence du prénom.
Dans la littérature —
Hélène est l’une des premières héroïnes de la littérature mondiale
puisqu’elle est le personnage féminin central de L’Iliade et de L’Odyssée, celle que Pâris
désigne comme la plus belle et à cause de laquelle va se déclencher la guerre de Troie. À
l’âge classique, Ronsard, grand amoureux, a chanté tour à tour Cassandre, Marie et
Hélène dans ses sonnets.
En chansons —
Hélène est l’un des prénoms féminins les plus chantés : Les sabots
d’Hélène de Brassens, Hélène de Roch Voisine, Hélène, je te réchaufferai de Charles
Aznavour, Mon Hélène de Hugues Auffray, Lettre à Hélène de Dave, Hélène de Julien
Clerc, La chanson d’Hélène, chantée par Romy Schneider dans le film de Claude Sautet…
Et Hélène Ségara, propulsée sur le devant de la scène par son rôle d’Esmeralda dans
Notre-Dame de Paris, a été sacrée meilleure interprète féminine aux victoires de la
musique 2001.
Dans l’histoire —
Hélène Boucher (1908-1934), pionnière de l’aviation française, réalisa
en solitaire un raid Paris-Ramadi en Iraq, un raid Paris-Saïgon et conquit sept records
mondiaux. Hélène Carrère d’Encausse est l’une des meilleurs spécialistes de l’histoire de
l’ex-URSS. Née en 1926, professeur d’histoire à Paris V et à l’IEP, élue à l’Académie
française en 1990, elle a publié L’Empire éclaté (1978), Lénine (1979), Staline (1979) et
La Gloire des nations ou la Fin de l’Empire soviétique (1991) et a été élue députée UDF-
RPR européenne en 1994. On peut citer aussi : Élisabeth-Hélène Delmas, qui reprit avec
son mari Léonce Vieljeux l’entreprise familiale connue sous le nom de Compagnie Delmas
et Vieljeux ; la journaliste Hélène Tournaire, grand prix du reportage en Afrique pour son
Livre noir du Congo, auteur du Livre jaune du Vietnam et de romans ; Hélène Roger, qui
a fondé en 1937 l’agence photographique Roger-Viollet ; Hélène Duc qui interpréta le
rôle de l’inoubliable comtesse Mahaut d’Artois dans la série TV Les rois maudits ; l’actrice
Hélène de Fougerolles, née ne 1971, nominée aux césars pour Va savoir et Que la
lumière soit ; Hélène Missoffe, députée, secrétaire d’État à la Santé
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin