Portrait social de l'Europe

De
PORTR/^ DE i: EUROPE Portrait social de l'Europe a été réalisé par la direction des statistiques sociales et régionales d'Eurostat avec la collaboration des directions générales V (Emploi, relations industrielles et affaires sociales), X (Information, communication et culture), XI (Environnement, sécurité nucléaire et protection civile), la task­force « ressources humaines, éducation, formation et jeunesse» et l'Office des publications officielles des Communautés européennes. La coordina­tion et l'édition en ont été assurées à l'unité «synthèses sociales». Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1991 ISBN 92­826­1748­3 N° de catalogue: CA­57­89­241­FR­C © CECA­CEE­CEEA, Bruxelles ■ Luxembourg, 1991 Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source. Printed in Belgium PORTRAIT SOCIAL DE L'EUROPE Au moment d'écrire ces quelques lignes pour présenter cette nouvelle publication d'Eurostat, le monde et plus particulièrement l'Europe sont confrontés à des événements dont l'ampleur et les répercussions sont incertaines et difficilement mesurables. Les profondes transformations et améliorations des conditions de vie et de travail prévues par la Communauté européenne pour cette fin de siècle ne peuvent se faire en dehors des événements extérieurs susceptibles de modifier l'évolution normale.
Publié le : mardi 6 mars 2012
Lecture(s) : 19
Source : EU Bookshop, http://bookshop.europa.eu/
Nombre de pages : 145
Voir plus Voir moins

PORTR/^
DE i: EUROPE Portrait social de l'Europe a été réalisé par la direction des statistiques sociales et régionales
d'Eurostat avec la collaboration des directions générales V (Emploi, relations industrielles et
affaires sociales), X (Information, communication et culture), XI (Environnement, sécurité
nucléaire et protection civile), la task­force « ressources humaines, éducation, formation et
jeunesse» et l'Office des publications officielles des Communautés européennes. La coordina­
tion et l'édition en ont été assurées à l'unité «synthèses sociales».
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1991
ISBN 92­826­1748­3
N° de catalogue: CA­57­89­241­FR­C
© CECA­CEE­CEEA, Bruxelles ■ Luxembourg, 1991
Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source.
Printed in Belgium PORTRAIT SOCIAL DE L'EUROPE
Au moment d'écrire ces quelques lignes pour présenter cette nouvelle
publication d'Eurostat, le monde et plus particulièrement l'Europe sont
confrontés à des événements dont l'ampleur et les répercussions sont
incertaines et difficilement mesurables.
Les profondes transformations et améliorations des conditions de vie et de
travail prévues par la Communauté européenne pour cette fin de siècle ne
peuvent se faire en dehors des événements extérieurs susceptibles de
modifier l'évolution normale. Il n'en est que plus important de disposer
d'instruments précis et quantifiés pour suivre les divers composants socio-
économiques qui sous-tendent l'avenir de l'Europe.
Cette nouvelle publication d'Eurostat est un de ces instruments de base qui,
au travers de toute une batterie d'indicateurs statistiques, permet de mieux
nous connaître en brossant à grands traits, mais de façon précise, un
portrait social de l'Europe.
