Sortir de la malédiction

De
Publié par

« C’est dans la désolation d’Auschwitz que prit pour moi un sens actuel le "pré de malédiction", cette expression d’Empédocle d’Agrigente pour désigner le lieu où agit le démon de la discorde, de la haine, du mal - auxquels s’oppose l’action du dieu mû par l’amour…Ce "pré de malédiction" est toujours là, à disposition pour les candidats qui se proposent de l’occuper. Après les forces du mal européennes, de genèse chrétienne, le voilà investi par celles d’islam. L’horreur se déplace ainsi à travers les croyances, les langues, les nations, les peuples, les cultures… Des communautés croient y gagner leur régénération, mais elles dégénèrent et s’abîment. Pour sortir de ce pré, nous devons le savoir et agir en conséquence, dénoncer l’inacceptable et donc le désigner sans relâche.Notre honneur est d’être l’allié du dieu qui incarne le pôle contraire, celui dont le défi consiste à avaler le démon qui répand le sang sur le pré de malédiction... D’être du côté du juste qui se détache de sa communauté pour conjurer le mal qui la taraude et l’anime contre autrui. »Abdelwahab Meddeb est notamment l’auteur de La Maladie de l’islam (2002) et de Contre-prêches (2006). Il enseigne la littérature comparée à l'université Paris-X Nanterre et produit l'émission hebdomadaire "Cultures d'islam" sur France-Culture.
Publié le : mercredi 25 mars 2015
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021245233
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SORTIR DE LA MALÉDICTION
ABDELWAHAB MEDDEB
SORTIR DE LA MALÉDICTION L’islam entre civilisation et barbarie
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd Romain-Rolland, Paris XIV
ISBN978-2-02-124522-6
©ÉDITIONS DU SEUIL,JANVIER2008
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
… des idoles éternelles, que l’on frappe ici du marteau… Nietzsche,Le Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau
Je vis le maître se dresser au-dessus de ma tête, muni d’un marteau, il s’est mis à me démolir, je vis des parties de moi-même se disloquer à même le sol ; c’est comme si on détruisait un édifice ; il ne cessait de me démolir jusqu’à ce qu’il parvînt à mes talons ; il ne restait rien en moi qui ne fût détruit ; puis il a entrepris de me reconstruire remontant de mes talons au sommet de mon crâne… À la fin je marchais sur la terre comme l’écume court à la surface de l’eau. e e Ahmad al-Harrâr (soufi sévillan duXII/XIIIs.), dit rapporté par son disciple cairote Ibn Abî ‘l-Mansûr,Risâla
Ouverture
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi