Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Reconstruction d'Haïti

De
162 pages
La « Reconstruction d'Haïti », suite au séisme du 12 janvier 2010 s'est « institutionnalisée » par la création de la Commission Intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH). Plus d'un an après, la situation de l'Homme haïtien n'a pas changé, malgré des promesses très éloquentes. L'auteur apporte des éléments qui permettent de comprendre les facettes multiples de l'extrême pauvreté en Haïti, à partir d'une approche fondée sur les droits de l'Homme.
Voir plus Voir moins









La Reconstruction d’Haïti
L’extrême pauvreté :
un enjeu fondamentalJean Gédéon
La Reconst Ruction d’Haïti
L’extrême pauvreté :
un enjeu fondamental
Préface de Patrick de FONTBRESSIN
Postface de Michel FORST© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56343-8
EAN : 9782296563438Sommaire


Dédicaces ................................................................. 9
Remerciements ....................................................... 11
Liste des abréviations ............................................. 13
Préface.................................................................... 15
Introduction générale .............. 17
Première partie : ..................................................... 23
Extrême pauvreté, approche fondée sur les droits de
l’homme ................................................................. 23
Chapitre 1 : ......................................................... 27
Décryptage de l’extrême pauvreté ....................... 27
1.1. De la pauvreté ........................................... 30
1.2. De l’extrême pauvreté ............................... 43
Chapitre 2 : 49
L’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance
des droits de l’homme dans leurs rapports avec
l’extrême pauvreté .............................................. 49
2.1. Fondements juridiques ............................. 52
2.2. Autre texte spécifique ............................... 56
Deuxième partie: .................................................... 61
Bonne gouvernance et extrême pauvreté ................. 61
Chapitre 3: .......................................................... 65
Cadre institutionnel de la bonne gouvernance ..... 65
3.1. Approche selon la Banque mondiale ......... 68 3.2. Approche selon l’Union Européenne ........ 71
Chapitre 4 : ......................................................... 77
Incidences de l’extrême pauvreté sur les principes
de bonne gouvernance ......................................... 77
4.1. Analyse des impacts par rapport à l’individu
comme acteur dans le processus de la bonne
gouvernance .................................................... 80
4.2. Sur le plan collectif (société civile) ........... 82
Troisième Partie : ................................................... 87
Considérations sur le niveau d’extrême pauvreté en
Haïti ....................................................................... 87
Chapitre 5 : ......................................................... 91
La dimension de l’extrême pauvreté en Haïti et ses
facteurs générateurs ............................................ 91
5.1. Indicateurs de l’extrême pauvreté ............. 94
5.2. Regard sur certains facteurs qui concourent à
l’extrême pauvreté en Haïti............................ 108
Chapitre 6 : ....................................................... 117
Conséquences de l’extrême pauvreté ................. 117
6.1. Sur les droits de l’homme ....................... 120
6.2. Sur le processus de « Reconstruction
nationale » ..................................................... 131
Conclusion générale ............................................. 143
Postface ................................ 147
Bibliographie ........................................................ 151
Table des matières................ 157 Dédicaces


Cet ouvrage est dédié :
À ma fille, Gedley Jean ;
À mes parents et à mes frères et sœurs ;
À la jeunesse haïtienne qui a besoin d’une nouvelle ère
d’espoir ;
À tous ceux et à toutes celles qui luttent pour que la gran-
de majorité de la population haïtienne puisse toucher le
« chèque de la dignité humaine » postulé par la Déclara-
tion universelle des droits de l’homme (DUDH) qui se
veut la grande Charte des hommes, des femmes et des en-
fants sans considération aucune.




















9 Remerciements


Mes premiers mots de remerciements s’adressent au Cen-
tre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CAR-
DH), en raison de sa contribution combien honorable à la
réalisation de l’ouvrage.

Mes gratitudes s’expriment aussi à l’égard de Maitre Pa-
trick Defontbressin, M. Michel Forst et Mme Lisberte
Culitty, ancienne représentante du Haut commissariat aux
droits de l’homme (HCDH) en Haiti.

Je ne saurais ne pas être reconnaissant également envers
Jean Michel Pierre Amos et Pierre Énocque François.

