//img.uscri.be/pth/832d6c900d23eb09646b3aa3f5e1cc4160dae5f1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,89 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

POUR UNE PSYCHANALYSE MAGHREBINE

De
167 pages
A partir de l'histoire pluri-culturelle du Maghreb, qui a été Africain d'abord, puis Méditerranéen et Européen, avant que l'on essaye de le présenter exclusivement comme Arabe ; l'auteur s'est donné comme objectif de relativiser plusieurs fausses affirmations concernant l'Afrique du Nord. Cet ouvrage essaie d'étudier le rôle social de l'individu particulièrement et de la communauté en général, à partir des rites et des émergences spécifiques et archétypiques de la mémoire épisodique et collective.
Voir plus Voir moins

Pour une psychanalyse maghrébine

Photo de couverture: Enis Ben Chaabane

@ L' Harmattan, 2000 ISBN: 2-7384-8874-9

Héchmi DHAOlJI

Pour une psychanalyse maghrébine La personnalité

L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

Collection Psychanalyse et Civilisations Série Trouvailles et Retrouvailles dirigée par Jacques Chazaud

Renouer avec les grandes œuvres, les grands thèmes, les grands moments, les grands débats de la Psychopathologie, de la Psychologie, de la Psychanalyse, telle est la finalité de cette série qui entend maintenir l'exigence de préserver, dans ces provinces de la Culture et des Sciences Humaines, la trace des origines. Mais place sera également donnée à des Essais montrant, dans leur perspective historique, l'impact d'ouverture et le potentiel de développement des grandes doctrines qui, pour faire date, continuent de nous faire signe et nous donnent la ressource nécessaire pour affronter les problèmes présents et à venir.

Dernières parutions
L'instinct et l'inconscient, W. H. R. RIVERS, 1999. Hallucinations et délire, Henri EY, 1999. La confusion mentale primitive, Philippe CHASLIN, 1999. La réception de Freud en France avant 1900, André BOLZINGER, 1999. Récits de vie et crises d'existence, Adolfo FERNANDEZ-ZoïLA, 1999. Psychanalyste, où es-tu ?, Georges FAVEZ, 1999. Psychopathologie psychanalytique de l'enfant, Jean-Louis LANG, 1999. La figure de l'autre, étranger, en psychopathologie clinique, Zhor BENCHEMSI,Jacques FORTINEAU,Roland BEAUROY(eds), 1999. De la folie, Etienne GEORGET, 1999. Les mariées sont toujours belles, Robert Michel PALEM, 1999. LafoUe hystérique, A. MAIRET, E SALAGER, 1999. Suicides et crimes étranges, MOREAUDETOURS, 2000. Les altérations de la personnalité, A. BINET, 2000.

Coauteur des ouvrages suivants
arehétypal au Maghreb, in L'individu au Maghreb, T. S. Editions, Tunis, juillet 1993, pp.145-158. - Dieu, Lui, l'Unique, in Monothéismes et Modernités, O.R.O.C. Editions, Tunis, avril 1996, pp. 295-317. - Psicologia dei profondo, Psicologia cognitiva ,. il Corano, La Bibia, la scena primaria, in Radiei Della Cura Laïca, Borla Editions, Roma, 1997, pp. 165-186. - Le Rêve Tunisien de Carl Gustav Jung, ouvrage collectif présenté et dirigé par l'auteur, Afanine Editions, Tunis, 1998.

- L'individu

JlL

'Effes.. .

Introduction
La réalisation de soi est un sujet de prédilection pour tous ceux qui s'intéressent d'une part au comportement des hommes, à leur profil psychologique, ainsi qu'à leur réaction lente ou rapide vis-à-vis des faits matériels ou immatériels, des messages dits ou non dits, des signaux émis par la nature ou par la société, la famille, la rue et l'entourage immédiat et d'autre part aux pulsions intérieures de tout un chacun. Dans ce contexte l'intelligent serait celui qui, à un moment donné, réussit à synthétiser tous les messages d'une situation particulière et à avancer dans le bon sens en retrouvant un fil conducteur, en sachant s'adapter aux mouvements des choses dans un parfait équilibre entre deux tentations, l'abstraction logique pure, rationnelle (kantienne) et la fantaisie, affective, irrationnelle, qui ne se définit pas par opposition à la raison mais comme complémentaire, existant en dehors d'elle. D'ailleurs, le cerveau est bien partagé en deux hémisphères, l'un abrite la rationalité et la raison et l'autre tout

