Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Recueil des opuscules 1566. Bref avertissement aux frères de Pologne (1563)

De
7 pages

Textes édités par Max Engammare avec la collaboration de Laurence Bergon Vial. Pages in-folio de l’édition de 1566 par Pinereul du Recueil des opuscules, c’est à dire, Petits traictez de M. Jean Calvin. La production littéraire du Réformateur s’est déployée selon quatre axes: l’œuvre dogmatique (l’Institution de la religion chrestienne), les commentaires bibliques – commentaires stricto sensu, mais également leçons et sermons –, les écrits de circonstances, polémiques et pastoraux, enfin la correspondance qui comprend plus de cinq mille lettres. Le Recueil des opuscules appartient en très grande partie au troisième axe de l’importante activité littéraire de Calvin.


Voir plus Voir moins
etc/frontcover.jpg
1964 Brieve Admonition de Jean Calvin aux freres de Pologne*. [1563]

Il a esté mis en lumiere en Pologne une certaine table, faisant Christ et le sainct Esprit dieux à part du Pere, laquelle j’ay veuë avec un extreme ennuy. Il y a long temps que je me suis trouvé tousjours en peine pour mes povres freres, qui ne seroyent assez exercez en l’Escriture saincte, que l’importunité de Stancarus ne les demenast tellement, que pour eviter une absurdité, ils ne se laissassent tomber en une autre plus estrange que la premiere. Or en est-il advenu ce que je craignoye, et s’est trouvé par un exemple merveilleusement triste, combien c’est une dangereuse peste que 1965 de contention, quand on s’estudie plustost à vaincre son ennemi, que non pas à defendre simplement une bonne cause. L’erreur de Stancarus qui est si lourd que rien plus a bien esté rejetté à bon droit par les freres de Pologne. Mais là dessus cependant qu’ils se donnent garde d’un costé seulement de la ruse de Satan, voyla de l’autre Blandrata qui est un plus desesperé imposteur encores qui se met en avant, et abuse de ceste occasion pour semer son erreur qui est autant ou plus detestable que l’autre. Et c’est ainsi que Satan a joué finement son roulet du commencement, comme il le fait encores jusques à ceste heure, c’est que faisant semblant de se vouloir deffaire luy-mesme, il s’insinue finement par ce moyen-là pour enlacer les simples en divers erreurs. Quant à la resverie de Stancarus, elle a bien esté refutee de nous par vrayes et vives raisons. Maintenant j’ay à prier nos freres encores et à les exhorter, que s’ils ont esté deceus par la ruse...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin