//img.uscri.be/pth/f1542b7b6de9380c230e2c95d327c4239aaca9d8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Michel

3 pages
Michel
Quelle origine ? — Nom d’origine biblique, Michel vient de l’hébreu mik’ael, qui signifie
« qui est comme Dieu ». Dans l’Ancien Testament, Michel est le chef de l’armée céleste,
prince du Ciel et protecteur du peuple d’Israël. Dans le Nouveau Testament, Michel est
l’ange de l’Apocalypse qui viendra à bout de Satan. La tradition chrétienne en a fait le
protecteur de l’Église et le guide des morts pour la pesée des âmes, le jour du Jugement
dernier. Le culte rendu à l’archange Michel est donc important tant chez les juifs que
chez les catholiques et les orthodoxes. Le prénom a été porté par des empereurs
byzantins, des rois de Pologne, du Portugal, des tsars de Russie, des princes de Serbie...
Quelle popularité ? — Michel est l’un des prénoms les plus populaires en France depuis
des siècles. Pour n’évoquer que les deux derniers, on peut rappeler qu’il prénommait 1
500 petits garçons par an sous le premier Empire, qu’il prend ensuite son essor pour
culminer à 3 600 attributions annuelles dans les années 1830-1840, avant de décroître
lentement (900 naissances en 1900). Un siècle après sa période de gloire, dans les
années 1920, il repart et connaît un essor extraordinaire, avec près de 33 000 naissances
en 1947 ! Sa popularité s’effrite ensuite. On ne recense plus qu’une centaine
d’attributions par an.
Quels saints ? — L’archange est fêté le 29 septembre. Un autre saint du nom, Michel
Garicoïts (1797-1863), fêté le 14 mai, domestique chez un vieux curé puis prêtre, ...
Voir plus Voir moins
MichelQuelle origine ? —Nom d’origine biblique, Michel vient de l’hébreu mik’ael, qui signifie« qui est comme Dieu ». Dans l’Ancien Testament, Michel est le chef de l’armée céleste,prince du Ciel et protecteur du peuple d’Israël. Dans le Nouveau Testament, Michel estl’ange de l’Apocalypse qui viendra à bout de Satan. La tradition chrétienne en a fait leprotecteur de l’Église et le guide des morts pour la pesée des âmes, le jour du Jugementdernier. Le culte rendu à l’archange Michel est donc important tant chez les juifs quechez les catholiques et les orthodoxes. Le prénom a été porté par des empereursbyzantins, des rois de Pologne, du Portugal, des tsars de Russie, des princes de Serbie...Quelle popularité ? —Michel est l’un des prénoms les plus populaires en France depuisdes siècles. Pour n’évoquer que les deux derniers, on peut rappeler qu’il prénommait 1500 petits garçons par an sous le premier Empire, qu’il prend ensuite son essor pourculminer à 3 600 attributions annuelles dans les années 1830-1840, avant de décroîtrelentement (900 naissances en 1900). Un siècle après sa période de gloire, dans lesannées 1920, il repart et connaît un essor extraordinaire, avec près de 33 000 naissancesen 1947 ! Sa popularité s’effrite ensuite. On ne recense plus qu’une centained’attributions par an.Quels saints ? —L’archange est fêté le 29 septembre. Un autre saint du nom, MichelGaricoïts (1797-1863), fêté le 14 mai, domestique chez un vieux curé puis prêtre, fondaen 1832 la congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur de Bétharram, vouée à l’apostolat etqui existe toujours. Saint Michel archange est le patron des armuriers, des banquiers, desboulangers, des combattants, des escrimeurs, des malades... mais aussi des marchandsde gaufres, des parachutistes, des pâtissiers, des radiologues et des tonneliers.Son jour... Michel se fête le 14 mai ou le 29 septembre.En littérature —Michel de Montaigne (1580-1592) reste l’un des plus grandsphilosophes français. Il a développé dans ses Essais ses réflexions sur la vie humaine,l’éducation, la littérature… et restitue l’instabilité de l’homme et du monde. MichelDurafour, né en 1920, plusieurs fois ministre, reçut, comme homme de lettres sous lepseudonyme de Pierre Jardin, le grand prix du théâtre pour Les Démoniaques en 1950 etle grand prix du roman d’aventure pour Agnès et les vilains messieurs en 1963. Michel deSaint-Pierre (1916-1987) accède à la notoriété en 1954 avec Les Aristocrates, vendu à 250000 exemplaires. Il publie romans, enquêtes, pamphlets, contes, poèmes, nouvelles,récits de voyage, études historiques... Quant à Michel Houellebecq, il est, avec sesromans Les particules élémentaires et Plateforme, l’un des auteurs français les plusconnus et les plus traduits dans le monde. Vous souvenez-vous ? Michel Strogoff est l’undes personnages les plus populaires du romancier Jules Verne. Né en Sibérie, courageuxet d’une force surhumaine, il a tué à quatorze ans son premier ours. Il reste le symbolede l’honneur et de la fidélité, plaçant son devoir au dessus de tout.En sport —Michel Hidalgo est le seul entraîneur français à avoir conduit l’équipenationale de football deux fois de suite en phase finale de Coupe du monde enconstruisant autour de Platini, un groupe talentueux, qu’il conduit jusqu’en 1984. MichelPlatini détient quant à lui un palmarès somptueux : 353 buts en quatorze ans de carrièreà Nancy, Saint-Étienne et à la Juventus de Turin. Hormis la Coupe du monde, il a toutgagné (coupe d’Europe et coupe Intercontinentale, championnat d’Europe, de France etd’Italie). Trois fois Ballon d’Or, entraîneur national, puis co-président du comitéd’organisation pour la Coupe du monde (1998), il devient ensuite vice-président de laFIFA.Au cinéma —Né en 1928, Michel Serrault est un acteur cher au cœur des Français.Parmi ses interprétations les plus connues : L’ami de la famille, La cage aux folles, Lesenfants du marais... Michel Deville, né en 1931, obtint à deux reprises le prix LouisDelluc, pour Benjamin ou les mémoires d’un puceau (1967) et La lectrice (1988). En1984, il se vit décerner le César du meilleur réalisateur pour Péril en la demeure. Né en1922, Michel Galabru se fait connaître dans les cinq