Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Quand l'amour arrive comme un cadeau

De
113 pages
L’âme soeur n’est pas seulement un individu, mais une oeuvre en évolution, une tapisserie où s’entremêlent les fils de la lumière et de l’ombre, de l’espoir et de la peur. Chacun de nos amoureux nous prépare en vue de rencontrer l’être aimé. Chacun nous offre un cadeau et une leçon, et le cadeau est encore plus profond et la leçon plus irréfutable d’un amoureux à l’autre. Notre partenaire nous pousse à devenir authentiques et émotionnellement présents. Il nous invite à affronter nos peurs, à dire la vérité et à faire confiance encore plus profondément. Nous ouvrons
progressivement notre coeur à la possibilité de créer une intimité sur tous les plans. Après, ce n’est plus une relation amoureuse temporelle, mais l’Esprit fait chair. C’est la présence habitée de l’amour qui nous bénit et nous exalte. C’est à la fois un cadeau et une responsabilité, une promesse faite et une promesse remplie.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Paul Ferrini nous aide à renouer avec notre âme,
là où même nos blessures les plus profondes
peuvent être guéries.
JOAN BORYSENKO

Les merveilleux livres de Paul Ferrini nous enseignent une manière
d’avancer avec légèreté et avec joie sur la planète Terre.
GERALD JAMPOLSKY

L’œuvre de Paul Ferrini est incontournable pour tous ceux qui sont
prêts à assumer la responsabilité de leur propre guérison.
JOHN BRADSHAW

Les livres de Paul Ferrini sont les plus importants ouvrages qu’il
m’ait été donné de lire. Je les étudie comme la Bible.
ELISABETH KÜBLER-ROSS

Les écrits de Paul Ferrini nous inspirent et nous donnent une
meilleure compréhension des choses, une meilleure vision. Ils nous
incitent à réaliser des changements dans notre vie, des changements
qui peuvent vraiment transformer le monde.
NEALE DONALD WALSCH

Paul Ferrini est un grand enseignant du nouveau millénaire.
La lecture de son livre s’est avérée pour moi une
importante source d’éveil.
IYANLA VANZANT

Paul Ferrini est le Khalil Gibran des temps modernes :
poète, mystique, visionnaire et communicateur de vérité.
LARRY DOSSEY

J’ai le sentiment que cet ouvrage provient d’une amitié continue
avec la partie la plus profonde de soi. J’ai confiance en cette sagesse.
COLEMAN BARKSQUAND L'AMOUR
ARRIVE COMME
UN CADEAU
Rencontrez l'âme sœur
dans la présente vie
PAUL FERRINI
Traduit de l'anglais par
Jo-Ann DussaultCopyright © 2009 Paul Ferrini
Titre original anglais : When Love comes as a Gift
Copyright © 2011 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Ce livre est publié avec l'accord de Heartways Press
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque
forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique
littéraire.

Éditeur : François Doucet
Traduction : Jo-Ann Dussault
Révision linguistique : L. Lespinay
Correction d’épreuves : Véronique Bettez, Nancy Coulombe
Montage de la couverture : Tho Quan
Photo de la couverture : The Kiss, par Gustav Klimt
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN Papier 978-2-89667-322-3
ISBN Epub : 978-2-89683-263-7
ISBN PDF numérique : 978-2-89683-111-1
Première impression : 2011
Dépôt légal : 2011
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada

Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com

Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du
Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos
activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres —
Gestion SODEC.Table des matières
Préface
PREMIÈRE PARTIE
L’orage
Le feu des dieux
La paix
Accrochés aux marées
Qumrân
La synergie
Baiser du matin
L’appel du coeur
Le scintillement
La résistance
La visite
Les rendez-vous amoureux
La rencontre de l’être aimé
Sur la promenade
DEUXIÈME PARTIE
Un rêve éveillé
Un pur bonheur
La fontaine
Danser dans les flammes
La cérémonie
Un nouveau continent
Une prière
L’abandon
La corne d’abondance
Être prêts
Souffrir
Requiem
Une oeuvre en évolution
Mère
TROISIÈME PARTIELe coeur empathique
Expirations
Les rites de passage
La séquence d’un rêve
QUATRIÈME PARTIE
Une énergie extatique
La peur de s’abandonner
Le creuset
Franchir la porte
La tapisserie
Lettres échangées
Les huards
CINQUIÈME PARTIE
La liberté et la ferveur
Buvons l’élixir
Une immersion complète
Le seau dans le puits
Le premier repas
L’arbre de la vie
Le retour à la maison
La danse de l’amour
SIXIÈME PARTIE
Le lys des champs
Coeurs volés
L’énigme du Sphinx
Larmes
Le choix
SEPTIÈME PARTIE
Une acceptation radicale
Une alliance sacrée
L’approfondissement de la relation
La transfiguration
L’émergence
Le grand maîtreLa rencontre de l’amant et de l’être aiméP r é f a c e
Chaque partenaire qui vient danser avec nous nous enseigne quelque chose et
nous fait le cadeau d’apprendre à entrer en relation de nouvelles façons. Avec
chaque partenaire, nous découvrons ce que nous sommes capables de créer
avec une autre personne. En ce sens, l’âme sœur n’est pas seulement un
individu, mais une œuvre en évolution, une tapisserie où s’entremêlent les fils
de la lumière et de l’ombre, de l’espoir et de la peur.
Chacun de nos amoureux nous prépare en vue de rencontrer l’être aimé.
Chacun nous offre un cadeau et une leçon, et le cadeau est encore plus profond
et la leçon plus irréfutable d’un amoureux à l’autre.
En apprenant à nous respecter, nous attirons des partenaires qui nous
poussent à prendre davantage conscience de nos choix. Nous ouvrons
progressivement notre cœur à la possibilité de créer une intimité sur tous les
plans.
Cette étreinte au niveau de tous les chakras s’offre à nous une fois que nous
avons accompli un travail d’introspection substantiel. Après, ce n’est plus une
relation amoureuse temporelle, mais l’Esprit fait chair. C’est la présence habitée
de l’amour qui nous bénit et nous exalte.
C’est à la fois un cadeau et une responsabilité, une promesse faite et une
promesse remplie.Première partieL ’ o r a g e
La pluie s’infiltre dans le cœur et dans la terre comme une source d’éveil. Des
milliards de gouttes clapotent sur le lac derrière la maison, telle une cascade qui
descend des nuages sombres qui défilent dans le ciel. Et l’eau du lac, balayée
par le vent, fait des vagues d’une rive à l’autre.
Tes mains sur mon corps ont le même effet. Je suis comme le palmier pris
dans l’œil du cyclone, au milieu des vents qui tourbillonnent et menacent de le
déraciner et de le faire disparaître.
Aucun être humain sain d’esprit ne demanderait à être ainsi pénétré. Le vent
et la pluie prennent tout en otage. Même les canards sur la mare sont regroupés
au milieu du tourbillon. En battant des ailes, ils s’élèvent pour sentir le vent, puis
retournent flotter sur l’eau agitée.
Vous n’avez pas besoin de posséder des ailes pour être envahi. Toutes les
créatures vivantes sont pénétrées par l’orage et fécondées par son énergie.
Vous et moi ne sommes que des utérus qui attendent d’être remplis de feuilles
mortes, de brindilles et de morceaux d’écorce, tandis que les arbres sont
secoués autour de nous.
Hier soir, sur la plage, nous étions aussi affamés l’un de l’autre. Nous
roulions dans le sable comme deux chiots voraces. Et pourtant, il y a quelque
chose de complètement impersonnel dans cela. L’orage va et vient dans notre
cœur et dans nos mains; il saisit tout ce qui est à sa portée, puis le relâche,
tandis que les vagues déferlent sur la plage et retournent vers le large.
Sans la nature, il serait impossible de comprendre le va-et-vient ou l’étendue
d’un regard ou d’une main sur les plages et les prairies de notre cœur. Chaque
cellule du corps est vivante et se balance au rythme d’une mudra spontanée ou
d’une danse, et nous sommes deux guerriers sur la plage qui brandissent les
épées de lumière bleue sous les nuages sombres qui défilent et sur le sable
argenté.
Des oiseaux s’envolent du cœur et viennent se coucher à nos pieds. Nous
faisons partie du monde déchaîné, des serviteurs extasiés en dehors de la
perception ordinaire. Nos baisers ne sont pas des baisers, mais des armées qui
envahissent la nuit, peuplent la terre et disparaissent à la première lueur du jour.
Tu n’es pas une femme et je ne suis pas un homme : nous sommes cette
autre chose qui utilise nos bras, nos jambes et nos torses pour accomplir sa
danse provocante, en ordonnant à la pluie et au vent de venir sur la plage.
Avant, je croyais que les âmes sœurs effectuaient un autre type de danse. Mais
j’avais entièrement tort.
Cette danse se situe au-delà de toi ou de moi. Elle a lieu dans notre courant
sanguin et fait circuler son énergie à travers nos os. Elle n’a rien à voir avec ton
corps ou le mien. Nous ne sommes que ses hôtes temporaires.
L’énergie n’a pas demandé la permission de s’incarner en nous. Et elle ne
demande pas la permission de partir.
Nous n’avons pas un mot à dire, pas plus que nous pouvons protester contre
cette intrusion à l’intérieur de nos frontières. Quand le vent se lève, il n’y a
aucune chair qui ne se transforme pas en vent et quand l’eau monte, il n’y a pas
de main ou de bras qui ne fend pas les remous comme la nageoire d’un