Sociologie de l'expérience

De
Publié par

L’éclatement actuel du champ des théories sociologiques ne renvoie pas seulement à l’histoire des idées ; il s’inscrit dans une mutation sociale profonde qui conduit à abandonner la représentation classique d’une société conçue comme un ordre, où l’on peut identifier l’action sociale aux « lois » du système. En fait, ce qu’on appelle « la société » n’est plus réductible à un système intégré, un mode de production et un Etat national. Dès lors, l’objet même de la sociologie change : elle doit décrire des expériences sociales, c’est-à-dire les conduites individuelles de chacun d’entre nous. Celles-ci combinent plusieurs rationalités et plusieurs logiques, elles se présentent comme la juxtaposition d’appartenances communautaires, des calculs du marché et des exigences d’une authenticité individuelle ; et le seul principe d’unité de l’expérience sociale est le travail sur lui-même que poursuit chacun de nous afin de se percevoir comme l’auteur de sa propre vie.
Publié le : mardi 25 février 2014
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021069136
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SOCIOLOGIE DE L’EXPÉRIENCE
FRANÇOIS DUBET
SOCIOLOGIE DE L’EXPÉRIENCE
ÉDITIONS DU SEUIL e 27, rue Jacob, Paris VI
Ce livre est publié sous la responsabilité de Hervé Hamon dans la collection «La couleur des idées» dirigée par Jean-Luc Giribone, Jean-Pierre Dupuy et Olivier Mongin
ISBN978-2-02-106914-3
©ÉDITIONS DU SEUIL,OCTOBRE1994
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Pour J.
Remerciements
Ce livre a bénéficié des lectures attentives, amicales et parfois critiques de Jeffrey Alexander, de Charles-Henry Cuin, de Didier Lapeyronnie, de Danilo Martuccelli et de Michel Wieviorka. Il n’aurait pas vu le jour sans les années de travail partagées avec Alain Touraine, qui a su à la fois me guider et me laisser libre. C’est à cette liberté qu’il voudrait être fidèle.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.