Vasso PAPANDREOU SOMMAIRE
POPULATION
6 Évolution
Mouvement 7
Structure 8
Densité 11
12 Fécondité
Espérance de vie 14
Mortalité générale 16 é infantile 17
18 Population étrangère
21 MENAGES ET FAMILLES
Structure 22
Mariages et divorces 24
Naissances 26
Enfants 28
31 EDUCATION
32 Scolarité
34 Égalité des chances
35 Langues et informatique
Dépenses 36
37 Opinions
39 EMPLOI ET CHOMAGE
Marché du travail 40
42 Population active
Activité régionale 44 é et état civil 46
Emploi 48
50 Taux de chômage
52 Structure du chômage
54 Chômage de longue durée e et ménages 55
56 Travailleurs étrangers
CONDITIONS DE TRAVAIL 59
Durée du travail 60
62 Travail à temps partiel
64 Contrat temporaire
Heures perdues 65
67 NIVEAU DE VIE
PIB 68
Revenu 70
Rémunération des salariés 71
Gains des salariés2
Utilisation du revenu 74
Structures de consommation6
PauvretéPROTECTION SOCIALE 81
Prestations et PIB 82 s par habitant 83
84 Prestations par fonction
85 Recettes
87 SANTE
Infrastructure
Dépenses 89
Espérance de vie 90
Facteurs de risque 91
92 Causes de décès
94 Cancers
96 Sida
98 Suicides
100 Accidents
ENVIRONNEMENT 103
Utilisation du sol 104
105 Climat
106 Opinions
108 Énergie
110 Transport
112 Pollution
114 Protection de la nature
LOGEMENT § 117
Le parc 118
120 Ancienneté des logements
121 Confort dess
122 Équipement
Consommation et dépenses 123
LOISIRS ET TEMPS LIBRE 125
Vacances 126
128 Dépenses
129 Sports
Médias 130
EUROPARTICIPATION 133
_
Élections 134
135 Participation
136 Euro-opinions
138 Cour de justice
Fonds structurels 139 SIGLES ET ABREVIATIONS
donnée non disponible
- sans objet
* estimation d'Eurostat
< plus petit que
> plus grand que
BEI: Banque européenne d'investissement
CECA: Communauté européenne du charbon et de l'acier
CFC: chlorofluorocarbone
CIRC: Centre international de recherche sur le cancer
CMA: Chemical Manufacturers Association
Corine: coordination des informations sur l'environnement
C02: dioxyde de carbone
EFT: enquête communautaire sur les forces de travail
Ehlass: European home and leisure accident surveillance system
Euratom: Communauté européenne de l'énergie atomique
Eurobarometre: les sondages Eurobarometre, pour connaître les opinions
et les attitudes des Européens, sont effectués pour le
compte de la direction générale de l'information et de la
culture de la Commission des CE chaque printemps et
chaque automne depuis 1973
Eurydice: réseau d'informations sur l'éducation dans la Communauté
européenne
Feder: Fonds européen de développement régional
FEOGA: Fondsn d'orientation et de garantie agricole
FSE: Fonds social européen
kg ep: kilogramme d'équivalent pétrole
NIC: nouvel instrument communautaire
NOx: oxyde d'azote
OCDE: Organisation de coopération et de développement
économiques
OMS: Organisation mondiale de la santé
PIB: produit intérieur brut
PME: petites et moyennes entreprises
Sespros: système européen de statistiques intégrées de la
protection sociale
SPA: standard de pouvoir d'achat
t: tonne
tep: tonne-équivalent pétrole
Unesco: Organisation des Nations unies pour l'éducation,
la science et la culture
Pour des raisons techniques, ne figurent sur aucune carte dans ce
fascicule les îles et les territoires qui ne se trouvent pas sur le continent
européen.
Les données concernant la République fédérale d'Allemagne se réfèrent
à la délimitation existant avant le 3 octobre 1990.
4 POPULATION
Au 1er janvier 1990, la population de la Communauté européenne se place,
avec 327 millions d'habitants, en 3e position dans le monde, après la Chine
(1 135 millions) et l'Inde (853 millions). Elle représente actuellement 6% de la βλ­il
population mondiale. En 1950, 10% de la population mondiale vivait dans ir
l'Europe des Douze; en 2020, la part des habitants de ia Communauté
européenne dans la population mondiale ne sera plus que de 4% (1.1).
La population de la Communauté européenne est de plus en plus vieille: en
1988, sur 324 millions d'habitants, 62,8 millions — soit 19,4% — ont plus de
60 ans, alors que 85 millions — soit 26,3 % — ont moins de 20 ans. Les pays
les plus «vieux» sont le Danemark et la République fédérale d'Allemagne;
l'Irlande est le seul pays encore «jeune» (1.9).
La densité moyenne de la population de la Communauté européenne est de
143 habitants au km2, mais les régions les plus peuplées dépassent 350
habitants au km2; ce sont les régions les plus industrialisées, qui s'étendent
de l'Angleterre du Nord­Ouest à l'Italie du Nord et les grandes capitales
d'États ou de régions (1.15).
