Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - MOBI - EPUB

sans DRM

Pour un humanisme numérique

De
268 pages

La position unique de Milad Doueihi dans l'approche de ce qu'on nomme les "humanités numériques" tient d'abord à sa propre extériorité : ce passionné de théologie du monde oriental, ce familier de la poésie contemporaine et de la philosophie antique n'a pas ses racines dans la technique et l'informatique.

Extériorité géographique aussi, arpenteur du vieux monde et du nouveau : qui a assisté une fois à une conférence de Milad Douehi, ces improvisations sans notes, toutes lestées d'Aristote ou de Rousseau et tant d'autres, sait comme il nous fera voyager dans les frontières de notre propre culture. C'est notre statut d'homme, notre curiosité, et au service de quoi on place nos minces savoirs, qu'il vient questionner dans les outils d'aujourd'hui.

Il les décrypte et les décortique dans leurs plus hautes conséquences. On n'entre pas dans l'analyse de la "grande conversion numérique" sans mettre les mains soi-même dans ses rouages. Moteurs de recherche, jeux en réseau, réalité augmentée, le chercheur ouvre la maison-écran et s'y installe avec ses outils.

Mais c'est en tant que philosophe et amoureux de la langue qu'ici on va suivre une des plus riches pensées du numérique aujourd'hui. La constitution des réseaux d'abord, la culture par l'anthologie, et deux chapitres essentiels sur de très, très vieilles notions : l'amitié, l'oubli.

Paru en septembre 2011 aux éditions du Seuil, collection "La librairie du XXIe siècle", ses lecteurs auront plaisir à en disposer au quotidien dans le format numérique. Mais nous devions à cette approche essentielle, à la fois simple et savante, concrète et rêveuse, du "destin numérique" qu'il soit disponible dans le média même qu'il décrit.

FB

Création epub originale Gwen Catalá.


Voir plus Voir moins
Milad Doueihi
Pour un humanisme numérique
ISBN 978-2-8145-0641-1 L’édition originale de ce livre a été publiée par les éditions du Seuil, collectionLibrairie du XXIe siècle, en septembre 2011. © Milad Doueihi & publie.net pour cette édition numérique. première mise en ligne le 7 mai 2012
PUBLIENET
Table des matières
Pourquoi un humanisme numérique ? Le sacre de l’hybride Augmentation et immersion Impératif philologique Le code, c’est de la poésie Une civilisation numérique De la « sagesse » biblique au « fragment » numérique Calcul et récit
Les liens de l’amitié « Échange » et « partage » Matérialité de l’amitié Économie de l’image numérique Aristote : une psychologie de l’amitié Solitude numérique Sûreté et confiance L’e-réputation Bacon : une thérapeutique de l’amitié
Une culture anthologique Nuage « standard » Les algorithmes du libre accès Fabrique de la réalité L’identité : ni territoriale ni généalogique Stories Matter : un projet universitaire Primauté de l’accès
Oubli de l’oubli Un rapport quasi mystique Une faille technique
9 18 31 40 46 60 76
6
84 86 92 97 113 130 139 149 158
162 165 181 184 193 197 209
218 222 236
à ôùÈ |ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 3
L’Index et le visage Les boutons du destin Tous flâneurs
Glossaire
247 250 256
263
à ôùÈ |ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 4
[…] Je l’ai déjà dit, les mots, de par la nature que nous leur reconnaissons, méritent de jouer un rôle autrement décisif. André Breton,ôùçô àù ŝçôùŝ ŝù È Èù È à
Pourquoi un humanisme numérique ?
ôùùô ù ùàŝÈ ùùÈ  ô à ô È à ôôçàô àŝ ù à ŝôùç È àŝÈ. ÇÈ ùàŝÈ ù ôÈ ŝô È À çÈ Èŝŝà ’Èŝ ô ’ÈÈŝŝô ’ùÈ ôô àçàùÈ  ’ùÈ ùÈ-çôùÈ ôŝàÈ È ’àùÈ, ’ùÈ ôùÈ ŝùôŝÈ ùŝ ŝàÈ, ùŝ ŝÈÈÈ È ùŝ çôÈÈ. ’ùà-ŝÈ ùùÈ Èŝ àù çôàÈ È ŝùà ’ùÈ çôÈÈçÈ ÈÈ ôÈ àÈ çùùÈ çôÈÈ È ùÈ ÈçùÈ ÈÈùÈ ù Èù È ŝôçà ŝàŝ -çÈ. ’ùÈ çôÈÈçÈ ù, àù Èù È ŝÈÈ ÈôùÈ ’àùÈ È ’àçùÈ, ÈŝùÈ Èŝ çôçÈŝ, Èŝ çàôÈŝ È Èŝ ôÈŝ, çôÈ Èŝ çôôÈÈŝ È Èŝ àùÈŝ ù Èù ŝô àŝŝôçŝ, àŝ ù Èô-ÈÈ ôùÈàù. ’ùàŝÈ ùùÈ Èŝ ’àî-àô ùÈ à ÈçùÈ àçùÈÈ, àŝ ŝà Èŝô ôàÈ, Èŝ ùÈ çùùÈ, àŝ È ŝÈŝ ôÙ ÈÈ È È àçÈ ù ôùÈàù çôÈÈ, À ’çÈÈ ôàÈ, È àçÈ ùÈ È ùùÈ, à ùÈ ôÈ çôôŝàÈ ÈçùÈ ù’ àù ôùôùŝ ÈôÈ È ŝàŝ çÈŝŝÈ
ŝùÈÈ (çà ÈÈ Èŝ ’àÈ ’ùÈ ôô çôô-1 ùÈ ), Èŝ ÈÈù ùÈ çŝàô ù ŝÈ ŝùÈ à à àÈ ô ÈÈ ôïÈ ôŝ Èàŝ ŝù Èŝ ôÈŝ, Èŝ Èàôŝ È Èŝ àÈùŝ, È ù ŝÈ çààçŝÈ à Èŝ ôùÈÈŝ ÈŝÈçÈŝ ù’ÈÈ ôù àŝ È çà È ’àç ùàÈ. ÇÈÈ Èŝô çùùÈÈ Èŝ ÈÈ àŝ à çŝÈ àçùÈÈ È çÈàŝ È ôŝ ôÈŝ Èŝ ùŝ çàŝŝùÈŝ. E ÈÈ Èù, Èŝ ôÈŝ ŝ È à çùùÈ È ’- È ù È, àÈç Èù ŝùô çôÈÈ È ù-È, Èù àà, ŝô àùôù’ù çôôŝ àù àŝ Èŝ àùÈŝ È Èŝ çôàÈŝ È ’Èô-ÈÈ ùùÈ. Ś È È çôÈ ôÈ ŝŝÈ, à çùùÈ ù È È È ’ Èŝ È çŝÈ È àÈ àÈ À çàùŝÈ Èŝ àùÈŝ çôùàÈŝ È ùàŝ àù-2 ÈÈŝ àŝ ’ÈôÈÈ ùùÈ . à çôÈ-
