Cette publication est uniquement disponible à l'achat
QUEL AVENIR POU REL SIMHCLEM RO ?INBNIS 9 :-278343-200-8-285,71rosC0 euuvraet ol aega nod bmienéspre  pler tegannosrealupop ebmélamqri etee chel Morue du Miuot -ehc ,ni« ecui q c atoà- »utel suo ssit nouq: beres itoiterruojésuaeB à uaedmmcoe nnienc ar,el nter vuorne ee un ldeisO oe,ordn,ed na selb  Bretagne, en GiuéR al à te noincan sias, enbérietpmu  ns se sùoeursaill fut. Ilfan aiisntle eesop savylca étivdenel, ur proviaravlielne tnut uiroéb dlae  dosréh ed etros enunousnt, tenamainsi , .aMidesllraliiaécsp(àn osa nucahc eém nosmes  somés dentrlrèna sl  a eed; e  sletutadt mmoh à etuotiaf r) et de la respnoasibilétc vilis te euqamélbor qesntai mteciustso s eulierq nt pevieyé dctroua lion rt eiavaeruvretu lr,coa us ralv eusno savail, laleur trra dr tevéleedd  soc less eniétémmaton ,snad tneiqidur jc.et, uetsn uorreid see  de lauteur se.euql iSanaesylpeopntmeco émino see ne ellise,qiauranétm coéi slas an dntneonsiof iuq selpmex Michel pour lesa evin rri.euQleine lasu eunacspd sa snarefnp emn pe dupartqui luiap poanegsrno aersspar ou preniatrec elbirc uest un oMorin ? comuneétvuaregd dee is pt  echrixeé noi setr ed aaMà l uq,erin exp estcompert- ; elbat 1002 ed, 0420à siré pil ssaeptc sedl  asociété moderne.craMmmE-eunaaP letquné, n  e5719 reivnaj re1 el ispuDe. ueiqnard seattnséneerrp le  est, il2005l erdronoigd laeinsrél  ldeCoe d  ealM pmatlbseperts-coe des exar Mongi (ueiqn latnemeéR al edée aemblin du se.S.E.C.Ea ss.R,)alér aesCou einsorp ssefsnoibil cial et environn lcénomoqieu ,ose.èsn  E Setthynbup  eil9002li ,actère lis à carB dueg tgésialfe  dntdesiré pdevA noissimmoc all exle iquele lao nofcnl  areecimil sett neatne dntdée chni uerru e :iMhcleM roin a aeint ses eimonocéqinram Ene.isuartveou crpmeos nseasei regari, Rr ld su.ie pded nin 
Marc-Emmanuel Paquet
QUEL AVENIR POUR LES MICHEL MORIN  ? Réflexions sur la valeur travail à partir dun personnage de la société créole
soa étcicré leéorep nnos egal ed paril àduntir avell  aaravrut exflRéur snsio
       
Quel avenir pour les Michel Morin ?
      
Du même auteur :  Regard sur léconomie martiniquaise , Éditions Keditions, 2009.                                        © LHarmattan, 2013 5-7, rue de lÉcole-polytechnique ; 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00282-8 EAN : 9782343002828
    
           
Marc-Emmanuel Paquet    
 Q UEL AVENIR POUR LES M ICHEL M ORIN ?  Réflexions sur la valeur travail à partir dun personnage de la société créole    
        
  
   
« Larbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse. »
 
 Proverbe africain
A VANT -PROPOS  
« Michel Mowen », est une expression très familière dans les départements doutre-mer : « ay ! mwen sé an Michel Mowen ! »  La traduction en français est la suivante : « Ne vous en faites pas pour moi, je suis un débrouillard. »  Dans le présent ouvrage, nous avons utilisé la graphie française ; lemploi dun déterminant évite toute confusion entre le patronyme Michel Morin très répandu en France et son emploi métaphorique.  La situation du Michel Morin sapparente à la manifestation dune autosatisfaction qui se traduit par la prétention de savoir tout faire. Il faut comprendre que notre personnage cherche à sen sortir, quel que soit le contexte dans lequel il se trouve. En conséquence, nimporte qui, professionnel ou non, peut se reconnaître à travers ce personnage.  Avec le Michel Morin, nous sommes à la croisée des chemins : le monde anarchique du touche-à-tout et le monde spécialisé du « à chacun sa profession ».
P RÉAMBULE  
Un Michel Morin est un touche-à-tout, il intervient dans tous les domaines, habituellement dans les métiers manuels.  Généralement, cette expression est utilisée pour désigner un homme. Il ny a là aucun sexisme, mais elle sadresse reconnaissons-le    plutôt aux hommes quaux femmes. Dans lhypothèse où une femme aurait les mêmes qualités, il nest pas exclu que lon puisse utiliser lexpression tant pour désigner un homme que pour désigner une femme. Ce qui nous préoccupe aujourdhui, cest de donner au lecteur suffisamment dinformations pour définir le personnage. Au-delà de nos préoccupations habituelles, nous linvitons donc à nous accompagner dans la découverte du Michel Morin.  Comme bon nombre de Martiniquais, épris dun besoin de savoir, de parcourir les sentiers battus de tout ce que nous croyons connaître, jai décidé de crever labcès. Lhomme du chiffre et du conseil que je suis se réjouit de participer, tant soit peu, à la quête de connaissance qui nous anime.  Je serai désolé dapprendre que lhomme qui na jamais su, mais qui voulait en savoir plus, nest pas satisfait de ce que je lui dirai dans cet ouvrage.  Je me contenterai de lhumble satisfaction de savoir que la majorité des lecteurs aura eu lagréable sentiment que jai tout simplement osé approfondir leur curiosité. (Je les remercie par avance de cette contribution.)  La tâche que je me suis fixée ne serait pas satisfaisante, si je me limitais à la description dun personnage. En réalité, je veux démontrer que ce personnage est emblématique dune rupture entre deux mondes : celui des vocations et celui des spécialisations.  
9