Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Regard clinique

De
76 pages

Lorsque surpris au bord d'une route, au détour d'une phrase ou d’un geste, se manifestent les profondeurs d'une émotion ou d'une conviction, mots et images se rencontrent, photos et textes se parlent, se répondent, se heurtent. Là tient le propos de « Regard clinique » : une suite de tableaux, photos, images ou dessins qui tous parlent du Sujet, d'une clinique psychanalytique, de l’inconscient. L’approche est originale, les photos et la simplicité du propos introduisent le lecteur dans un domaine souvent réservé. Pour peu qu’ils aient à cœur de lever les voiles, initiés ou néophytes ne manqueront pas de ressentir les résonances de cet ouvrage éminemment juste, où les folies ordinaires et l’anodin rejoignent parfois la poésie et toujours tendent vers l’essence de l’être.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

cover.jpg

Regard clinique

Pour une lecture de l’anodin

 

Jean-Louis MATHIEU

 

La numérisation de cet ouvrage a reçu le soutien du CNL

 

img1.jpg

 

Et de la région Languedoc Roussillon

 

img2.png

 

Présentation du livre : Lorsque surpris au bord d'une route, au détour d'une phrase ou d’un geste, se manifestent les profondeurs d'une émotion ou d'une conviction, mots et images se rencontrent, photos et textes se parlent, se répondent, se heurtent. Là tient le propos de « Regard clinique » : une suite de tableaux, photos, images ou dessins qui tous parlent du Sujet, d'une clinique psychanalytique, de l’inconscient. L’approche est originale, les photos et la simplicité du propos introduisent le lecteur dans un domaine souvent réservé. Pour peu qu’ils aient à cœur de lever les voiles, initiés ou néophytes ne manqueront pas de ressentir les résonances de cet ouvrage éminemment juste, où les folies ordinaires et l’anodin rejoignent parfois la poésie et toujours tendent vers l’essence de l’être.

Auteur : Jean-Louis Mathieu, psychanalyste, psychologue clinicien exerce son activité en institutions et en libéral. Avec ce livre, il parle de sa position d’analyste et de clinicien, de ses doutes, de la rencontre toujours singulière, encore surprenante.

 

Table des matières

 

Introduction

Le tournesol et l’asperge

Le cas Dena

Qu’est-ce que je fais de ça ?

Quand tout y est, rien n’y manque

Les trombones

Pas les mots

Conte d’un quartier

Nictamère

Mon prof de Maths

Éloge d’une ignorance

Les Perroquets

Ghomme

Ils crachent

« Je suis mon trait… »

Le stade de la vitre

Sujet y-es-tu ?

La pièce manquante

Invitation…

En conclusion

Crédits photographiques

Je remercie tous ceux qui ont ri en regardant mes photos. Leurs rires témoignent de ce qu’elles peuvent contenir, que je ne suis donc pas seul à voir.

 « L’impossible à dire comme cause de tout ce qui se dit, cherche à se dire, manque à se dire, s’épuise à se dire. »

Serge ANDRÉ{1}

Introduction

 

Je ne pouvais être à un autre endroit qu’à celui qui ouvre à la question de l’inconscient accueillie par la psychanalyse. Déjà enfant j’habitais ce lieu, je ne faisais pas confiance à l’évidence du sens premier, celui qui se propose immédiatement. Je pensais que les réponses étaient des masques camouflant le « vrai » visage. J’ai dû faire taire cette curiosité, socialement, elle ne m’apportait que des désagréments. Pour les adultes, j’étais un enfant « collant », insatisfait, un qui pousse à d’autres réponses et d’autres encore, « pourquoi…, parce que ». Ce décalage, dans nos perceptions du monde, conduisait mes camarades à choisir un autre que moi lorsque se constituaient les équipes.

Alors je côtoyais la solitude, pas celle qui décourage ou attriste, mais celle qui plonge dans un univers où le partage se réalise sans que ceux qui partagent avec vous ne s’en rendent même compte.

Aujourd’hui, je souhaite présenter ce lieu, à ma façon, sans démonstration, sans explication, comme je l’ai rencontré et le rencontre encore.

Il s’agit d’une façon de regarder le monde et l’humanité qui le peuple ; « Regard clinique » témoigne de la présence d’un lieu non-lieu. Il est non-lieu parce que ses frontières sont indéterminables, il n’existe pas d’accès pour s’y rendre, il n’est pas contenant, il appartient à l’origine et au devenir. Un endroit où règne l’oxymore, déroutant rapprochement des contraires, où le paradoxe n’a pas honte de ses contradictions.

Ce lieu existe chez tous, parfois très enfoui, inaccessible, parfois prêt à apparaître à la moindre sollicitation, parfois omniprésent, envahissant.

Je l’ai habité dans les institutions que j’ai traversées.

À l’I.M.E (institut médico éducatif), auprès d’enfants à...