Pour une anthropologie de l'espace

De
Publié par

Les thuriféraires de la mondialisation, comme ses détracteurs, focalisent identiquement leurs analyses sur la collusion de l'économie et des nouveaux avatars, téléinformatiques, de la technique. Et, pour dresser leurs bilans – positif ou négatif –, ils scrutent et traquent identiquement les effets du processus dans les mêmes champs multiples et hétérogènes de l'écologie et du droit, de la psychologie et de la sexologie, de la linguistique et de la morale, de la politique et des arts figuratifs...



Mais dans cet inventaire borgésien, un domaine demeure, de part et d'autre, absent : celui de la spatialité, autrement dit, des modalités selon lesquelles les sociétés humaines construisent et vivent leur environnement spatial.





À l'issue d'une série d'articles, écrits au fil des vingt dernières années, sur les figures multiples de la spatialisation et de son histoire (architecture, urbanisme, aménagement, protection du patrimoine), Françoise Choay découvre progressivement un propre de l'homme, " la compétence d'édifier ", et les enjeux majeurs dont cette compétence est dépositaire à l'heure de la mondialisation.






Historienne des théories et des formes urbaines et architecturales, Françoise Choay est professeur émérite des universités.


Publié le : jeudi 1 octobre 2009
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021008876
Nombre de pages : 416
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
IE
Extrait de la publication
OGIE
Extrait de la publication
s idées »
6
ns destinées à une rtielle faite par quelque procédé t illicite et constitue une la propriété intellectuelle.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Avant-propos
Les recueils d’articles éveillent toujours la suspicion du lecteur. Pourquoi ne pas s’en tenir aux livres dans lesquels l’auteur a eu loisir d’accomplir la synthèse des étapes réflexives et des expérimentations – plus ou moins circons-tancielles et redondantes – dont sont issus ses articles ? Dans le cas présent, il s’agissait d’abord de répondre à une demande, concernant des textes épars et désormais difficiles à trouver. Mais n’est-ce pas là un alibi, que ne peut valider l’hétérogénéité des textes choisis ? Qu’y a-t-il de commun entre l’utopie et la conservation du patrimoine historique bâti, entre lecyberspaceet l’urbanisme corbusien, entre Alberti, l’humaniste artiste qui fut auXVesiècle un des créa-teurs de la Renaissance, et Haussmann, le préfet de Napo-léon III qui transforma Paris, ou encore le sociologue Georges Friedmann ? L’hétérogénéité est manifeste. Elle masque cependant une double unité d’objet et de temps. Unité d’objet, d’abord : sous des formes et à travers des pratiques multiples (bâtiments singuliers et architecture, villes et urbanisme, monuments et conservation patrimo-niale, projets iconiques et projet politique), il s’agit d’une
Extrait de la publication
Extrait de la publication
,
,
Extrait de la publication
écrire – la réflexion du patrimoine(éd. s du Seuil en 1996
Extrait de la publication
,
s
-
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.