l'irrationnel qui guide nos gestes et façonne notre comportement de notre senti, le génie étant aussi et avant tout un excellent communicateur, profitant de l'unité de fonctionnement de ses deux cerveaux droit et gauche. Faculté que Leibnitz nomme la communication universelle. L'analyse du comportement et de la personnalité des Maghrébins fournit un support fort utile à la compréhension de ce phénomène de communication basé sur le fonctionnement de la mémoire. Effectivement, notre Afrique du Nord est le résultat du brassage de pas moins de douze cultures et civilisations différentes: des Numides et des Berbères aux Français, elle a subi successivement les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Vandales et les Byzantins; puis aussi bien les Arabes et les Espagnols que les Turcs tout en flirtant au sud avec les Touareg. La synthèse de ces ci vilisations, c'est cela le Maghreb contemporain. Comme par ailleurs, la psychanalyse se voulait par son fondateur une théorie de la mémoire, tous les chapitres de cet ouvrage seront axés sur cette dernière, qu'elle soit collective ou individuelle. Celle-ci était définie par Théodule Ribot, fondateur de la psychologie en tant que science autonome en France, comme: la conservation de certains états, leur reproduction, et leur localisation dans le passél. C'est cette troisième étape, à savoir la localisation dans le passé de l'information mnésique qui a été au centre de plusieurs débats. D'après Jacques Mervant2 elle est liée à la conscience dans sa forme la plus élaborée,

1- Ribot T., Les maladies de la mémoire, Acan, Paris, 1911, p. 46. 2- Mervant J., Clinique de la mémoire et clinique du souvenir, de Ribot à Freud, in le Bulletin de Psychologie n° 389, p.260. -10-

c'est-à-dire son aspect psychologique. Alors que Freud3 qui a surtout travaillé sur le souvenir chez les névrotiques, lui, considère que c'est de réminiscences surtout que souffre le névrotique. En effet, pour Freud seul le souvenir a de la valeur, même celui d'une rumeur, d'un fantasme, ou d'une illusion4. Ribot5 au contraire subordonne la mémoire aux faits qui ont eu lieu, tout en considérant l'oubli comme une condition de sa santé et de son bon fonctionnement. Ce qui met en évidence son apparente opposition à Freud, c'est le fait qu'il considère que la conservation de la mémoire organique est sans faille, alors que Freud met en avant la charge affective qui accompagne un souvenir, et qui pourrait être stressante donc provocatrice d'oubli. Plusieurs écoles de recherches ont marqué le développement du savoir à propos de la mémoire. Je ne citerai que les plus importantes: l'école anglo-saxone du néo-associationnisme qui revient au behaviorisme et l'école allemande de la Gestalt-théorie qui a accouché du modèle néo-connectioniste ou neuro-mimétique etc. Le modèle holographique, qui sera l'un des deux piliers de mon approche de la communication basée sur la mémoire, a été décrit par Karl H. Pribram6, neuropsychologue à l'Université de Stanford. Un hologramme est une photographie en trois dimensions fabriquée à l'aide d'un laser. On projette un premier rayon laser sur un objet, puis on bombarde le rayonnement réfléchi par un deuxième rayon laser. L'interférence ainsi créée est fixée sur un film. On bombarde alors ce film par un troisième rayon laser; l'image de l'o~let sur laquelle a été

3- Freud S., Psychopathologie de la vie quotidienne, Payot, Paris, 1981, p. 5. 4- Mervant J., op. cit. p. 268. 5- Ribot T., op. cit. p. 46. 6- Pribram Keil H., Du nouveau sur notre cerveau, in le Bulletin de Psychologie, n° 24, pp. 46-47. -11-

