Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Penser l'Etat, penser l'Université

De
274 pages
Qu'est-ce que la gouvernance universitaire? Quelles sont les particularités de l'enseignement supérieur en Haïti, son histoire, son rôle et son fonctionnement aujourd'hui? Quelle est sa place dans la Caraïbe? À toutes ces questions et bien d'autres, Pascal Lafont et Marcel Pariat s'efforcent d'apporter des réponses claires et pratiques, nourries de la réflexion post-séisme, des contraintes de la nouvelle donne, et des difficultés inhérentes à la reconstruction. Ou comment penser différemment État et Université. Balayée, comme l'ensemble du pays et de ses infrastructures, par le séisme de 2010, l'Université haïtienne a vu ses campus enfouis sous les décombres, ses archives disparaître, ses moyens humains et techniques anéantis. Il est donc indispensable désormais, pour penser l'enseignement supérieur en Haïti, de le faire à l'aune de cette catastrophe. Sans pour autant négliger les pistes de réflexion antérieures, ainsi les conclusions d'un colloque de 2009 qui s'est tenu à l'Université Quisqueya, consacré aux multiples facettes de la gouvernance universitaire, et dont cette étude, riche en analyses et références, se fait largement l'écho.
Voir plus Voir moins
Penser lÉtat, penser lUniversité
Du même auteur
Un défi pédagogique, au-delà de linsuccès scolaire, le dispositif 16-18 ans, 1985 La Fonction formateur, analyse identitaire dun groupe professionnel, 1993 La Formation pour ou par le travail ?, 1996 Guide de linsertion professionnelle et sociale, 1998 La Fonction formateur, identités professionnelles, méthodes pédagogiques, pratiques de formation, 2000
Pascal Lafont  Marcel Pariat Penser lÉtat, penser lUniversité Séisme et gouvernance universitaire en Haïti
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0116394.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2011
Avant-propos Lenseignement supérieur en Haïti et laprès-séisme Cet ouvrage devait initialement avoir pour objet de ren-dre compte dun colloque consacré à la gouvernance universitaire en Haïti, prolongeant ainsi lévénement scientifique qui sétait déroulé au printemps 2009 dans les locaux de lUniversité Quisqueya. Cette manifestation, organisée conjointement par le Réseau Éducation Forma-tion Développement  REDFORD  International1 et
1 Le réseau REDFORD-international (Réseau Education, Formation, Développement), créé il y a près de 20 ans, a son siège à lUniversité Paris Est Créteil UPEC- (ex. Paris 12). Il se veut fidèle à la volonté de soutenir et de promouvoir des activités de formation, denseignement supérieur, de conseil, détudes, et de recherche, qui bénéficient aux publics auxquels il sadresse (étudiants, société civile, états). Parmi les membres du réseau REDFORD, on compte des établissements denseignement supérieur dAmérique latine et dEurope, tels que : lUniversité UNINORTE Barranquilla (Colom-bie), lUniversité dAntioquia de Medellin (Colombie), lUniversité Autonoma de Yucatan de Merida (Mexique), lUniversité de Léon (Mexique), lUniversité de La Havane (Cuba), lINTEC de Santo-Domingo (République dominicaine), la PUCAMAMA de Santo-Domingo (République dominicaine), lUniversité Quisqueya de Port au Prince (Haïti), lUPEC, LUniversité Catholique de Lima (Pérou), lUQAM Montréal (Canada), lUniversité Autonoma de Madrid (Es-pagne), lAgence Régionale dAmélioration des Conditions de Travail (ARACT) Martinique, lUniversité de Lisbonne (Portugal) des universités chiliennes (UFRO, Los Lagos), argentines, brésiliennes, britanniques (Université de Londres), belges ont été membres du ré-seau, et de nouvelles sollicitent actuellement leur adhésion (Argentine, Brésil, Equateur, Colombie : lUniversité de Caldas, Espagne :
9
lUniversité Quisqueya dHaïti avait pour ambition de traiter de questions relatives à la « gouvernance universi-taire ». Or, le séisme qui a secoué durement Haïti le 12 janvier 2010 a radicalement transformé le contexte de ce questionnement. Haïti, meurtri dans sa chair, y compris dans celle du monde universitaire, a vu la plupart de ses édifices éduca-tifs seffondrer, entraînant la disparition délèves, détudiants, de professeurs, de personnels administratifs et 2 techniques . Toutes les universités haïtiennes ont perdu leur cam-pus3notamment de leur concentration sur Port, en raison au Prince. À lUniversité dÉtat dHaïti, ce sont seulement quatre facultés qui sont en capacité daccueillir des étu-diants. Quant à lUniversité Notre-Dame, elle a été détruite en quasi-totalité. Beaucoup de documents, douvrages, ont disparu, même si, à lexception de lUniversité Caraïbe, la plupart des universités ont récupé-ré leurs archives4. Mais si, à lUniversité Quisqueya, les lUniversité de Grenade, Italie : lUniversité Foscari de Venise), Ma-dagascar: lécole normale supérieure et le centre de formation des maîtres. 2 Le président de la République haïtien, René Préval, a estimé, un mois après le séisme, à 300 000 morts, le bilan potentiel du tremble-ment de terre qui a frappé son pays. Un nombre important de sinistrés durablement est évalué à 1,5 millions de personnes (source AFP 24.02.2010). Lenseignement supérieur a perdu plus de 400 étudiants et professeurs lors de ce séisme (journal Le Monde du 05.04.2010). 3 J. (2011) sous la direction, LumarquePour un pacte national en Haïti, Groupe de travail sur léducation et la formation, léducation par dessus tout,Rapport au Président de la République, Port au Prince, Haïti. 4 flash » financé par Dans le cadre du programme de recherche « lAgence Nationale de la Recherche (ANR), des investigations sont conduites par léquipe REV (Reconnaissance Expérience Valorisa-
10