//img.uscri.be/pth/270116a540210c56f1a158f51f32ea3dfc5908a7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Performance organisationnelle et temps sociaux

De
314 pages
Produire plus avec moins, développer le potentiel maximal des ressources : la performance est l’un des aspects de plus en plus mis de l’avant dans les organisations. Les temps sociaux sont évidemment touchés par la demande d’engagement de plus en plus importante dans le travail. Cet ouvrage jette un regard nouveau sur les temporalités sociales en lien avec les injonctions de performance des organisations.
Voir plus Voir moins
ÉTUDES D’ÉCONOMIE POLITIQUE
PERFORMANCE organisationnelle temps sociaux et
Sous la direction de DianeGabrielle Tremblay
Extrait de la publication
Extrait de la publication
performance ORgàNisàtiONNEllE tEMPs sOCiàux et
Extrait de la publication
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone : 418 657-4399 − Télécopieur : 418 657-2096 Courriel : puq@puq.ca − Internet : www.puq.ca
Diffusion / Distribution : Canada: Prologue inc.,1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864 France: Sodis,128, av. du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77403 Lagny, France Tél. : 01 60 07 82 99 Afrique: Action pédagogique pour l’éducation et la formation,Angle des rues Jilali Taj Eddine et El Ghadfa, Maârif 20100, Casablanca, Maroc – Tél. : 212 (0) 22-23-12-22 Belgique: Patrimoine SPRL, Avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Suisse: Servidis SA, Chemin des Chalets, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
performance ORgàNisàtiONNEllE tEMPs sOCiàux et
Sous la direction de Diane-Gabrielle Tremblay
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Vedette principale au titre :  Performance organisationnelle et temps sociaux  (Études d’économie politique ; 25)  Comprend des réf. bibliogr.  ISBN 978-2-7605-3431-5  1. Efficacité organisationnelle. 2. Temps - Aspect social. 3. Rendement au travail. 4. Qualité de la vie au travail. 5. Conciliation travail-vie personnelle. I. Tremblay, Diane-Gabrielle. II. Collection: Études d’économie politique (Presses de l’Université du Québec) ; 25. HD58.9.P47 2012 658.4’02 C2012-940580-9
Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Mise en pages :Info1000 Mots Couverture – Conception :RIchaRdhodgson
2012-1.1 –Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2012 Presses de l’Université du Québec
e Dépôt légal – 3 trimestre 2012 Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Bibliothèque et Archives Canada Imprimé au Canada
Extrait de la publication
Remerciements
Diane-Gabrielle Tremblay
Nous tenons à remercier d’abord et avant tout le programme ARUC (Alliance de recherche université-communauté) du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, qui a permis de financer l’ARUC sur la gestion des âges et des temps sociaux (<http ://www.teluq.ca/aruc-gats>), à l’origine du présent ouvrage.
Nous voulons aussi remercier l’ensemble des partenaires de l’ARUC qui participent à ses activités de recherche et à ses séminaires, ainsi que tous les doctorants et postdoctorants dont les travaux ont alimenté les dynamiques de recherche de l’ARUC au cours des dernières années.
Enfin, notre reconnaissance va également au programme des Chaires de recherche du Canada, car notre Chaire de recherche sur les enjeux socio-orga-nisationnels de l’économie du savoir (<http ://www.teluq.ca/chaireecosavoir>) permet de financer les travaux de doctorants et postdoctorants sur les thèmes traités ici.
Extrait de la publication
Introduction
Diane-Gabrielle Tremblay
Le thème de la performance est de plus en plus mis de l’avant lors des débats dans les organisations, et on peut se demander pourquoi cette question se pose avec autant d’acuité aujourd’hui, et ce, au sein de tous les milieux de travail. Si les indicateurs de rendement et d’évaluation peuvent varier, la demande d’enga-gement dans le travail, d’implication et de disponibilité temporelle (présen-téisme) est de plus en plus importante dans nombre de milieux. Cela soulève des questions à propos de l’organisation du travail, des temps de travail et des temps sociaux, comme nous le verrons dans la deuxième partie de cet ouvrage.
Toutefois, il faut d’abord souligner que la vision traditionnelle de la performance renvoie à la conception développée notamment par Taylor, pour qui l’efficacité repose sur la capacité de produire le maximum de produits ou de services avec le minimum d’intrants, comme nous le rappelons plus loin dans l’ouvrage. Ainsi, la productivité est souvent estimée en divisant le volume de biens ou de services produits par le nombre d’heures travaillées, ce qui est communément appelé la « productivité apparente du travail ».
Dans un tel cas, sont exclus d’autres facteurs qui, outre le travail des indi-vidus, auront une influence sur la production des biens ou des services offerts, et donc sur la performance. En effet, le résultat du travail dépend d’un ensemble de facteurs, dont la qualité des outils ou de la technologie mis à disposition des travailleurs, l’organisation du travail et les méthodes de gestion.
Après Taylor, l’École des relations humaines a mis davantage l’accent sur les besoins des ressources humaines, affirmant qu’elles sont d’une importance cruciale pour l’efficacité des organisations. Certes, l’organisation est productrice de biens et de services, mais elle est aussi productrice de rapports sociaux et ceux-ci peuvent contribuer à une meilleure performance ou, au contraire, nuire à la performance. La vision de l’organisation comme milieu social s’est déve-loppée dans cette foulée. On insistait aussi sur le potentiel de développement de la personne, d’une part pour le surplus de motivation qu’il pouvait entraîner et,
Extrait de la publication