Rio et la ville clandestine Tome 1

De
Publié par

Cet ouvrage sur Rio se situe à la croisée de la littérature et de l’histoire, à travers le regard d’un écrivain brésilien, et de l’anthropologie réalisée par Jorge Santiago. Il y explore la ville et le quotidien de ses habitants en revenant sur les traces de Lima Barreto en effectuant les mêmes trajets vers ces quartiers qui résonnent des noms magiques de Cinelândia, Botafogo, Copacabana, mais aussi vers ceux d’un Rio populaire, voire clandestin. Ce premier volume s’attache, par le biais de l’articulation entre l’approche anthropologique et la littérature, à analyser la ville à partir des « traces » que les différents groupes sociaux y impriment.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 128
EAN13 : 9782304030365
Nombre de pages : 309
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Rio et la ville clandestine
3
Jorge P. Santiago
Rio et la ville clandestine Anthropologie et littérature de Lima Barreto Tome 1 Editions Le Manuscrit Paris
© Éditions Le Manuscrit, 2009 www.manuscrit.com Paris, France © Couverture : Jean-Paul Thibaud. Rue da Carioca, Rio de Janeiro, septembre 2009 ISBN : 978-2-304-03036-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304030365 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03037-2 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304030372 (livre numérique) 6
Pour Véronique, Manon et Romain
7
INTRODUCTION
Privilégiant dans l’analyse de la ville, les pratiques sociales et les constructions symboliques qui relèvent de son histoire et de ses permanences, mais cherchant aussi à appréhender le présent de cette même société urbaine, les pistes fournies par la littérature sont un objet de grand intérêt. Ceci dans la mesure où, ce qui nous intéresse plus spécialement dans cette littérature, se sont les possibilités de mieux saisir l’avènement à Rio ème de Janeiro, au début du XX siècle, de la civilisation urbaine, dans une époque par ailleurs riche d’éléments révélateurs sur la société brésilienne dans son ensemble. C’est en ce sens que l’on a choisi de prendre un ensemble de traces à interroger. Ce choix a consisté, d’une certaine manière, à marcher sur les pas d’un acteur du passé qui, lui aussi, interrogeait la ville de Rio et son histoire. Parce que c’est ainsi qu’il l’a dessinée, qu’il l’a décrite, permettant de cette manière, et peut-être de façon involontaire, de conserver des informations particulières d’une époque dont il a exprimé ce qu’il en a appris et au cours de laquelle il s’est penché sur la ville afin de tracer ses linéaments. On se propose donc de confronter les traces écrites portant sur les lieux à d’autres traces matérielles, mais aussi à certaines pratiques sociales retrouvées lors des séjours « sur le terrain » dans certaines parties de la ville.
9
Rio et la ville clandestine
Ainsi, reconstituer des trajectoires à partir des traces livrées par l’acteur et écrivain brésilien Afonso Henriques de Lima Barreto, implique ici de reconnaître qu’aller à la « découverte » des spécificités d’une société est une tâche bien singulière qui requiert, au-delà de tout ce qu’implique le travail de recherche, une bonne dose de passion mais aussi de l’opportunité ; en particulier celle de parvenir à retrouver ces indices et ces traces qu’on souhaite interroger. De même, l’œuvre de Lima Barreto, qui exprime un véritable engouement de l’auteur pour la ville et l’histoire à laquelle celle-ci est liée, représente une chance pour le chercheur intéressé par le quotidien de la vie socioculturelle urbaine, y compris dans ses dimensions les plus ordinaires, dans ses espaces les plus à la marge et donc celui dont certaines pratiques sont le plus souvent méconnues. Toutefois, bien que certains travaux aient largement mis en évidence que l’installation de la République au Brésil en 1889 et l’entrée en modernité qui lui est consécutive, sont considérées par Lima Barreto comme des moments révélateurs de cette période, son œuvre livre d’autres éléments permettant de mieux appréhender certaines des spécificités liées aux grands changements sociaux et aux réformes urbaines qu’entraîne cette modernité. La richesse de l’œuvre de Lima Barreto et l’originalité de la démarche qui a présidé à la rédaction de la plupart de ses écrits, permettent en effet de percer un peu de cette énigme ème que conservent les dernières années du XIX et les ème premières années du XX siècle brésilien pour qui cherche à les connaître autrement. Part d’énigme qui est intimement liée au fait que cohabitent, dans le même espace national, des contradictions internes et des
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.