Je remercie, enfin, les amis de la presse haïtienne et toutes
les institutions partenaires du CARDH, qu’elles soient de
la société civile ou de la coopération internationale. Car,
leur appui a largement contribué à la réalisation de ce
travail.












11 Liste des abréviations

ACAT Action Chrétienne pour l’Abolition de la
Torture
ACDI Agence Canadienne de Développement In-
ternational
CARDH Centre d’analyse et de recherche en droits
de l’homme
CNSA Conseil National de la Sécurité Alimentaire
DUDH Déclaration Universelle des Droits de
l’Homme
EPPLS Entreprise Publique de Promotion et de Lo-
gements Sociaux
FAES Fonds d’Assistance Économique et Sociale
ECOSOC Conseil Économique et Social
FAO Fonds des Nations Unies Pour l’Agriculture
GARR Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Refu-
giés
HCDH Haut Commissariat aux Droits de l’Homme
IDEF Institut international de droit d’expression et
d’inspiration françaises
ONU Organisation des Nations Unies
OEA Organisation des États Américains
OMS Organisation Mondiale de la Santé
ONG Organisation Non Gouvernementale
ONA Office National d’Assurance Vieillesse
13 OFATMA Office d’Assurance et d’Accident du Travail
Maladie et Maternité
OMD Objectifs du Millénaire pour le Développe-
ment
PAS Programmes d’Ajustement Structurel
PIDSEC Pacte International relatif aux Droits So-
ciaux, Economiques et Culturels
PIDSP Pacte International relatif aux Droits Civils
et Politiques
PNUD Programme des Nations Unies pour le Déve-
loppement
PME Petites et Moyennes Entreprises
UE Union Européenne
UNICEF Fonds des Nations Unies pour l’Enfance
UNESCO Organisation des Nations Unies pour l’Édu-
cation, la Science et la Culture
ULCC Unité de Lutte contre la Corruption
USAID Agence Américaine de Développement In-
ternational


14 Préface


La préface de l’ouvrage de Monsieur Gédéon JEAN
ne saurait constituer une appréciation universitaire, à
peine de revêtir un caractère indécent :
On ne répond pas à la douleur d’un peuple par la
théorie. On y remédie par l’action.

Or, très précisément, à partir des principes auxquels
les sociétés démocratiques sont attachées pour que
prévale cette « prééminence du droit » indispensable
à l’effectivité du respect de la dignité humaine, aux
termes d’un descriptif de l’extrême pauvreté, Mon-
sieur JEAN nous entraîne vers l’insupportable réalité
à laquelle son peuple est quotidiennement confronté ;

Une véritable radioscopie d’une « extrême pauvre-
té » permanente sur une terre où, en quelques ins-
tants, semblent s’être confondus toutes les plaies du
monde, nous ramène au premier des combats qu’il
convient aux États et aux hommes de se livrer : le
combat contre l’intolérable misère.

La description des « indicateurs » de ce fléau en Haï-
ti laisse sans voix, hormis celle de l’indignation, et
les regards se portent vers l’inhumanité persistante
d’une condition, en dépit des actions de la commu-
nauté internationale.

L’auteur de cette préface est personnellement d’au-
tant plus sensible au problème traité avec émotion
par Monsieur Gédéon JEAN, membre particulière-
ment actif de l’Institut international de droit
15 d’expression et d’inspiration françaises (IDEF), que
ses attaches à une île voisine où sont enterrés ses
ancêtres, est le terrain d’une importante colonie
d’émigrés haïtiens, dont il connaît le désarroi.

Sans que l’on puisse tirer une conclusion d’une catas
trophe, facteur d’une conjonction d’éléments qui ne
sont toujours pas maîtrisés, les pages de Monsieur
JEAN invitent à se souvenir que l’avenir d’une so-
ciété démocratique ne saurait se construire dans un
monde qui se résignerait à accepter qu’il y ait deux
catégories d’hommes « les pauvres et les autres »,
selon la formule de Marc SANGNIER….



Patrick de FONTBRESSIN
Maître de Conférences à
l’Université de Paris XI
Avocat à la Cour de Paris
16

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin