Petits abus de pouvoir en privé

De
Publié par

« Il ne m’écoute pas, mon avis n’a pas d’intérêt »,
« Je ne participe à aucune décision »,
« Quand nous sommes entre amis, il me lance des piques, il me rabaisse… »,
« Devant les enfants, elle me culpabilise … »,
« il faudrait que je sois parfait… »


Petites moqueries, mensonges, dévalorisation, remarques déplacées… après les débuts passionnés de la relation s’installent les premiers signes d’agacement ou d’agressivité. La mécanique huilée de l’idylle commence à gripper.

Besoin de contrôle ? Instinct de domination ? L’équilibre de la relation est rompu et le couple est en danger, car ces abus de pouvoir, quoique discrets, engendrent une grande souffrance. Elle peut pourtant être évitée.

• Comment se manifestent ces petits abus dans le couple ?
• Pourquoi l’un des partenaires prend-il l’ascendant sur l’autre ?
• Enfants, argent, famille, partage des tâches ou du temps libre… Quand le mal s’insinue partout, quoi faire ?
• Ces petites agressions psychologiques sont-elles annonciatrices de plus de violence encore ?
• Comment poser des limites et retrouver une relation équilibrée ?

Il est toujours temps de réagir au mal-être, au stress, à la colère ou à la tristesse que génèrent ces petits abus insidieux et répétitifs.

À l’aide d’exemples concrets et de témoignages issus de sa consultation, la psychologue Christine Calonne explique comment on en arrive à ces situations, propose de reconnaître les signes avant-coureurs d’un déséquilibre dans le couple et donne des pistes pour retrouver harmonie et intimité partagées.

A propos de l'auteur
Christine Calonne est psychologue et psychothérapeute. Spécialiste de la manipulation dans le couple, elle est l’auteur du livre Les Violences du pouvoir (2005, l’Harmattan). Elle anime des conférences et exerce en tant que psychologue dans le public et en cabinet privé.

Un livre publié par Ixelles éditions
Retrouvez-nous sur www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com
Publié le : dimanche 1 avril 2012
Lecture(s) : 29
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782875154118
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Introduction

Nous vivons tous des moments de tension dans notre couple. Chacun éprouve des émotions, des sentiments, des besoins qui sont personnels et qui résultent de l’expérience passée. Parfois, nous en sommes conscients, parfois non, et cela se traduit par des jugements qui nient l’autre et entament l’harmonie de notre couple. Chacun veut exprimer son opinion, imposer sa vision des choses, faire valoir son ressenti, mais sans nécessairement écouter celui du partenaire. Les tensions augmentent par manque d’écoute et de dialogue. Et si elles deviennent trop nombreuses, les abus qu’elles engendrent peuvent mettre le couple en danger !

J’ai pu constater dans ma consultation que ce phénomène est de plus en plus fréquent et traduit une violence psychologique qui peut devenir aussi destructrice que la violence physique, car par son aspect discret, elle rend difficile l’identification de l’agresseur et permet moins de s’en protéger. Si vous subissez cette violence psychologique dans votre couple ou si vous l’exercez sur votre partenaire et souhaitez que cela cesse, ce livre s’adresse à vous. Mais comment en êtes-vous arrivé là, pensez-vous ?

La relation amoureuse commence dans les feux de la passion, état où nous idéalisons l’autre et où il nous idéalise. Durant cette période, nous nous lançons des fleurs, nous nous octroyons de longs moments d’intimité, nous nous offrons des moments qui sortent de l’ordinaire… C’est le paradis ! Puis, à force de vivre ensemble, de mieux nous connaître avec nos qualités et nos défauts, de vivre le quotidien, la passion s’émousse et laisse place à des échanges où commencent à pointer des remarques acerbes, où apparaissent des rapports de force, des comportements agressifs ou manipulateurs. Les moments intimes se font plus rares, l’extraordinaire déserte le quotidien… Si l’on n’y prend pas garde, la relation peut alors se teindre de violence psychologique qui risque de s’enkyster et de nous laisser amers, déçus, malheureux…

L’accroissement de la violence psychologique1 par de petits abus de pouvoir quotidiens, comportements manipulateurs ou autoritaires voire tyranniques, est encouragé par une société qui ne privilégie plus l’authenticité de la relation, la révélation et la connaissance des sentiments de l’un et l’autre, de leurs besoins, de leurs émotions, de leurs valeurs et projets.

Pourquoi votre partenaire et vous, vous croisez-vous dans la maison sans véritablement vous rencontrer, sans dialoguer ou seulement pour prétexter un repas professionnel, une nouvelle invitation entre copains, des heures supplémentaires… qui vous éloignent l’un de l’autre ? Pourquoi vous sentez-vous si seul dans ce couple morcelé par les multiples occasions de représentation sociale et les nombreuses activités parascolaires des enfants ? Dans votre couple, on n’échange peut-être plus que des reproches, des paroles culpabilisantes, dévalorisantes… ou le silence.

Chercher à refléter une image socialement acceptable au détriment de l’authenticité favorise de petits comportements agressifs, déplacés, car les partenaires pour obtenir ce qu’ils souhaitent n’utilisent plus systématiquement le biais constructif d’un dialogue ouvert et vrai où chacun est vulnérable, empathique. Pour confirmer l’image que l’un des partenaires veut imposer, il recourt plus vite qu’avant aux rapports de force. Mais ce type de rapports est insatisfaisant, car chacun reste enfermé dans sa tour d’ivoire, ce qui empêche l’expression de l’amour autrefois partagé.

Pourquoi – pour privilégier votre image sociale au détriment de l’échange des sentiments, des émotions, des idées, des projets de couple, du temps passé ensemble au détriment de la tendresse et du bien-être – maintenez-vous une relation conjugale stérile ? Pourquoi vous sentez-vous si insignifiant, si nul aux yeux de votre partenaire qui se dit si ambitieux ou si investi dans sa vie professionnelle comparé à vous ? Pourquoi votre partenaire trouve-t-il toujours un petit défaut dans ce que vous faites ou dites, alors qu’il se prétend parfait et vous moralise sans cesse ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous vous sentez si irritable, tendu, au point de piquer des crises de colère incontrôlables dès que votre partenaire ne correspond pas à l’image que vous vous en faites ? Votre couple vit peut-être pour satisfaire l’ambition, le désir de reconnaissance, le désir de réussite sans fin de l’un ou de l’autre ? Pour calmer la peur de l’abandon, la peur de l’échec, la peur de perdre la reconnaissance sociale, pour réduire le manque de confiance en soi et d’estime de soi, le manque de repères psychologiques et spirituels de l’un ou de l’autre ? Tout cela évacue les questions sur le sens de la vie, le sens d’un projet de couple au profit du maintien d’une belle image sociale ou familiale.

Pourquoi vous sentez-vous jaloux de votre partenaire si performant, socialement, sexuellement, intellectuellement, ou si généreux, si ouvert aux autres, si altruiste et empathique ? Vous est-il arrivé d’avoir envie de l’évincer en privé ou en public ? Ou au contraire, l’étalage de ses performances vous plonge-t-il dans un manque de confiance en vous et d’estime de vous tel que vous devenez silencieux, effacé, vide, autocritique, coupable ? Ou bien, devenez-vous agressif et critiquez-vous, voire dévalorisez l’autre sur ses performances, ses relations, son caractère généreux et altruiste ? Vous lui dites alors qu’il pourrait faire mieux et vous le comparez à untel plus performant, plus centré sur son couple…

La rivalité est le lot des relations où la performance, l’image, ont remplacé l’être et le dialogue, la compréhension, l’empathie. De nombreux individus se comportent ainsi trop souvent en rivaux plutôt qu’en amoureux. Dans la rivalité, chacun veut tirer à soi la couverture et agit en égocentrique fermé à la discussion et à la recherche de négociation s’il y a conflit. Ceci est particulièrement le cas depuis que la femme a accès à une évolution professionnelle. Elle remet en question les rôles dans le couple et la rivalité pour le succès professionnel ou social peut l’emporter sur l’amour, laissant place à l’envie, la jalousie, les dévalorisations, une absence de moments privilégiés passés à deux. Les signes du succès deviennent l’obsession de l’un ou de l’autre dans le couple, le nombre d’amis sur Facebook, le type de voiture à acheter, la maison à construire… Tout les oppose !

Cette nouvelle situation nécessite de renégocier la place de chacun dans le couple et le contrat de départ. Quels sont les attentes et les valeurs de chacun, les projets de vie ? Sans les (re)définir, le couple est pris dans une rivalité mortifère qui entraîne des abus condensant parfois une violence psychologique inouïe.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.