Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Repenser la gouvernance alimentaire et nutritionnelle au Niger

De
282 pages
Dans un pays sahélien comme le Niger, l'espace social dédié à l'alimentaire est culturellement riche de savoirs. La présente réflexion se donne pour tâche d'analyser la portée des déterminants culturels dans la survenance des famines. S'appuyant sur des matériaux de nature socio-anthropologique, cette thèse met en exergue des problèmes de gouvernance pour expliquer la prégnance des crises de subsistance.
Voir plus Voir moins
pertinent. La présente réflexion se donne pour tâche d’analyser la
S’appuyant sur des matériaux de nature socio-anthropologique, cette thèse met en exergue des problèmes de gouvernance pour expliquer la prégnance des crises de subsistance. Malgré le poids des facteurs culturels sous-tendant le modèle de consommation des Gouréens, il est intellectuellement risqué d’affirmer que les tabous
dans cette partie du Niger confrontée à une succession de déficit
ces interdits demeurent un élément amplificateur, surtout dans des milieux à forte croyance traditionnelle.
divers outils de collecte comme les guides d’entretien semi-directifs,
Etudes  africaines
IbrahimMMS
Repenser la gouvernance alimentaire et nutritionnelle au Niger
La crise alimentaire dans le département de Gouré (2005)
Préface de Gilles Ferréol
Repenser la gouvernance alimentaire et nutritionnelle au Niger La crise alimentaire dans le département de Gouré (2005)
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipeForte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc. Dernières parutions Alhousseini MOULOUL,Les Touaregs du Niger.Chroniques des années de braises,2016.Emmanuel KAMDEN,Innovation entrepreneuriale et développement durable en Afrique : défis et opportunités,2016. Albert B. KALONGA LUSE-LUA-NZAMBI,Désarmement, démobilisation et réintégration des enfants-soldats. Échec au Sud-Kivu ?, 2016. Zakaria FADOUL KHIDIR,Anthropologie des populations tchadiennes. Les Béri du Tchad, 2016. Célestin HITIMANA,Rwanda : deux siècles de crimes contre l’humanité, 2016. Maximin Lucien DA,La noix de cajou, levier de développement local au nord-est de la Côte d’Ivoire, Contribution au développement socialement durable, Cas du district du Zanzan : Gontougo et Bounkani, 2016. Ousmane KOUANGBE HOUZIBE,L’impasse démocratique en Afrique francophone : le cas du Tchad. Les dimensions juridiques, politiques et institutionnelles de la démocratisation en Afrique subsaharienne, 2016. Titi PALE,Les femmes victimes de la guerre civile ivoirienne. Récits d’atrocités et (auto) reconstruction, 2016. Blaise SARY NGOY,La problématique de l’émergence des économies africaines, 2016. Maurice M’BRA KOUADIO,Les religions ancestrales des Akan de Côte d’Ivoire. Ethnographie des pratiques contemporaines, 2016. Benoît KOUAKOU OI KOUAKOU,La réussite paradoxale à l’école. Quand réussissent des élèves africains qui avaient peu de chance de réussir, 2016. Patrick DEVLIEGER, Jori DE COSTER, Lambert Nieme, Léon MBADU-KHONDE,Handicap et technologie en contextes africains, 2016. Djilali BENAMRANE,Sankara, leader africain, 2016. Ladji BAMBA,La contrebande en Côte d’Ivoire. Le cas du district d’Abidjan, 2016. Ibou SANE, Jeau-Claude ANGOULA,Famille et politique en Afrique. Entre le meilleur et le pire, 2016. Melchior MBONIMPA,L’Afrique terre de jihad. Les groupes islamistes armés sur le continent, 2016. Enoch TOMPTE TOM,Vérité philosophique et vérité théologique, 2016. André ENGAMBÉ,Les méthodes coloniales au Congo-Brazzaville de 1886 à 1958. Analyse socio-économique et devoir de mémoire, 2016. Yves Gatien GOLO,La réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine, 2016.
IbrahimMALAMMAMANESANI Repenser la gouvernance alimentaire et nutritionnelle au Niger La crise alimentaire dans le département de Gouré (2005) Préface de Gilles FERRÉOL
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09548-6 EAN : 9782343095486
REMERCIEMENTS
La thèse dont les résultats sont exposés dans les pages qui suivent est l’aboutissement du soutien de plusieurs personnes. Toute ma reconnaissance et ma gratitude vont, tout d’abord, à l’endroit de Monsieur le Professeur Gilles FERRÉOL qui a bien voulu diriger cette thèse. Il m’aurait été difficile de franchir ce tournant important de ma vie, sans son soutien. Merci pour son suivi rigoureux et ceci, tout le temps qu’a duré ce travail. Je reconnais que ma dette à son égard est énorme. Ses conseils avisés me conduisent à retenir cette phrase qui a toujours habité mon esprit et qui guidera toute ma carrière de chercheur :« Un travail scientifique s’applique chaque fois avec rigueur et dévouement » comme pour m’encourager à affiner mes écrits. Ce travail a aussi bénéficié des discussions avec Désiré Manirakiza, Claude Guillon, Bien-Aimé Mandja, Elsa Delcombel, Bruno Laffort et Nicolas Mensch. Ce document doit en outre beaucoup à toute l’équipe du laboratoire C3S (Culture, Sport, Santé, Société), EA 4660, singulièrement Annick Rousseaux qui n’a ménagé ni son temps ni ses moyens pour de multiples services rendus. À tous ceux qui se reconnaissent directement ou indirectement dans la réalisation cette thèse, et dont les noms ne figurent pas, qu’ils comprennent que le chemin a été tellement long, qu’il m’est difficile d’avoir souvenance de tous. En conséquence, c’est le moment de témoigner, une fois de plus, de toute ma gratitude.
À mes défunts, père, MALAM MAMANE Sani et grand-père, BOUKARY KOLO Mahamane, qui m’ont toujours inculqué l’impérieux besoin d’étudier, non sans oublier le soutien de ma tendre maman, toujours présente à mes côtés.
LA CARTE DE LA RÉPUBLIQUE DU NIGER
Zone d’étude : département de Gouré - Population : 68 148 habitants (2011) - Superficie : 95 182 Km² - Densité : moins d’un habitant au Km²
Source : Institut géographique du Niger.
8
PRÉFACE
Cet ouvrage, issu d'une thèse de doctorat réalisée sous ma direction et soutenue à l'Université de Franche-Comté le 7 décembre 2015, est structuré en dix chapitres, eux-mêmes regroupés en quatre grandes parties. Le plan adopté est de facture classique : exposé de considérations théoriques et méthodologiques, descriptif de l’espace alimentaire et de ses ambiguïtés, analyse des mécanismes d’adaptation en contexte de vulnérabilité (catastrophes humanitaires, tensions sociales, instabilité des marchés), évaluation des dispositifs mis en œuvre (dans le sillage des préconisations de la Banque mondiale ou du PNUD) et des modes d’évitement ou de résilience. Trois éléments positifs peuvent être mentionnés. La thématique retenue, tout d’abord, est à la fois intéressante et pertinente : elle se situe, en effet, au carrefour de différents champs d’investigation, de nature socio-anthropologique, ayant trait aux famines et à la malnutrition, aux politiques agricoles et aux programmes de développement, aux types de gouvernance et de régulation. En second lieu, l’enquête –par délégation – qui a été effectuée dans le département de Gouré (70 000 habitants, répartis sur un territoire peu peuplé) joue la carte de la triangulation et prend appui sur divers outils de collecte comme les guides d’entretien, lesfocus groups auprès d’autorités coutumières, de leaders d’opinion ou de responsables administratifs, ainsi qu’un questionnaire ACP (connaissances, attitudes, pratiques). Par ailleurs, la prise en compte des déterminants culturels (croyances locales, rituels, valeurs, traditions, tabous) doit être soulignée : une telle approche permet de bien mettre en relief des logiques de prédation ou de pillage, sans oublier l’impérieuse nécessité d’assurer à tous moyens de subsistance et santé nutritionnelle. Parmi les passages clés, je citerai ceux relatifs : au foncier, objet de toutes les convoitises (chap. 6) ; aux systèmes de veille et à leurs effets pervers (chap. 8) ; à l’initiative 3N, oscillant entre espoir et désenchantement, et à l’expérience SOSA ;