Depuis les années 1960, la fécondité s'est effondrée dans les pays de la CE,
au point de ne plus assurer le remplacement des générations. L'indicateur
conjoncturel de fécondité est passé pour l'ensemble de la Communauté de
2,63 enfants par femme en 1960 à 1,58 en 1989 (1.18) (1.19).
L'espérance de vie à la naissance des Européens est l'une des plus élevées
du monde; les femmes vivent plus longtemps que les hommes. 78,6 ans
contre 72,0(1,22).
La mortalité infantile a connu, depuis 1960, une diminution spectaculaire:
34,8%o en 1960 contre 8,2%o en 1989 (1.29) (1.30).
Sur un total de 13 millions d'étrangers, 8 millions sont originaires de pays non
membres de la Communauté (1.32).
Plus des trois quarts des étrangers de la Communauté vivent en République
fédérale d'Allemagne, en France et au Royaume­Uni (1.32).
1.1. La population de la Communauté européenne et
eurostat les quatre pays les plus peuplés du monde. 1950­1990­2020
(Millions d'habitants)
! I1950
I |1990
7J2020
eurostat POPULATION
EVOLUTION E
1.2. Évolution de la population totale — EUR 12 (en milliers)
\
320 000
310 000 ^^^^
300000^^^
290000^r
280 000 S
eurostat 270 000
1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990
De 1960 à 1990, la population de la de l'Irlande reste le plus élevé de positif estimé à 1 million de person­
Communauté européenne a aug­ la Communauté (5,8 %o), bien qu'il se nes (soit +16,1%o), et le Luxembourg
menté de 48 millions d'habitants, réduise depuis le début de la décen­ (2 800 personnes, mais un taux de
passant de 279 s à 327 mil­ nie 1980­1990. Avec un niveau de + 7,4%o); dans les autres pays, le
lions. Tous les pays de la Commu­ fécondité comparable à celui de la solde migratoire est plus modéré,
nauté ont connu, durant cette France, le Royaume­Uni à cause de s'échelonnant de +2,6%o aux Pays­
période, une croissance de leur sa structure par âge plus vieillie, a Bas à +0,6%o en Italie.
population, variable selon les pays, connu un accroissement naturel infé­
L'effet de l'immigration domine en
qui s'échelonne de 9 % en Belgique à rieur: 120 000 (2,1 %o), contre 237 000
République fédérale d'Allemagne et
31 % aux Pays­Bas. Depuis 1960, (4,2%o) en France.
au Luxembourg sur le mouvement
l'augmentation de la population
naturel, pour donner un accroisse­Les deux seuls pays à avoir, en 1989,
ralentit progressivement.
ment total positif important: 15,8%o un solde migratoire négatif sont
en République fédérale d'Allemagne, Les taux d'accroissement naturel l'Irlande et l'Espagne, solde très fai­
9,2%o au Luxembourg. présentent de grandes disparités ble en Espagne (estimé à ­0,3%o) et
entre les pays de la CE. La Républi­ important en Irlande ( —12,1 %o).