1 ôù ùÈ ààŝÈ È çÈÈ à çôôùÈ, ô È È È Jôë àùçô,Que reste-t-il du rêve deet Pirates. Rêveurs, Marchands l’Internet ?, È -Śà-Èàŝ, È àŝŝàÈ çàÈŝ, 2010.Vô àùŝŝ ’Èŝŝà ÈYôçà ÈkÈ,La Richesse des réseaux, ô, ÈŝŝÈŝ ùÈŝàÈŝ È ô, 2009. 2 ôùŝ ôùŝ ÈÈôŝ È ÈôÈ ç À ôÈ Èŝŝà çôŝàç àù È, « È È À ’ÈùÈ ù ùùÈ : ôÈ çÈ, ôÈ È ŝŝàçÈ »,Les Cahiers de la librairie, ° 7, « Qù’Èŝ-çÈ ù’ù È à ôùÈ |ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 7
ÈçÈ ÈÈ à ÈçùÈ È ’àÈ çùùÈ çÈŝŝÈ ùÈ ÈŝÈ È ùÈŝô Èŝ àÈùŝ ààçÈŝ À Èŝ à-ùÈŝ ôàÈŝ È ùùÈŝ àçÈŝ àŝ ùÈ à-ô àÈç ù ôŝ çôôùÈ ôà, ùÈ ôçô ŝôùÈ ùŝŝàÈ È ù È ôùÈ àÈù. Çà Èŝ ôÈŝ ŝô àùŝŝ àŝŝôçŝ À Èŝ ŝùôŝ ù ŝô Èŝ Èù È ôùçô, È àŝŝŝô È È ŝÈ-àô ù ŝàô. E à àŝàô àçùÈÈ È çÈŝ ôÈŝ ùÈ ùÈ ŝàŝàô È çÈŝ ÈŝàçÈŝ Èŝ È ŝààŝ, È êÈ ùÈ Èù ŝôùŝŝô àù Èŝŝôŝ ŝùŝçÈŝ à Èŝ ôÈŝ È à ôùçô ù ŝàô ÈÈ À ’ÈôÈÈ ùùÈ.Āŝ, à ùà-ô ùÈ à È ùùÈ ôùçÈ ’àô À à ŝà- È çÈ ÈŝàçÈ àŝ ôùÈ ŝà Èŝ. Qù’ ŝ’àŝŝÈ È ’ŝùô È È ŝÈŝ ÈÈŝôŝ (ùÈŝ, ô, ÈùÈŝ ŝçÈùÈŝ, Èç.) ôù Èŝ àçÈŝ (ô-ùÈŝ), à çùùÈ ùùÈ àŝôÈ Èŝ àùÈŝ çôùàÈŝ È ŝùÈ È ôïÈ à àùÈ êÈ Èŝ ôÈŝ È ôÈ ŝàô çôÈ È ’ÈŝàçÈ çÈŝ Èŝ àççùÈ È Èŝ àÈ ççùÈ. ÇÈÈ Èŝô ŝààÈ Èŝ ÈŝŝÈÈÈ, ôÈ ÈàÈ, çà ÈÈ àçÈ
àùôù’ù  », 2009, . 20-28 ; Èŝŝà Èôù àŝRead/Write Book, ÈÈŝ ùŝ à à àçôŝ, ÇEÔ, 2009, . 109-120. à ôùÈ | ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 8
’ùÈ àÈ ÈàùàÈ À çÈ ôùÈÈŝÈÈ à ù ŝÈÈ çààçŝÈ ôÈ àÈùÈ ùùÈ.
Le sacre de l’hybride
Ô à ô ôÈŝ ŝŝ ŝù à Èŝô È-ôÈÈ È à çùùÈ ùùÈ, ŝù ŝà ÈàçÈ À àçç-È ôŝ çàÈŝ, ôŝ çôùçàôŝ, È À ôùŝ ŝôù-ÈÈ À ùÈ ŝôÈ È àÈ È ’à È È ’ŝàà. ÛÈ ŝÈ ’ààŝÈŝ È ’Èŝŝàŝ ôùŝ È È àÈ çôÈ ù àŝôùŝÈ ôà, àÈç à Èŝ ôùŝ È à à Èôà ù’ŝ ŝÈÈ ôŝÈ : çÈÈ È ’ŝàà, È ’àÈ È ŝùôù È ’àççàô ù È È ôÈ È ùôÈÈ, È 3 ôŝ çŝôŝ È È ôŝ Èôŝ . ÇÈÈ ŝÈ È ÈÈ È à Èôà È à È ôÈÈ, ŝôùŝ ’ÈŝÈ Èŝ ôùŝ ùùÈŝ È È Èù ŝôçà, È à ùÈ à-ùÈ ù ààŝÈ, ù ŝôùç È, È ï È çôÈ, ùÈ Èù àÈ à à ôŝàÈ. ààŝÈ àçÈ À ù çàÈ-
3 ôù È ôÈ ù’ù ÈÈÈ çÈ, ô à àùçô ù È ’Hàù Rôŝà,critique sociale du tempsAccélération. Une , àŝ, à çôùÈÈ, 2010. à ôùÈ |ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 9
È ÈŝùÈ ŝàŝ çÈ, ù ôùçÈ À ôùŝ Èŝ àŝÈçŝ È ôŝ Èŝ, ùÈŝ È çôÈçŝ ; ŝôùç Èà ù ŝàô àù ô È ’ùà, ôù ’ùÈ çÈàÈ çôçÈô È ’ùà àçÈ àŝ Èŝ à-ùÈŝ çùùÈÈŝ, ÈÈŝ È ŝààÈŝ (ÈÈŝ-êÈŝ È Èŝ ù XX ŝçÈ È È ŝÈŝ àÈùŝ) È àŝ Èŝ ôÈŝ ’ÈÈŝŝô àŝÈŝ à à çùùÈ ù-ùÈ, Èà È ŝÈçàçÈ ’ù çàôŝ, ŝàŝ çÈŝ  ÈÈŝ ; È ŝùôù, -ô, à Èù ’ùÈ çôÈÈçÈ ÈÈ ôÈ È àçÈ, ÈÈ Èŝ ôÈŝ È È ŝÈàù, À ùÈ çÈÈ ŝàŝ àÈ. Ś çÈŝ àçôŝ ôùŝ ŝÈÈ ÈàÈŝ, ÈÈŝ ôÈ àôŝ È à à ’ù çàÈÈ àçà àŝ ôÈ çù ùô-4 È çôÈ àŝ ôÈ çùùÈ. ÇÈŝ ùùÈŝ à-ùŝÈ àùŝŝ ùÈ àçô çôŝÈàçÈ, ŝôùÈ ôŝ-àùÈ, ù ô àŝ à çôÈŝô ùùÈ ù çàÈ ÈÈ Èŝ ôÈŝ ÈàÈÈ ŝàÈŝ ŝ Èŝ Èù ÈÈŝ ŝçÈŝ, È ôù çàŝ àŝ ôÈ Ôçç-
4 Ô Èŝ È È àÈ ’ùÈ Èô ù ùôÈ, È ôàÈ À ’Èŝŝà È çÈ È ÇÈÈàù È à.,L’Invention du quoti-dien, àŝ, àà, 1990 (ôù. .).Vô àùŝŝ çÈ È ÇÈ-Èàù È ùçÈ à,L’Ordinaire de la communication, àŝ, àôz, 1983. à ôùÈ |ôù ù ùàŝÈ ùùÈ 10