//img.uscri.be/pth/dfadd795d7c2bec3d77c4828476de86fa5c42372
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Joseph

2 pages
Joseph
Quelle origine ? — Nom d’origine biblique, Joseph est la contraction de l’hébreu
Josiphjah qui veut dire «que Dieu accroisse sa descendance».
Quelle popularité ? — Joseph connaît une forte croissance sur le XIXe siècle : il passe
de 800 bébés par an dans les années 1800 à plus de 8 000 dans les années 1900. Sa
popularité s’effrite ensuite jusqu’aux années 1970. Il reste donné depuis cette date à 400
petits garçons en moyenne et semble sur le point de repartir de plus belle.
Quels saints ? — Le plus connu de tous les saints Joseph est bien sûr l’époux de la
Vierge Marie, fêté le 1er mai. Mais on peut citer aussi Joseph d’Arimathie, qui prépara le
corps de Jésus pour l’ensevelir et le déposer dans le tombeau. La légende veut que ce
soit lui qui ait légué à des rois anglais la coupe que le Christ tenait lors de son dernier
repas, le Saint-Graal, perdu par la suite et recherché sans trêve par les chevaliers de la
T able ronde. Saint Joseph le Nouveau (1568-1656), fêté le 15 septembre, était
métropolite de Roumanie. Un martyr du 1er siècle, Joseph le Samaritain, est fêté le 20
mars. Quant à Joseph de Cupertino (1603-1663), fêté le 18 septembre, il est le saint
patron des aviateurs... parce qu’on aurait vu plusieurs fois son corps s’élever dans les airs
lorsqu’il priait ! Même s’ils ne sont pas saints, les Joseph missionnaires sont nombreux,
comme Joseph Le Caron, parti au Québec en 1615 pour évangéliser les Hurons ;Joseph
Gonnet (1815-1895), vicaire en Chine ; Joseph ...
Voir plus Voir moins
J
oseph
Quelle origine ? —
Nom d’origine biblique, Joseph est la contraction de l’hébreu
Josiphjah qui veut dire «que Dieu accroisse sa descendance».
Quelle popularité ? —
Joseph connaît une forte croissance sur le XIXe siècle : il passe
de 800 bébés par an dans les années 1800 à plus de 8 000 dans les années 1900. Sa
popularité s’effrite ensuite jusqu’aux années 1970. Il reste donné depuis cette date à 400
petits garçons en moyenne et semble sur le point de repartir de plus belle.
Quels saints ? —
Le plus connu de tous les saints Joseph est bien sûr l’époux de la
Vierge Marie, fêté le 1er mai. Mais on peut citer aussi Joseph d’Arimathie, qui prépara le
corps de Jésus pour l’ensevelir et le déposer dans le tombeau. La légende veut que ce
soit lui qui ait légué à des rois anglais la coupe que le Christ tenait lors de son dernier
repas, le Saint-Graal, perdu par la suite et recherché sans trêve par les chevaliers de la
Table ronde. Saint Joseph le Nouveau (1568-1656), fêté le 15 septembre, était
métropolite de Roumanie. Un martyr du 1er siècle, Joseph le Samaritain, est fêté le 20
mars. Quant à Joseph de Cupertino (1603-1663), fêté le 18 septembre, il est le saint
patron des aviateurs... parce qu’on aurait vu plusieurs fois son corps s’élever dans les airs
lorsqu’il priait ! Même s’ils ne sont pas saints, les Joseph missionnaires sont nombreux,
comme Joseph Le Caron, parti au Québec en 1615 pour évangéliser les Hurons ;Joseph
Gonnet (1815-1895), vicaire en Chine ; Joseph Guesdon (1852-1930), qui fit construire la
cathédrale de Phnom-Penh, réalisa un Dictionnaire khmer-latin et l’un des premiers
dictionnaires cambodgien-français ; Joseph Amiot (1718-1793), missionnaire et savant qui
construisit des machines et des jets d’eau pour l’empereur de Chine… Saint Joseph est le
patron des charpentiers et des menuisiers, mais aussi des ouvriers, des travailleurs, des
voyageurs... et des mourants. Quant à saint Joseph de Cupertino, il est le patron des
aviateurs.
Son jour...
Joseph se fête le 19 mars, le 1er mai, le 15 et le 18 septembre.
Un petit père terrible —
Joseph est le prénom de Staline (1879-1953), qui dirigea
l’URSS par la terreur et fit des millions de morts.
En littérature —
Fort du soutien de Lamartine et de Dumas, Joseph Autran (1813-1877)
fit jouer sa pièce La fille d’Eschyle et publia Les poèmes de la mer ; il entra à l’Académie
en 1868. Joseph Roth (1894-1939) décrivit le déclin de la civilisation autrichienne. Son
roman La Marche de Radetzky (1932) montre la vie d’une famille après l’effondrement de
l’Empire austro-hongrois tandis que La Crypte des Capucins (1938) poursuit l’histoire de
l’Autriche jusqu’à l’invasion des troupes allemandes. Ce sont les guerres ou les grands
reportages que le journaliste Joseph Kessel (1898-1979) a pu vivre qui constituent la
matière première de ses romans : Vent de sable, Le lion, Fortune carrée, Belle de jour...
Joseph est le prénom de Rouletabille, l’audacieux journaliste des romans de Gaston
Leroux, Le mystère de la chambre jaune et Le parfum de la dame en noir. Et le
personnage de Joseph Prudhomme, bourgeois inepte et sentencieux, a été créé vers
1825 par Henri Monnier dans ses Scènes populaires.
En chansons —
Vous souvenez-vous de cette chanson de 1948, par Andrex, qui faisait
fureur quant la samba apparaissait en France : « Joseph est au Brésil, il danse la
samba… » ? Georges Moustaki a chanté aussi Mon vieux Joseph, et des musiques de
Joseph Kosma pour les films (Les enfants du Paradis) ou les chansons (Les feuilles
mortes, Les enfants qui s’aiment...).
Dans l’histoire —
L’explorateur Louis-Joseph de Brettes (1861-1934) cartographia la
région du Chaco en Argentine, celle de Taïrona en Colombie, le territoire des Indiens
Chimila, la péninsule de Goajira, Taïrona... On peut citer encore : Joseph Lieutaud (1703-
1780), médecin de Louis XV puis de Louis XVI ; Joseph Carlier (1749-1804), qui inventa
des pianos, des pendules ou des machines à filer la laine ; le philosophe Joseph de
Maistre (1753-1821), qui voulait restaurer le pouvoir de Dieu, du pape et du roi ; le