//img.uscri.be/pth/e5732f977cc274666c01e46d7b8563e4c4d241e0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Origine du prénom Samuel

2 pages
Samuel
Quelle origine ? — Nom d’un des prophètes de la Bible, Samuel vient de l’hébreu
shèmuel, signifiant «qui porte le nom de Dieu». Essentiellement présent dans les pays de
langue anglaise, il est cependant le prénom le plus donné actuellement au Québec pour
les garçons, sans doute parce que Samuel est le nom d’un des découvreurs de la
Nouvelle-France et que le 400e anniversaire de la fondation de Québec était en 2008 !
Quelle popularité ? — Prénom stable depuis deux siècles en France (une cinquantaine
de naissances par an en moyenne), Samuel décolle brutalement dans les années 1970,
certainement sous l’influence des feuilletons TV américains, et atteint les 2 000 naissances
annuelles de 1975 à 1982. Après une brève décrue sur la fin du XXe siècle (il descend
jusqu’à 1 000 naissances en 1993), il repart avec le nouveau millénaire et prénomme
désormais 1 800 petits garçons par an.
Quels saints ? — Plusieurs saints portent ce nom : le prophète de la Bible, fêté le 20
août ; un martyr mort pour sa foi à Césarée en 309, fêté le 16 février ; un autre martyr
mort à Ceuta en 1227, honoré le 10 octobre.
Son jour... Samuel se fête le 16 février, le 20 août ou le 10 octobre.
En littérature — Deux hommes de lettres anglais se sont appelés Samuel Butler. Le
premier (1612-1680) est un poète qui puise son inspiration chez les auteurs satiriques
latins et dans la littérature épique classique. L’autre est un romancier du XIXe siècle qui
se plaît à décrire des civilisations ...
Voir plus Voir moins
S
amuel
Quelle origine ? —
Nom d’un des prophètes de la Bible, Samuel vient de l’hébreu
shèmuel, signifiant «qui porte le nom de Dieu». Essentiellement présent dans les pays de
langue anglaise, il est cependant le prénom le plus donné actuellement au Québec pour
les garçons, sans doute parce que Samuel est le nom d’un des découvreurs de la
Nouvelle-France et que le 400e anniversaire de la fondation de Québec était en 2008 !
Quelle popularité ? —
Prénom stable depuis deux siècles en France (une cinquantaine
de naissances par an en moyenne), Samuel décolle brutalement dans les années 1970,
certainement sous l’influence des feuilletons TV américains, et atteint les 2 000 naissances
annuelles de 1975 à 1982. Après une brève décrue sur la fin du XXe siècle (il descend
jusqu’à 1 000 naissances en 1993), il repart avec le nouveau millénaire et prénomme
désormais 1 800 petits garçons par an.
Quels saints ? —
Plusieurs saints portent ce nom : le prophète de la Bible, fêté le 20
août ; un martyr mort pour sa foi à Césarée en 309, fêté le 16 février ; un autre martyr
mort à Ceuta en 1227, honoré le 10 octobre.
Son jour...
Samuel se fête le 16 février, le 20 août ou le 10 octobre.
En littérature —
Deux hommes de lettres anglais se sont appelés Samuel Butler. Le
premier (1612-1680) est un poète qui puise son inspiration chez les auteurs satiriques
latins et dans la littérature épique classique. L’autre est un romancier du XIXe siècle qui
se plaît à décrire des civilisations imaginaires, et inspira les plus grands, comme Wells et
Orwell. Plus proche de nous, citons Samuel Beckett (1906-1989), écrivain, poète et
dramaturge, prix Nobel de littérature (1969). Auteur de nombreux romans, dont Molloy,
Malone meurt et L’innommable, il incarne surtout le théâtre de l’absurde, dont sa pièce
En attendant Godot (1952) est l’un des plus célèbres exemples.
Au cinéma —
Samuel Fuller est un réalisateur américain (1912-1997) dont l’œuvre est
particulièrement marquée par les films de guerre (Au-delà de la gloire). Quant à Samuel
le Bihan, né en 1965, il s’inscrit dans la lignée des grands comédiens français à la carrure
imposante comme Gabin, Ventura ou Depardieu. Il s’est révélé au public à travers des
films comme Capitaine Conan, Vénus beauté institut, Jet set ou Le pacte des loups
(2001).
En musique et chansons —
Le compositeur américain Samuel Barber est connu pour
son Adagio pour cordes, joué pour les funérailles d’État et qu’on peut aussi entendre
dans la dernière scène du film Elephant Man. Dans un autre registre, citons Sir Samuel,
de son vrai nom Fabien Philetas, est un rappeur français, membre du groupe Simple
Spirit et du collectif Saïan Supa Crew.
Dans l’histoire —
Après des études de cartographie, Samuel Champlain (1567-1635) fut
envoyé au Canada et explora le Saint-Laurent jusqu’aux rapides de Lachine, la côte
canadienne, dont il dressa la carte, puis le pays des Trois-Rivières. Il est le fondateur de
Québec. Il s’allia aux Algonquins et aux Hurons contre les Iroquois, mais il dut capituler
en 1629 devant les troupes anglaises. On peut citer aussi : Samuel Bernard (1651-1739),
l’un des plus riches financiers de son temps, qui prêta de l’argent à Louis XIV et Louis XV,
et fut surnommé le sauveur de l’État (à noter qu’il mourut sans avoir été remboursé…) ;
le médecin du roi Samuel Duclos, mort en 1715, l’un des premiers membres de
l’Académie des Sciences, le premier à chercher à fonder la science des médicaments sur
la chimie expérimentale ; Samuel Adams (1722-1803), à la tête des rebelles du
Massachusetts contre les Anglais en 1769, l’un des signataires de la Déclaration
d’indépendance des États-Unis ; Samuel Zim-mermann (1815-1857), entrepreneur de
chemins de fer, l’homme le plus riche du Canada, promoteur du pont suspendu des
chutes du Niagara et créateur de l’agglomération aujourd’hui appelée Niagara Falls ;
Samuel. W Soule, inventeur de la machine à écrire dont Remington entreprit la
fabrication en série en 1873 ; le bibliothécaire et secrétaire de la Faculté de théologie
protestante de Paris Samuel