projeté

le

premier

laser

apparaît

sous

une

forme

tridimensionnelle. La caractéristique de cette image holographique est qu'elle se distingue d'une photographie normale qui, lorsqu'on la coupe, donne deux parties différentes par les informations qu'elles contiennent. En revanche, si l'on coupe un hologramme en deux et si l'on fait passer un rayon laser à travers chacune de ses deux parties, on constatera que l'une comme l'autre renferme la totalité des informations de l'objet original. Ce qui a permis à Alain Lieury de dire: "Si l'on casse l'hologramme, chaque petit hologramme régénère la totalité de l'image de l'objet, quoique plus flouell7. C'est en fait un modèle basé sur la possibilité de l'enregistrement des informations par interférence, à la manière holographique, et qui permet ainsi l'évocation des souvenirs par simple stimulation d'une infime partie de l'hologramme concerné. Dans ces modèles néo-holographiques, la métaphore spatiale disparaît, car la notion de distribution du pattern mnésique est limitée au concept de trace. En fait, le Pro Guy Tiberghien8, du laboratoire de psychologie expérimentale de l'Université de Grenoble, synthétise parfaitement ces différents modèles. A partir de tous ces modèles et des travaux du Dr Stanislav Grof9, je vais essayer de montrer que la mémoire et la communication fonctionnent selon un même principe de stimulation, intégration et réponse. En effet, chaque expérience que nous vivons quotidiennement fait intervenir simultanément des pensées, des odeurs, des mots, des sensations, des images,

7- Lieury A., Les quatre R de la mémoire, in Psychologie n° 75, p. 29. 8- Tiberghien G., Psychologie de la mémoire humaine, P.U.G., 1991, p.32. 9- Graf S., Royaume de l'inconscient humain, l'esprit et la matière, Editions du Rocher, 1983.

-12-

des sons et des émotions, c'est-à-dire des charges énergétiques d'une fréquence vibratoire donnée qui vont être mémorisées par le corps. Au cours de notre histoire nous accumulons un grand nombre d'expériences que nous pouvons nous remémorer par la suite. Lorsque nous sommes en contact aujourd'hui avec l'un des paramètres de l'hologramme du souvenir en question, autrement dit avec une stimulation dont la fréquence vibratoire entre en résonance avec celle de l'hologramme concerné par l'expérience passée, toute l'expérience est susceptible d'émerger à notre conscience. Ce qui pourrait expliquer entre autres choses le retour du refoulé sous forme de symptômes, ou de crises chez l'hystérique. Chacun de nous a pu se rappeler un jour des souvenirs d'enfance à la manière d'un Marcel Proust qui rapporte cette expérience en écrivant: "Dès que j'eusse reconnu le goat du morceau de madeleine trempé dans le tilleul que me donnait ma tante, aussitôt la vieille maison grise sur la rue, où était sa chambre, vint comme un décor de thé{J,tre" Nous 10. associons donc dans notre mémoire toutes les expériences présentant des éléments semblables (un senti de même nature) ainsi qu'une fréquence vibratoire commune, sachant qu'à l'origine les perceptions, qu'elles soient visuelles, auditives, tactiles, olfactives ou gustatives, sont toutes des ondes donc faites de fréquences vibratoires spécifiques. S. Graf désigne ce mécanisme COEX (constellation d'expériences condensées). Un système COEX serait une constellation spécifique de souvenirs formés d'expériences condensées et de fantasmes de différentes périodes de la vie de l'individu. La structure dynamique d'un système COEX particulier est telle que des souvenirs ayant un thème fondamental similaire, impliquant des éléments
10- Proust M., La petite madeleine toujours, Seuil, 1953, p. 146. ou les deux mémoires, Ecrivains de

-13-

semblables ou possédant une charge émotionnelle voisine, sont stockés ensemble. Autrement dit, les souvenirs qui ont la même fréquence vibratoire sont associés entre eux dans un système COEX particulier, et peuvent être remémorisés par n'importe quelle stimulation qu'elle soit visuelle, auditive, tactile, gustative ou olfactive, voire par une combinaison de ces différents registres sensoriels ayant bien stir la même fréquence vibratoire. Les couches les plus profondes de chaque système COEX sont représentées par des souvenirs vivaces et colorés d'expériences remontant à l'enfance. Les couches superficielles comprennent, quant à elles, des expériences semblables mais plus récentes. Chaque système COEX ou "banque de mémoire" est caractérisé par un thème fondamental commun à toutes ses couches; la nature de ces thèmes varie considérablement d'une constellation COEX à une autre. Les différentes couches d'un système COEX particulier regroupent par exemple les souvenirs de tous les événements humiliants et dégradants ayant nui à l'estime de soi. En d'autres circonstances, le dénominateur commun peut être l'angoisse liée à des sentiments choquants ou effrayants, à des sensations de claustrophobie ou d'étouffement suscitées par diverses situations oppressantes et contraignantes. Celles-ci seraient en fait stockées sous forme d'images ou de pensées voire d'idées devenues des préjugés qu'on porte en nous et qui auraient des fréquences vibratoires spécifiques de la situation vécue dans le présent. L'individu se rappelle par la même occasion qu'il n'avait aucune possibilité de réagir, de se défendre ou de fuir. Les systèmes COEX les plus importants d'après S. Grof sont ceux qui résument et condensent les confrontations avec des situations mettant en question la survie, la santé et l'intégrité physique du sujet. La surcharge émotionnelle attachée

-14-

aux systèmes COEX semble due à l'addition des émotions appartenant à tous les souvenirs d'un type particulier; ceci se manifeste par une sorte d'autocommunication qui revient en fait à ce qu'on appelle la gestion du stress, qui serait spécifique à chaque individu en fonction de son point faible, autrement dit l'organe par lequel il somatise par une sorte de résonance au niveau d'un organe particulier qui aurait la même fréquence vibratoire que celle de l'émotion en question, créant ainsi une dégénérescence cellulaire jusqu'au symptôme psychosomatique. Les systèmes COEX individuels entretiendraient par ailleurs des relations fixes avec certains mécanismes de défense, et sont liés à des symptômes cliniques particuliers. Ceci implique que notre modèle basé sur l'autocommunication à partir d'une corrélation existant entre les fréquences vibratoires des émotions et les perceptions soit en accord, d'une part avec la conception freudienne de l'énergie psychique, et d'autre part avec les systèmes COEX, dont l'élément nouveau d'un point de vue théorique est que cette énergie psychique n'est plus totalement libre au niveau de l'inconscient, mais est organisée en unités fonctionnelles distinctes où la structure de la personnalité renferme un nombre important de systèmes COEX. Leur caractère, leur nombre total, leur étendue et leur intensité varient considérablement d'un individu a l'autre. Les souvenirs d'événements traumatisants de même nature, mais appartenant à des périodes différentes de la vie de l'individu, semblent être enregistrés en relation étroite avec la plus ancienne expérience du genre qui constitue le traumatisme primaire. Le plus ancien événement forge ainsi le modèle prototype mettant en place le noyau de la constellation COEX, sur lequel se grefferont les souvenirs ultérieurs. Aussi, mon modèle tiendra-t-il compte de

-15-

l'opposition entre mémoire à court, moyen et long terme d'une part, avec la mémoire unitaire qui ne tient pas compte de ce départage d'autre part, préférant la seconde, tout en essayant d'expliquer la première, se basant sur les travaux de Pylyshyn 1973 Kosslyn et Pomerantz Il 1977 qui ont proposé deux

-

niveau d'encodage : profond de codage, de nature abstraite. - Un niveau superficiel de codage, où les codes imagés et verbaux coexistent. Je considère alors que la mémoire à court terme constitue la couche superficielle du COEX en question (codée probablement selon le niveau superficiel), caractérisé par sa fréquence vibratoire, alors que la mémoire à long terme, constitue les couches profondes (codées quant à elles de façon abstraite). Je pense même que les couches les plus profondes de ces COEX sont constituées par des archétypes, qui auraient la même fréquence vibratoire que les souvenirs greffés dessus. Ces archétypes feraient partie de notre mémoire collective, correspondant à l'inconscient collectif que C.G. Jung décrit comme "le vieux mode de pensée primitif et analogique vivant encore dans nos rêves qui restitue ces vieilles images ancestrales" 12. Mon modèle permettrait, à mon avis, d'expliquer la symbolique de nos rêves. Il présente par ailleurs plusieurs corrélations avec l'un des modèles néo-holographiques les plus élaborés, à savoir celui de CHARM13 (Composite Holographie Associative Recall Model: Eich J.M. 1982), pour lequel l'information qui entre dans le système mnémonique se fait de
L1- Tiberghien G., op. cit. p. 24. l2- Jung e.G., Dialectique du Moi et de l'inconscien( folio-essais, 1988, p. 46. l3- Tiberghien G., op. cit. p. 33.

- Un niveau

-16-