Réminiscence

De
Publié par

Un peu de violence et beaucoup de tendresse. Des mots doux pour atténuer les coups. Réminiscence est un havre de paix dans la barbarie du monde. A rebours de l’ouragan de la modernité, Mossane Diomé préserve ce qu’il y a chez l’être humain de fragile et de délicat. Ses poèmes sont doux comme du velours, tranchants comme du métal. Un texte d’une douleur et d’une grâce folle. Mossane Diomé est l’auteur de Les Couleurs de la vie et de L’Interstice.
Publié le : mercredi 4 août 2010
Lecture(s) : 222
EAN13 : 9782304032383
Nombre de pages : 169
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Réminiscence
Mossane Diomé
Réminiscence Effluves de pensées
Poésie
Éditions Le Manuscrit Paris
Du même auteur L’Interstice,Poésie, 2008Les couleurs de la vie, Poésie, 2007 © Éditions Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com © Illustrations : Brigitte Horion ISBN : 978-2-304-03238-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304032383 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03239-0 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304032390 (livre numérique)
Bribes de pensées que je dédie aux Hommes Vrais, aux Hommes de Connaissances, car ils ont gardé un profond respect envers les éléments qui nous maintiendront en vie si nous cessons de tout détruire. Ils ont refusé de se laisser pervertir par l’Homme moderne… Ils ont lutté contre les usurpateurs qui détournaient les Femmes, les Hommes et les Enfants en les incitant à vivre comme eux. Honorables, ceux qui, malgré une lutte inégale ont su conserver une pureté de pensées. J’ai pour eux un éternel respect. À l’aube d’un jour nouveau, avec ou sans nous, leurs prières s’élèveront en chant divin et illumineront un espace où vivre ne sera plus un 1 combat . Mossane Diomé
1  Une pensée pour la sagesse amérindienne, son origine et son histoire
7
APPARENCE
Un souffle de pensées perdues dans les affres de son histoire, gravé dans le tréfonds de son isoloir. Tel un roseau, la vie l’avait fait danser au son de différentes mélodies. Maintenant elle volait avec les colombes vers une nouvelle Vie. Au plus profond de son cœur elle cachait des pleurs, il jaillissait de ses yeux rieurs une part de bonheur. La clef de ses mauvais souvenirs, elle l’avait jetée dans les oubliettes du passé.
Sa Vie inscrite dans le regard, je comprenais ses peines, ses joies passées et à venir. Dans le plus grand respect, discrète et souriante, je demeurais. Ses sourires voilaient des blessures, ils étaient représentatifs d’un cœur pur. Elle marchait face au vent de sa tourmente en le remerciant de lui octroyer la foi. Ses
9
Réminiscence
connaissances elle les avait acquises à force de douceurs qu’aux autres elle s’était permise.
Écume frivole, sillages d’espoirs qui frappent les rochers de fragments illusoires où des gouttes de réalités volent dans le ciel chaud du soir et transportent les rêves qui s’évaporent sans espoir. Absence en instance, syntaxe de songes qui s’exposent dans un tourbillon de nuances.
La richesse naît d’un sourire offert et sa valeur n’a d’égale que la main qui se tend pour vous honorer. Elle vaut tous les chants, elle remplit tous les cœurs de ses rayons d’humilité, elle dépasse tous les supports matérialistes des pauvres de cœur.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.