//img.uscri.be/pth/1541939bc89307347709e6b978b01a817f2b7194
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Madeleine, Madelon

1 page
Madeleine, Madelon
Quelle origine ? — Nom biblique, Madeleine vient de l’hébreu magdal qui veut dire «
tour » et qui nommait la ville de Magdale d’où était originaire Marie-Madeleine. Madelon
en est un diminutif. Autrefois, on l’orthographiait parfois Magdeleine (avec Magdelon
pour diminutif).
Quelle popularité ? — Madeleine est un prénom qui a toujours été très porté. On
compte ainsi une moyenne de 4 000 naissances par an sous le premier Empire, de plus
de 7 500 sous la Restauration, un pic qui s’effrite lentement tout au long du XIXe siècle
pour descendre à 3 000 en 1880, avant de repartir à nouveau. Puis c’est à nouveau
l’essor, continu jusqu’en 1920, avec 10 000 naissances cette année-là. Puis à nouveau la
dégringolade, selon le cycle séculaire classique. À partir de la fin des années 1960, on ne
trouve pas plus de 200 naissances par an. Il semble actuellement sur le point de
redémarrer. Après tout, le précédent pic ne remonte-t-il pas bientôt à cent ans ? Quant à
Madelon, aussi exceptionnel que Madeleine était à la mode, il n’a quasiment jamais été
attribué sur le XXe siècle.
Quelles saintes ? — On rattache bien sûr les Madeleine à Marie-Madeleine, pécheresse
pardonnée par le Christ et fêtée le 22 juillet. Première personne à avoir constaté qu’il était
sorti du tombeau, elle en avait averti les apôtres. Mais il existe aussi une sainte
Madeleine-Sophie (1779-1865), fêtée le 25 mai, éducatrice hors pair qui créa les Dames
du Sacré-Cœur et, à travers cet institut, plus ...
Voir plus Voir moins