que fédérale d'Allemagne du fait de
Deux pays ont un solde migratoire
sa structure de population vieillie et
positif important: la République fédé­
d'une fécondité basse, connaît en
rale d'Allemagne, qui, en raison des
1989 un solde naturel légèrement
récents bouleversements en Europe
négatif de 16 000 personnes
de l'Est, présente un solde migratoire
(­0,3%o). L'accroissement naturel
1.3. Évolution de la population totale — États membres et EUR 12 (en milliers)
Β DK D GR E F I L NL Ρ UK EUR 12 IRL
1960 278 626,6 9 095,4 4 565,5 55 123,4 8 300,4 30 327,0 45 464,8 2 835,3 50 023,4 313,0 11417,3 8 996,7 52 164,4
1965 292 259,3 9 414,8 4 741,0 58 587,5 8 528,5 31 889,0 48 561,8 2 873,0 51 815,5 330,0 12 212,3 9 135,7 54 170,2
302 989,2 4 906,9 53 490,4 338,5 12 957,6 9 074,7 55 546,4 1970 9 624,6 61 194,6 8 780,4 33 603,0 50 528,2 2 944,0
5 054,4 35 338,0 52 600,0 3 164,0 357,4 13 599,1 8 879,1 56 230,7 1975 311276,3 9 783,0 61 991,5 8 986,2 55 293,0
9713,6 56 285,9 1980 317 200,8 9 843,3 5122,1 61 439,3 9 587,5 37 242,0 53 731,4 3 392,8 56 388,5 363,5 14 091,0
57 080,5 366,2 14 453,8 10 128,9 56 538,8 1985 321 528,5 9 857,7 5111,1 61 049,3 9 919,5 38 423,0 55 062,5 3 537,3
3 540,4 367,2 14 529,4 10185,1 56 690,6 1986 322 324,2 9 858,9 5116,3 61 020,5 9 949,1 38 586,0 55 278,4 57 202,3
56 846,7 1987 323 167,4 9 864,8 5 124,8 61 140,5 9 978,1 38 655,0 55 510,0 3 542,4 57 290,5 369,5 14615,1 10 230,0
56 997,7 1988 324 010,7 9 875,7 5 129,3 61 238,1 9 988,9 38 736,1 55 750,4 3 539,3 57 399,1 371,7 14 714,9 10 269,5
10 304.7 1989 325 314,6 9 927,6 5 129,7 61 715,1 10 020,0 38 851,9 56 016,9 3 520,9 57 504,6 374,9 14 805,2 57 143,1
1990 327 065,0 9 947,8 5 135,4 62 700,0 10 046,0 38 924,5 56 304,0 3 498,8 57 576,4 378,4 14 891,9 10 335,2 57 326,6 POPULATION
MOUVEMENT
1.4. Accroissement naturel en 1989 1.5. Solde migratoire en 1989 1.6 Accroissement total en 1989
EUR 12 Q1·8 ¡M
Β J14
DK 0,4
D ­0,31 t
GR Ί 0,9
"Π 2,2
F k 4,2
IRL J 5,8
I 0,5
L 11.8
NL ~J4,0
Ρ 1^2
UK d2·1
Pour 1 000 habitants (population moyenne). Pour 1 000 habitants (population moyenne). Pour 1 000 habitants (population moyenne).
Au niveau de la Communauté, en 1.7. Évolution des composants du mouvement de la population EUR 12
(en milliers) 1989, l'accroissement naturel résul­
tant des naissances moins les décès
s'élève à 584 000 personnes, mais,
en raison du solde migratoire positif
de 1 173 000, l'accroissement total est
de 1 758 000 personnes.
La croissance annuelle de la popula­
tion de la CE a connu, depuis 1960,
une évolution générale à la baisse
(2 284 000 en 1960, 1 758 000 en 1989),
mais avec des pointes (3 254 000 en
1962) et des creux (790 000 en
1985).
ι—r τ—ι—ι—ι—ι—ι—ι—Γ ι—ι—ι—ι—Γ ι—i—ι—ι—ι—ι—ι—ι—ι—i—I I I
1960 1965 1970 1900 1985 1989 1975
1.8. Évolution du mouvement de la population — EUR 12
Population Accroissement Solde Accroissement Taux de (pour 1 000 habitants)
Naissances Décès
ANNÉE naturel 1er janvier migratoire total Ace. Migration Ace.
