//img.uscri.be/pth/4a0ea3c3aff82fd351b85e8e698f582557257bdf
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Signe, référence et usage

De
391 pages
Ce livre se destine a priori à un public de linguistes et de philosophes. Mais il a été écrit de manière claire et argumentée afin qu'un public plus général s'intéressant au langage puisse le lire également. Il s'adresse notamment à tous ceux qui ont des doutes quant au cognitivisme, et qui sont à la recherche d'une autre approche du langage et de la pensée, moins métaphysique, moins cartésienne. C'est ce que propose cet ouvrage, qui tente de formuler une linguistique fondée sur le signe, la référence et l'usage, illustrée par des exemples issus de l'analyse de corpus. Il développe un point de vue sceptique largement inspiré de Ludwig Wittgenstein, de Charles S. Peirce et de Maurice Merleau-Ponty.
Voir plus Voir moins
Signe, référence et usage
Pierre Frath
Signe, référence et usage
Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9352-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748193527 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9353-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748193534 (livre numérique)
Sommaire
Sommaire
Introduction............................................................. 11
Chapitre 1 « La pensée n’est rien d’intérieur… » 211. L’argument du langage privé : ignorance et fausses interprétations ........................................... 24 La sémantique du prototype et la ressemblance de famille ................................ 24 Noam Chomsky et l’argument du langage privé27 2. L’argument du langage privé : de quoi s’agit-il ? 29 3. Le signe comme substance de la pensée ............. 36 La thèse de Sapir-Whorf ....................................... 39 4. L’usage comme « souffle de vie » du signe ......... 41 Règles et langage privé selon Saul Kripke .......... 43 « Holocauste »......................................................... 46 5. Ancrages biologiques : innéité de la capacité langagière................................ 50 Cris d’animaux et exclamations............................ 53 Les créoles............................................................... 55 6. Référence et présupposition d’existence............. 57 Empirisme............................................................... 59 Réalisme .................................................................. 61 7. Le problème des primitives : Anna Wierzbicka ........................................................ 62 8. Principes, règles et statut de l’explication ........... 69 9. Théorie du signe : Charles Sanders Peirce.......... 73 10. Dénominations, désignations et signes interprétants ................................................ 80
7
Signe, référence et usage
Names............ 83et descriptions : Bertrand Russell Définition du sens lexical ..................................... 87 11. Conclusion ............................................................ 89 Chapitre 2 Signe et référence ................................ 911. Référence et catégorisation................................... 93 Doctrines platoniciennes ...................................... 95 Nominalisme .......................................................... 97 Le rôle de la dénomination dans la catégorisation .......................................... 101 Test n°1 : création de ressemblances par la dénomination et la catégorisation........... 102 Test n° 2 : distinction d’objets proches par l’existence de deux dénominations............. 104 2. L’objet comme moteur de l’activité linguistique ........................................... 108 Dénominations, objets et cerveau ..................... 113 3. La polysémie comme condition de l’expressivité......................................................... 116 4. Catégorie, connaissances et grammaire ............ 120 5. La grammaire debegin/commencer........................ 123 6. La grammaire devictim......................................... 135 7. La grammaire d’opérer / opération........................ 138 a)Opérer................................................................. 138 b)S’opérer............................................................... 141 c)Opération............................................................ 142 8. Sens et habitude ................................................... 145 9. Polysémie, homonymie, métaphore, métonymie................................................................. 149 10. Tout n’est pas polysémique .............................. 151 11. Polysémie métonymique ................................... 155 12. Polysémie métaphorique................................... 162 13. Interprétation de la métaphore ........................ 166 14. Homonymie........................................................ 171 15. Conclusion .......................................................... 174
8
Sommaire
Chapitre 3 L’héritage cartésien............................ 1811. Descartes et son temps........................................184 Aristote ..................................................................186 Les scholastiques..................................................187 Guillaume d’Ockam.............................................188 2.LesMéditations métaphysiques.................................189 Résumé ..................................................................197 3. La critique de Peirce.............................................198 « Quatre incapacités » ..........................................199 4. Descartes, Dieu et les mathématiques...............201 Nature ontologique des mathématiques ? ........202 Nominalisme et mathématiques ........................204 5. Rationalisme, fonctionnalisme, matérialisme et dualisme .................................................................207 Formes innées : la magie du nombre sept ........208 Dualisme matérialiste ..........................................211 Panpsychisme .......................................................214 « La chambre chinoise » ......................................216 Dualisme spiritualiste ..........................................219 6. Le lourd héritage cartésien ..................................222 Prévalence et ubiquité du dualisme cartésien...224 Expérience de la conscience...............................226 « L’ensorcellement par le langage » ...................228 Alan Turing...........................................................230 Prédétermination linguistique de la réflexion ..234 Le problème des qualia .......................................235 7. Histoire de bactéries ............................................237 8. La conscience, donc… ........................................244 Vécu : conscience de soi et de l’environnement..........................................244 Signes et intentionnalité ......................................246 Retour vers l’ego....................................................250 9. Conclusion ............................................................251
9
Signe, référence et usage
Chapitre 4 Observation et description.............. 2571. « Le petit sillon » et la « parole instituée »......... 262 2. Concept et référence : un couple impossible ... 274 3. Dénomination et référence................................. 279 4. Le rapport intérieur v. extérieur est le moteur de l’intentionnalité............................ 286 5. Le signe selon Saussure ....................................... 288 6. Ontologie biologique du signe ........................... 292 7. Signes inconnus et signes sans référents dans le monde extérieur .......................................... 296 8. Signes et grammaire locale.................................. 300 9. Signes et syntaxe................................................... 308 10. « He drank her under the table » ..................... 315 Agents et patients ................................................ 320 Explication « de surface » ................................... 321 11. Anaphore et sous-entendu ............................... 324 12. Analyse d’un fragment d’un texte de Marcel Proust....................................................... 330 13. Synthèse de l’analyse du texte de Marcel Proust....................................................... 344 14. Quelques idées pour des expériences.............. 348 15. Conséquences pour l’Intelligence Artificielle ................................. 356 16. Conclusion .......................................................... 359 Références bibliographiques................................ 375
385Bibliographies complémentaires...................... 1. Sur Wittgenstein ................................................... 385 Œuvres .................................................................. 385 Travaux en anglais ............................................... 386 Travaux en français ............................................. 386 2. Sur l’esprit, le langage et leur biologie. Différences avec la machine ................................... 387 3. Sur le signe.................................................... 388
10