//img.uscri.be/pth/42ccd506e7b17bd50e8bd0de1af705baf8cd8532
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Palestine : 20 ans après

De
236 pages
A l'heure où la question de la Palestine fait son retour dans l'agenda politique, la revue Confluences Méditerranée fait un point 20 ans après le colloque israélo-palestinien organisé au Sénat en 1989. Au sommaire notamment : Palestine : géopolitique d'une violence territoriale ; Hébron : les affres de la colonisation ; Jérusalem, le droit international comme source de solution ; le "développement économique" palestinien : miracle ou mirage ?...
Voir plus Voir moins
Intérieur 86.indd1
REVUE TRIMESTRIELLE
86 étÉ 2013
Editionsl’Harmattan
16/09/2013 15:57:20
est une revue trimestrielle dont l’ambition est d’aborder les grandes questions politiques et culturelles qui concernent les peuples et les sociÉtÉs du bassin mÉditerranÉen. Sans aucun parti pris idÉologique, elle privilÉgie avant tout le dÉbat entre les acteurs, les tÉmoins et les dÉcideurs, aussi diffÉrents soient-ils.
Les membres du comitÉ de rÉdaction ont choisi cette orientation parce qu’ils sont convaincus que le dialogue est une philosophie de l’action politique. Ni l’ampleur des divergences, ni la gravitÉ des oppositions ne doivent empêcher que soient patiemment recherchÉes les possibilitÉs de confluences.
Cet attachement au dialogue et à la confrontation des idÉes vient de la conviction que seul le dialogue peut permettre de construire durablement de nouvelles formes de configurations politiques, à la fois ÉquilibrÉes et fÉcondes.
La crÉation de cette revue à vocation internationale apparaît comme une contribution à l’ouverture d’un indispensable espace de confrontations des analyses et des opinions sur les problèmes qui façonneront l’avenir de cette rÉgion.
www.confluences-mediterranee.com
Dans ce site, consultez tous les numÉros de la revue depuis sa crÉation en 1991.
Normes pour les envois de manuscrits
Les textes soumis à la rédaction doivent lui être adressés par mail à l’adresse suivante contact@confluences-mediterranee.com. Ils doivent comporter un titre, un chapeau de présentation de l’article et des sous-titres. Les notes doivent figurer en fin d’article et doivent suivre une numérotation continue pour la totalité de l’article. Les références bibliographiques doivent respecter les conventions de la norme ISO 690-2 (février 1998). Les articles ne doivent pas dépasser 25 000 signes et ils doivent être fournis avec un résumé en français de10 lignes maximum, ainsi que 4-5 mots clés.
Nous demandons que les nom et prénom des auteurs des articles proposés soient accompagnés de leur titre, de leur adresse institutionnelle et de leurs coordonnées (destinées à la seule rédaction).
Les articles et toute correspondance éditoriale sont à adresser à la rédaction de la revue.
Confluences Méditerranée – 50, rue Descartes – 75005 Paris
Intérieur 86.indd2
16/09/2013 15:57:20
Intérieur 86.indd3
50 rue Descartes – 75005 Paris Site internet : www.confluences-mediterranee.com
FondateurHamadi Essid (1939-1991)
Directeur de la revue Jean-Paul Chagnollaud
RÉdacteur en chef Pierre Blanc
ComitÉ de rÉdaction SÉbastien AbisSarah Ben Nefissa l Karine Bennafla • Robert Bistolfi Christophe ChicletNilüfer Göle l Salam Kawakibi • Agnès Levallois Ivan Martin • Barah Mikaïl Bernard Ravenel • Sylviane de Wangen
Webmaster : Patrick Habis
ComitÉ scientifique Lahouari AddiPaul Balta l Elie BarnaviJean-Michel Belorgey l Monique Chemillier-Gendreau Jean-François CoustillièreBurhan Ghalioun l Alain Gresh • Paul KesslerThÉo Klein l Bassma Kodmani • Abderrahim Lamchichi Farouk Mardam-Bey • Gilbert Meynier Jean-Christophe Ploquin • Claudine Rulleau
Correspondants Jamal Al Shalabi (Amman)Ghassan El Ezzi (Beyrouth) l Kolë Gjeloshaj (Bruxelles) • Roger Heacock (JÉrusalem) Amaya Ubeda de Torres (Madrid) • Rabeh Sebaa (Alger) Jamila Houfaidi Settar (Rabat)
© L’Harmattan ISSN : 1148-2664 / ISBN : 978-2-336-30245-4
16/09/2013 15:57:21
86 étÉ 2013
Intérieur 86.indd4
Palestine : 20 ans après
Sommaire
Dossier p. 9 Pierre Blanc Avant-propos p. 13 Pierre Blanc Palestine : géopolitique d’une violence territoriale p. 29 Anwar Abu Eisheh Hébron : les affres de la colonisation p. 43 Roger Heacock Ramallah : la vie sur un volcan éteint p. 57 Monique Chemillier-Gendreau Jérusalem, le droit international comme source de solution p. 71 Julien Salingue Le « développement économique » palestinien :miracle ou mirage ? Jean-Paul Chagnollaudp. 89 Les assassinats ciblés ou comment détruire un processus politique p. 103 Entretien avec Majed Bamya La nouvelle acuité de la question des prisonniers palestiniens Emilio Dabedp. 115 Constitutional Making and IdentityConstruction in Occupied Palestine
16/09/2013 15:57:22
Intérieur 86.indd5
Dossier dirigÉ parPierre Blanc
p. 131 Leïla Seurat Le Hamas et Mohamed Morsi : un rapprochement trop risqué ? p. 145 Barah Mikail Comment le « Printemps arabe »a-t-il négligé la question palestinienne ? p. 157 Bernard Ravenel De la résistance armée à la résistance non-violente :réflexions sur un itinéraire spécifique p. 171 Abaher El Sakka Sociologie des mouvements protestataires sociaux palestiniens p. 185 Isaías Barreñada Les Palestiniens de citoyenneté israélienne, vingt ans après Oslo p. 197 Mark HeckerUn demi-siècle de militantisme pro-palestinien en France :évolution, bilan et perspectives Variations p. 211 Djalil Lounas Islam et pouvoir dans la Libye post-Kadhafi
En couverture :
© JÉrusalem, PB
16/09/2013 15:57:22
Intérieur 86.indd6
16/09/2013 15:57:22
Intérieur 86.indd7
Dossier
Palestine : 20 ans après
16/09/2013 15:57:22
Intérieur 86.indd8
Dossier dirigÉ par Pierre Blanc
16/09/2013 15:57:22
Intérieur 86.indd9
Pierre Blanc
Avant-propos
a question de la Palestine est de retour dans l’agenda politique américain. Il s’effectue vingt ans après la signa-L ture des accords d’Oslo qui, pour la première fois depuis la guerre des Six jours, avaient semblé ouvrir des perspectives de règlement dans un conflit si central pour les relations internatio-nales. L’entrée dans le processus de paix avait d’abord permis une reconnaissance mutuelle des deux protagonistes ; puis deux ans après, l’accord d’Oslo II avait mis en place unmodus vivendiintéri-maire dans la perspective d’un règlement définitif qui devait échoir en 1999. Deux décennies après, on attend toujours la suite. Les deux protagonistes de l’accord sont décédés, l’un assassiné par un extrémiste sioniste, l’autre mort dans des conditions qui demeurent encore à clarifier. Sur le terrain, la rétrocession des territoires s’est très vite enrayée : la Cisjordanie se présente comme un agrégat de poches territoriales discontinues tandis que la bande de Gaza, certes éva-cuée en 2005, demeure sous la pression d’un blocus israélien très pesant. Alors que le 29 novembre 2012 la Palestine a été accueillie par l’Assemblée générale de l’ONU comme membre observateur, sa souveraineté demeure donc d’un côté très sporadique (quelque 20% du territoire) et de l’autre entravée. Ainsi, ce qui avait été construit sur le terrain de la confiance a été progressivement détruit. Le passage des années entre 1993 et 1999, sans qu’aucune avancée concrète ne s’observe, a fini par faire bascu-ler les Palestiniens de l’espoir réel d’une paix juste à la désespérance annonciatrice de violences. Quant aux Israéliens, beaucoup parmi eux ont déserté le camp de la paix après l’échec des discussions de Camp David au cours de l’été 2000, que Bill Clinton a présenté
9
16/09/2013 15:57:23