(1 000) (1 000) Natalité Mortalité (1 000) (1 000) (1 000) (1 000) naturel nette total
278 627 5184 2 947 2 237 47 2 284 8,0 0,2 8,2 1960 18,5 10,5
1965 5 488 3 095 2 393 39 2 432 10,f 8,1 8,2 292 259 18,7 0,1
1970 4 974 3 215 1759 2 372 5,8 2,0 7,8 302 989 613 16,4 10,6
1975 4 303 3 325 978 308 3,1 311276 1286 13,8 10,7 1,0 4,1
1980 4134 3 270 864 567 2,7 4,5 317 201 1431 13,0 10,3 1,8
1985 321 529 3 798 3 307 491 299 790 11,8 10,3 0,9 2,4 1,5
1986 322 324 3 812 3 280 532 312 844 11,8 10,2 2,7 1,6 1,0
1987 323 167 3811 3 214 597 326 923 11,8 9,9 2,9 1,9 1,0
1988 642 3,5 324 011 3 873 3 231 540 1 182 11,9 10,1 1,8 1,7
1989 ('I 584 1 173 3,6 5,4 325 315 3 832 3 247 1758 11,8 10,0 1,8
(') Résultats provisoires. POPULATION
STRUCTURE
1.9. Structure de la population — 1.1.1988 (en milliers)
AGE EUR 12 Β DK D GR E F IRL I L NL Ρ UK
0 ­19 85 299,2 2 499,6 1 270,6 13 147,0 2 727,8 11 592,2 15 726,1 1337,7 14 790,4 87,1 3 922,3 3 130,8 15 067,5
20 ­39 98 003,6 3 048,5 1551,5 18 970,3 2 804,7 11475,6 17 071,0 1 005,9 17 093,8 120,7 4 862,3 3 042,3 16 957,0
40 ­59 77 861,3 2 347,2 1260,6 16 381,0 2 567,1 8 809,9 12 513,2 668,8 14 357,6 94,8 3 418,6 2 279,2 13 163,3
60 + 62 846,6 1 980,5 1 046,5 12 739,8 1 889,3 6 858,4 10 440,1 2511,7 526,9 Π 157,3 69,1 1 817,2 11809,9
328,4 dont 80 + 10 250,9 177,8 2 209,0 288,9 999,1 1 959,4 70,2 1 607,0 10,4 405,8 235,6 1 959,9
Total 324 010,7 9 875,7 5 129,3 61 238,1 9 988,9 38 736,1 55 750,4 3 539,3 57 399,1 371,7 14 714,9 10 269,5 56 997,1
1.10. Pyramide des âges — Estimation au 1er janvier 1989 — EUR 12 (en %) Le trait le plus marquant dans l'évo­
lution démographique de la CE est le
vieillissement de la population. Ce Année de naissance Age
1888 t est général mais iné­100
gal selon les pays. Plus précoce et
1898 ff i L f plus marqué en République fédérale 90
d'Allemagne, au Royaume-Uni, il tou­
che aussi, plus tardivement, les pays 1908 , I'V 80
d'Europe du Sud (Espagne, Portugal,
Grèce) et l'Irlande. 1918 ø''j^—Β 70 ! 'VT®
La pyramide des âges de la CE est
1928 Λί-Γ-^ = 60 caractéristique d'une population vieil­
lissante — avec une base qui se ψ^φ ®Æ1
1938 jfi1' 50 rétrécit sous l'effet de la baisse de la
natalité, tandis que le sommet s'élar­j—3D ®'ipll|
git grâce à l'allongement de la durée 1948 ^ ι
de la vie. La comparaison entre la
pyramide de 1989 et celle de 1960 1958 ©^ ^=¿ © 30
rend très bien compte de l'effondre­
ment de la fécondité à partir du
68 Ί, 4L _ 20
milieu des années 60 (après le baby­
boom qui a suivi la Seconde Guerre
78ν ©''ι, 10 g?"1© y
mondiale) et de l'accélération de ce
phénomène au milieu des années 70
.Hl 988 .i 0
par l'entrée des pays du Sud de la
0.2 0 % 0 0.8 0.6 0.4 0.2 0.4 0.6 CE (Italie, Espagne, Portugal, Grèce)
dans le club des pays à faible fécon­
EUR 12 en 1960 LTS
dité. eurostat
1. Déficit des naissances dû à la guerre 1914-1918 (classes creuses).
C'est en République fédérale d'Alle­
2. Passage des classes creuses à l'âge de la fécondité.
magne et en Italie du Nord que se 3. Déficit dess dû à la guerre 1939-1945.
4. Baby-boom. situent les régions les plus «vieil­
5. Non-remplacement des générations. les »de la CE; ce sont les deux seuls
pays qui présentent des régions où la
proportion des personnes de moins
de 20 ans est inférieure à 23%.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.