Sociologie politique du Maroc

De
Publié par

Les travaux actuels sur le monde arabe font toujours la part belle à la montée de l'islam politique dans le monde arabe et en particulier au Maghreb. Comment, dans ce contexte, le Maroc peut-il s'adapter au vaste bouleversement de la globalisation des révolutions arabes ? L'ouvrage analyse les processus de métissages culturels et politiques à l'oeuvre dans la société marocaine.
Publié le : mercredi 1 mai 2013
Lecture(s) : 26
EAN13 : 9782296536845
Nombre de pages : 236
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
¿
Nasser Suleiman Gabryel
Sociologie politique du Maroc
La raison d’État constitutionnelle
MEDITERRANÉES
Méditerranées Dirigée par Jacques Bouineau La nouvelle collection « Méditerranées » a pour objectif de s’intéresser au dialogue nord-sud en mettant en avant les racines culturelles méditerranéennes qui portent vers un réel rapprochement des deux rives. Les études se feront dans deux directions : d’une part la notion de romanité, d’autre part celle de culture méditerranéenne. La romanité est constituée par la formation des modèles juridiques, politiques, sociaux et artistiques qui composent les assises de l’empire romain, ainsi que par les créations issues de cet empire. Ce double mouvement, antérieur et postérieur à Rome, qui a uni autour dumare nostrumdes terres méditerranéennes, exprime l’ensemble une des originalités de la Méditerranée et permet de rapprocher des cultures qui, dans le monde contemporain, oublient souvent ce qu’elles portent en commun. Par ailleurs une réflexion en ce sens pousse à considérer sous un nouvel angle les assises de la construction européenne. L’Europe est en effet radicalement différente dans les terres méridionales pétries de romanité et dans les terres septentrionales qui en furent moins imprégnées. Déjà parus Jacques BOUINEAU (sous la dir.),La Laïcité et la construction de l’Europe, 2012 Laurent REVERSO (sous la dir.),Constitutions, Républiques, Mémoires. 1849 entre Rome et la France, 2011. Jacques BOUINEAU (sous la dir.), Pouvoir civil et pouvoir religieux entre conjonction et opposition, 2010. Laurent HECKETSWEILER,La fonction du peuple dans l’Empire romain. Réponses du droit de Justinien, 2009. Jacques BOUINEAU (sous la dir.),Personne et res publica, Volumes I et II, 2008. Laurent REVERSO (textes réunis par),La République romaine de 1849 et la France, 2008. Jacques BOUINEAU (sous la dir.),Enfant et romanité, 2007. Jacques BOUINEAU (sous la dir.),La famille, 2006.
SOCIOLOGIE POLITIQUE DU MAROC
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00582-9 EAN : 9782343005829
Nasser Suleiman Gabryel SOCIOLOGIE POLITIQUE DU MAROCLa raison d’État constitutionnelle
Sommaire
INTRODUCTIONDroit, politique et idéologies........................................................... 9
CHAPITRE ISociologie au regard des sciences politiques ................ 19
AXE ISociologie de l’État dans le Monde arabe ..................................... 21 AXE IISociologie politique du Maroc : de la gouvernance ...................... 55
CHAPITRE IIOrdre politique du Maroc ........................................... 101
AXE IOrdre politique et souveraineté ................................................... 103 AXE IIOrdre constitutionnel et ordre politique ...................................... 151 AXE IIILa raison d’État constitutionnelle ............................................... 183 CONCLUSIONPourquoi la première forme du libéralisme arabe a échoué ? ..... 207 INDEX.......................................................................................... 223 BIBLIOGRAPHIE............................................252................................
INTRODUCTIONDroit, politique et idéologies
La représentation (politique, médiatique, intellectuelle) de l’islam et de l’Occident est souvent de l’ordre de la reconstruction des faits, des mythes, des histoires à l’aune d’un consensus prétendument majoritaire. Cette dérive vise à conforter le récit dominant et narcis sique des différents groupes sociaux et politiques. Politiquement, l’ouverture ostentatoire à une altérité (maitrisable) est le versant de Gauche du conflit des civilisations à Droite. Culturellement, les récits culturels entre les traditions portent en soi l’idée fallacieuse d’une continuité transhistorique. Dans les deux cas se décline un narcissisme en termes identitaire, épistémologique, et intellectuel. Afin de déconstruire ces dogmes de l’identité, la sociologie politique du droit peut être un élément fondamental à la condition, bien entendu, d’appliquer une archéologie des récits à partir d’une vision pluridisciplinaire seule susceptible de nous éviter un enfermement 1 scolastique . Bien heureusement, aucune réflexion ne se construitin abstracto, formée à l’intersection de l’histoire, la science politique et la sociologie. Nous n’avions pas moins besoin d’une médiation intellectuelle susceptible de nous permettre de mieux appréhender le continent qu’est l’histoire du droit aux contours riches et étendus. Ce cadre méthodologique opératoire qui a été important à notre maturation intellectuelle fut l’ouvrage de Jacques Bouineau, Toges du pouvoir 2 (17891799), ou, La révolution de droit antique .Cet ouvrage dans
1 Pierre Bourdieu,Méditation pascalienne, Paris, Edition Seuil, 1997, p. 65. 2  Toulouse : Association des publications de l'Université́ToulouseLe Mirail et de
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.