//img.uscri.be/pth/eb7c2ab98d59396cb3e4d33b27b75f6be7d16678
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Pratiques ordinaires en travail social et médico-social

De
208 pages
Voici questionnées les pratiques ordinaires en travail social et remises en cause les évidences, le sens commun et les allant de soi. Voici mis au jour le travail réel, l'officieux, le non-dit et le caché, car c'est bien dans ces interstices que le travail social se niche et que se nouent les relations humaines. Ce livre soulève des questions inscrites dans les champs de l'inclusion sociale, de la protection de l'enfance, du médico-social et des addictions.
Voir plus Voir moins
Pratiques ordinaires en travail social et médico-social
COLLECTION « Les écrits de BUC Ressources » LHarmattan
Coordonnée par Ghislaine Pelletier et Stéphane Rullac
Cette collection propose des réflexions formalisées dans le cadre du travail social. Conformément à l’approche anthropolo-gique de BUC Ressources, qui considère l’être humain dans toutes ses dimensions, ces écrits sont multi référentiels, selon la nature de ce secteur professionnel qui est traversé par des pro-blématiques sociale, économique, politique, éthique, épistémo-logique et méthodologique. La vocation des questionnements est concrète afin de participer à la professionnalisation des ter-rains, des étudiants, des formateurs et des chercheurs en travail social. Les Ecrits de BUC Ressources articulent théories et pra-tiques, en lien étroit avec les besoins et contraintes de l’exercice professionnel. Cette implication dans le réel est une alternative à des publications sur le travail social qui hésitent trop souvent à se mettre au service des pratiques professionnelles et à affron-ter la complexité de ses réalités. Ce parti pris s’inscrit dans une démarche active de développement du champ professionnel de l’éducation spécialisée, de l’accompagnement social et médico-social, de la formation supérieure en travail social et d’un terri-toire d’implantation qui est appelé à devenir un pôle d’excellence.
Sous la direction de Philippe Crognier Pratiques ordinaires en travail social et médico-social Le quotidien en « on » et en « off » L’HARMATTAN
Dans la même collection Parentalité, Du discours à la méthode -2010. Violences juvéniles, Légitime défense ? -2011. Ouvrir le travail social aux professionnels sourds,Rapport final de recherche, Ecole de Formation Psycho Pédagogique, Paris -2011. Macadam Jeunesse, La rue espace criminogène ? -2012. © L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-29140-6 EAN : 9782336291406
Lactivité réelle met en œuvre lactivité prescrite,
toujours dune « certaine façon ». Cest justement
cette « certaine façon » ou manière de mettre en actes
le travail prescrit qui est représentative des compétences
du professionnel.
Alex Lainé,VAE, Quand lexpérience se fait savoir, Erès, 2005.
Le plus important est invisible. Antoine de Saint-Exupéry,Le Petit Prince, Gallimard, 1946.
SOMMAIRE PREFACE....................................................................................... 11 1- REMETTRE SON OUVRAGE SUR LE METIER (INTRODUCTION GENERALE– PHILIPPECROGNIER)...................... 15 Bibliographie................................................................................. 20 2- DEVENIR FAMILLE DACCUEIL SPECIALISEE– AIMER NE SUFFIT PAS!(CHRISTOPHEROBINET)....................................... 21 Les particularités d’un placement spécialisé ................................. 22 La lune de miel.............................................................................. 23 Un besoin de formation ................................................................. 24 Qu’est-ce qui vous motive ?.......................................................... 27 Apporter un soutien à ces familles d’accueil : une histoire « d’apprivoisement réciproque » ................................................ 32 L’accompagnement en famille d’accueil : un processus à trois temps .......................................................... 35 3- ACCOMPAGNER LESGENS DU VOYAGE ET LESROM MIGRANTS- UN TRAVAIL SOCIAL AU-DELA DE LOFFICIEL, DU VISIBLE ET DE LEXPLICITE(LUMINITABACIU ETPATRICK VIGNEAU)................................................................................... 37 D’ici et d’ailleurs ; d’hier et d’aujourd’hui ................................... 39 Une double dimension, celle du langage et celle de l’imaginaire ............................................................... 42 Les pratiques quotidiennes du travailleur social, entre l’implicite et l’explicite ................................................................................ 46 Prévention santé ............................................................................ 47 Conclusion .................................................................................... 51 Bibliographie................................................................................. 52 4- SE SOIGNER MALGRE SOI,SE SOIGNER MALGRE TOUT! ADDICTIONS ET DEPENDANCES:LES PARADOXES.......................DE LA DEMARCHE DE SOINS(GIOACCHINODELLOSPEDALE BASSETTA).................................................................................. 53 Une particularité du modèle de soin français : les centres thérapeutiques résidentiels (CTR) ………………………….. .. .54 Du projet prescrit aux réalités mouvantes : un univers en tension.................................................................................... 58
