Sur le football

De
Publié par

Aussi bien destiné aux érudits qu’aux néophytes, ce petit traité propose une lecture métaphorique du football. En de brefs fragments ordonnés en un classement rigoureux, à la manière des entrées d’un dictionnaire, Stéphan Lévy-Kuentz passe en revue tous les aspects de cette « fiction collective », de ses protagonistes à ses rituels, de sa préparation à sa mise en scène, de ses règles à sa chorégraphie.
Entre analyse sémiologique et interprétation, science de la technique et dérision à froid, il dégage ainsi l’essence de ce que Pierre Bourgeade, dans sa préface, nomme « le premier phénomène de notre époque » et fait surgir de nouvelles significations, lesquelles convergent vers l’image d’un drame universel : « Voici une forteresse intemporelle de quatre-vingt-dix minutes dont la portée du mythe buissonnier qui s’y joue est celle d’une communion laïque, cathartique et onaniste. »
Stéphan Lévy-Kuentz est écrivain et critique d’art. Il a publié de nombreux ouvrages – romans, nouvelles, poésie, essais et livres d’art, notamment sur la photographie. Également scénariste, il a signé une dizaine de films sur l’art pour les musées nationaux.
Publié le : mercredi 9 septembre 2015
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782756109541
Nombre de pages : 78
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture

Stéphan Lévy-Kuentz

Sur le football

 

Lecture d’un phénomène de société

 

Préface de Pierre Bourgeade

 

Aussi bien destiné aux érudits qu’aux néophytes, ce petit traité propose une lecture métaphorique du football. En de brefs fragments ordonnés en un classement rigoureux, à la manière des entrées d’un dictionnaire, Stéphan Lévy-Kuentz passe en revue tous les aspects de cette « fiction collective », de ses protagonistes à ses rituels, de sa préparation à sa mise en scène, de ses règles à sa chorégraphie.

Entre analyse sémiologique et interprétation, science de la technique et dérision à froid, il dégage ainsi l’essence de ce que Pierre Bourgeade, dans sa préface, nomme « le premier phénomène de notre époque » et fait surgir de nouvelles significations, lesquelles convergent vers l’image d’un drame universel : « Voici une forteresse intemporelle de quatre-vingt-dix minutes dont la portée du mythe buissonnier qui s’y joue est celle d’une communion laïque, cathartique et onaniste. »

 

Stéphan Lévy-Kuentz est écrivain et critique d’art. Il a publié de nombreux ouvrages – romans, nouvelles, poésie, essais et livres d’art, notamment sur la photographie. Également scénariste, il a signé une dizaine de films sur l’art pour les musées nationaux.

 

Frontispice d’Eduardo Arroyo.

 

EAN numérique : 978-2-7561-0954-1

 

EAN livre papier : 9782756103815

 

www.leoscheer.com

 
CNL_WEB

DANS LA MÊME COLLECTION

VARIATIONS I
Catherine Malabou, La Plasticité au soir de l’écriture, 2004

 

VARIATIONS II
Didier Eribon, Échapper à la psychanalyse, 2005

 

VARIATIONS III
François Noudelmann, Hors de moi, 2006

 

VARIATIONS IV
David Nebreda, Sur la révélation, 2006

 

VARIATIONS V
Didier Eribon, D’une révolution conservatrice, 2007

 

VARIATIONS VI
Éric Duyckaerts, Théories tentatives, 2007

 

VARIATIONS VII
Éric Rondepierre, Toujours rien sur Robert, 2007

 

VARIATIONS VIII
Henri-Pierre Jeudy, Nouveau discours amoureux, 2008

 

VARIATIONS IX
Claude Esturgie, Le genre en question ou questions de genre, 2008

 

VARIATIONS X
Catherine Malabou, Ontologie de l’accident, 2009

 

VARIATIONS XI
Emmanuel Tugny, Sidération !, 2010

 

VARIATIONS XII
Pacôme Thiellement, Les Mêmes Yeux que Lost, 2011

 

VARIATIONS XIII
Jean-Clet Martin, Bréviaire pour l’éternité, 2011

 

VARIATIONS XIV
Steven Sampson, Corpus Rothi I, 2011

 

VARIATIONS XV
Léo Scheer, Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations de blogueurs, 2011

 

VARIATIONS XVI
Mehdi Belhaj Kacem, La Conjuration des Tartuffes, 2011

 

VARIATIONS XVII
Alice Bouchetard, Yasmina Reza. Le miroir et le masque, 2011

 

VARIATIONS XVIII
Yves Mamou, Israël : les maladies des religieux, 2011

 

VARIATIONS XIX
Steven Sampson, Côte Est-côte Ouest. Le roman américain du XXIe siècle, de Bret Easton Ellis à Jonathan Franzer, 2011

 

VARIATIONS XX
Mehdi Belhaj Kacem, Opera Mundi. La seconde vie de l’opéra, 2012

© Éditions Léo Scheer, 2012

www.leoscheer.com

 

STÉPHAN LÉVY-KUENTZ

 

 

SUR LE FOOTBALL

 

 

Lecture d’un phénomène de société

 

 

Préface de Pierre Bourgeade

 

 

VARIATIONS XXI

Éditions Léo Scheer

 

Variations

Collection dirigée

par Léo Scheer

 

Eduardo Arroyo

(mine de plomb sur papier – 16 x 21 cm)

UNE BIBLE DU FOOTBALL

Le grand écrivain argentin Jorge Luis Borges, s’interrogeant sur le devenir de notre planète, écrivit que le dernier héros de notre histoire serait le footballeur, vêtu de couleurs chatoyantes, pratiquant son sport dans un stade comble.

Une telle affirmation ne saurait étonner de la part d’un homme ayant passé le plus clair de sa vie dans le continent sud-américain où le futbol a fini par devenir une véritable religion, religion dont le Dieu – toujours crucifié et toujours ressuscité – n’est plus l’Enfant Jésus mais El Pibo d’Oro (l’Enfant d’Or), sous son nom d’homme Diego Maradona, compatriote, est-il besoin de le dire, de Borges.

La conclusion à laquelle Borges parvint après avoir étudié la philosophie et la littérature de plusieurs civilisations et en avoir tiré la quintessence pourrait paraître au premier abord provocatrice si l’on songe que, de tous les spectacles que les hommes peuvent se donner entre eux, du théâtre de marionnettes à la guerre nucléaire, en passant par les peep-shows, les récitals de piano et les génocides, celui qu’ils préfèrent de très loin est le football.

Combien d’hommes ont vu en direct, par exemple, la chute de Stalingrad ou l’anéantissement d’Hiroshima, pour citer deux événements capitaux du XXe siècle. Quelques-uns à peine. Combien verront une finale de la Coupe du monde ? Quatre ou cinq milliards. Le football s’impose comme étant le premier phénomène de notre époque et il continuera certainement de l’être.

 

Stéphan Lévy-Kuentz nous aide à comprendre pourquoi.

 

En une série de chapitres – « Être », « Encadrer », « Préparer », « Ritualiser », « Jouer », « Légiférer », « Participer », « Durer », « Assister » – dont la rigoureuse ordonnance n’a rien à envier aux célèbres énumérations de Borges, il passe en revue sans en omettre un seul (ce qui tient du miracle, mais en matière de religion comment s’en étonner ?) l’ensemble des éléments presque innombrables qui constituent ce Tout nommé Football.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Propofol

de editions-leo-scheer

Place Colette

de editions-leo-scheer

Fors intérieurs

de editions-leo-scheer

suivant