7
Le public : entre idéal de renouveau et cheminement escarpé ...... 60 La lucidité au risque de la rudesse de lexistence ......................... 64 Murs et murmures : cadre, règles et canevas ................................ 67 Individu et collectif : frictions et constructions au quotidien ........ 68 Du soin au « prendre soin » .......................................................... 69 Conclusion : addictions, dépendances et désirs de vie .................. 72 Bibliographie................................................................................. 75 5- CHEFS DE SERVICES ET EQUIPES EN CONFLIT-.......................... CAUSES MULTIPLES ET DOUBLE DISCOURS EXPLICATIF (BRUNOHANSE)......................................................................... 77 Un décalage saisissant dans les discours à propos du « conflit » .............................................................................. 77 Le conflit, une notion protéiforme ................................................ 79 Comment interpréter le double discours des chefs de service ? .... 84 Des résistances au changement liées à lhistoire du secteur ......... 88 Conclusion .................................................................................... 91 Bibliographie................................................................................. 92 6- ENFANTS D’ITEP,ELEVES SANS DEVENIR?............................... ET SI ON APPLIQUAIT LA LOI!?(MARYSEBOSSARD)............. 95 Qui sont ces enfants accueillis en ITEP ? ..................................... 96 Le triptyque « thérapeutique », « éducatif » et « pédagogique »...................................................................... 99 De la loi de 75 à celle de 2005 : la volonté douvrir sur la scolarité en « milieu ordinaire »….......................................................... 102 Oser quelques hypothèses explicatives ....................................... 104 Stigmatisation et enfermement.................................................... 107 Des pistes à explorer ................................................................... 109 Conclusion .................................................................................. 110 Bibliographie............................................................................... 111 7- LE SANITAIRE ET LE SOCIAL AU SERVICE DES PERSONNES SOUFFRANT DUN HANDICAP PSYCHIQUE– JE NE SUIS PAS QUUNE TETE MALADE!(VIRGINIEDANETTE)....................... 113 De l’enfermement à la psychiatrie citoyenne .............................. 114 Le handicap psychique : entre sanitaire et social ........................ 118
8
Le pari de l’équipe éducative du CHRS...................................... 121 Partenariats et réseaux : des vœux pieux ? .................................. 123 Conclusion .................................................................................. 128 Bibliographie............................................................................... 128 8- LINTERNAT ET LINTERNET(AZIZHIATY).......................... 131 L’internat et l’intérieur ................................................................ 132 Le numérique, ou comment ouvrir les portes de l’Internat ......... 134 Une certaine esthétique recherchée dans l’objet ......................... 138 L’internet et l’internat, ou comment passer du « off » au « on » ................................................................................... 141 Croire les « prophètes du malheur » ou miser sur Internet ?....... 142 Bibliographie............................................................................... 145 9- « LHOMME AU BRAS DOR»,OU DE LIDEAL DABSTINENCE EN TOXICOMANIE A UN SEUIL DACCUEIL ADAPTE(KARLHEINZ CERNY)..................................................................................... 147 Des hommes et des drogues ........................................................ 148 Des dépresseurs aux perturbateurs… .......................................... 150 Les principes fondamentaux : une certaine vision de la société… ........................................... 151 Notre quotidien ou un doux mélange de toxicomanie et de psychiatrie de brousse en ville ......................................... 154 Précarité, soins et insertion ......................................................... 155 Le toxicomane est une personne ................................................. 156 Réduire l’insécurité liée aux parcours de vie .............................. 158 Un seuil adapté pour des étapes acceptables ............................... 159 Valoriser la parole : prendre le chemin de l’inclusion sociale .... 161 Savoir donner du temps au temps ............................................... 163 Conclusion .................................................................................. 165 Bibliographie............................................................................... 167 10- SUPERVISION DEQUIPE:ŒIL D’HORUS OU OREILLE DELEPHANT?(GEORGESNSTIBA)61.....9.................................... De la commande à la demande ou du risque collusif .................. 171 Mise en bouche ou rituel de départ ............................................. 172 Une approche par les vignettes cliniques .................................... 174
9