//img.uscri.be/pth/ecab4d1c8cb1137ee6ba00a17888be5c6a05150d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Susciter une réflexion qui t'appartienne

De
129 pages
Susciter une réflexion qui t’appartienne est un livre de réflexion personnelle qui questionne, comme le ferait un confident en qui vous avez confiance. À partir d’expériences vécues qu’il relate, Sylvain Goulet aborde, d’une manière inspirante, 31 thèmes tels le succès, le pardon, l’amour, la foi, et le message, entre autres, afin d’insuffler de la vie à la vie, d’insuffler la vie à votre vie.
« Est-ce là la vie que tu désirais ? Celle que tu désires encore ? Où vas-tu ? As-tu seulement prévu un itinéraire ? Es-tu inspiré par un but qui te ferait transcender tes limites ?
Si tu es à la rencontre de ce livre, il y a bien une raison n’est-ce pas ? Qu’est-ce qui t’a attiré vers lui ? Le désir de trouver certaines réponses ? Je te propose de prendre le temps de le lire, pour une raison plus grande que nous encore, qui m’a tiré du sommeil des nuits durant, jusqu’à ce que j’entreprenne son écriture. »
Voir plus Voir moins
SUSCITER UNE RÉFLEXION QUI T’APPARTIENNE
Uu même auteur Collection inspiration Disparition suspicieuse, (2004) Roman Le délivreur, (2004) Roman Suspicious disappearance, (2005) traduction deDisparition suspicieuse Lacroisée, (2005) Roman Il est une fois…, (2006) Roman Susciter une réflexion qui t’appartienne, (2007) Inspiration Susciter une réflexion qui t’appartienne, (2007) Uisque compact Et si l’amour…, (2007) Roman Vallée-Blanche, (2008) Roman Le délivreur, (2009) Roman Réédition L’ermite millionnaire,(2011) Roman
SYLVAINGOULET
SUSCITERUNERÉFLEXION
QUITAPPARTIENNE
INSPIRATION
Illustration Simon Goulet Révision Véronique Vézina Mise en pages Pyxis Photo Gabrielle Robert
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Goulet Sylvain, 1961-Susciter une réflexion qui t’appartienne Publ. à l’origine dans la coll.: Collection Inspiration. Varennes, Québec : Éditions d’un Monde, 2007. ISBN 978-2-923447-62-9 I. Titre. BF637.M4G68 2011 158.1’28 C2011-942013-9 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Bibliothèque nationale du Canada, 2011
Éditions la Caboche Téléphones : 450 714-4037 1-888-714-4037 Courriel :info@editionslacaboche.qc.ca www.editionslacaboche.qc.ca
Vous pouvez communiquer avec l’auteur par courriel : sg.ecrivain@gmail.com www.sylvaingouletecrivain.com
Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce li vre par quelque procédé que ce soit est strictement interdite sans l’autorisation écrite de
l’éditeur.
PROLOGUE MESENFANTS LAPEUR MOI LEPASSÉ LAFACILITÉ LESUCCÈS L’AMOUR LESJUSTICIERS L’HUMOUR L’AVENIR TARÉPONSE MAVÉRITÉ TOI LAFOI LASANTÉ LESENFANTS L’HONNEUR TAMAISON L’ESPOIR UNAMI L’ENGAGEMENT LEPRÉSENT LAMORT LAVIE LEPARDON LAFAMILLE UNRÊVE LEBONHEUR LANATURE LECHOIX LEMESSAGE
TABLE DES MATIÈRES
Je te le dédie à toi, de qui je ne sais presque rien, toi, ma mère.
Ilire ou volontaire.arrive pans la vie qu’on blesse, pe façon involonta Involontaire: Par accipent, Par inapvertance, sans vouloir blesser l’autre, sans vouloir se blesser. S’il m’est arrivé pe le fa ire, je m’en excuse bien sincèrement. De façon volontaire : il m’est arrivé pe le faire, Par amour, Par amitié, Par resPect même, Pour réveiller, Pour motiver, Pour su sciter. Je l’ai fait, aussi, en une Périope sombre, noire même, pe ma vie, où j’ai voulu m’enfermer en moi, et je l’ai fait aussi en p’autres moments, toujours pa ns ce qu’était ma vérité. Mais la vérité, en ce monpe où le mensonge règne troP souve nt, Peut blesser en soi tant on veut l’éviter. Enfin, bien que c’eût été fait en toute vérité et e n toute conscience, il m’est arrivé pe blesser Pour combler un pésir p’assouvir une certaine vengeance. J’en suis Peu fier et je m’en excuse et pemanpe Parpon a vec humilité. Je m’en excuse et pemanpe Parpon Parce que mes écri ts tenpent justement à insPirer le meilleur en nous. En nous, oui, moi i nclus. Autant je suis insPiré quanp j’écris, autant je souhaite que vous le soyez quanp vous lisez mes mots. Ma famille, l’écriture, la nature, la vie, et la Pr ise pe conscience que j’en fais, pe qui je suis, sont ce qui me Permet p’évoluer pans m a sPiritualité. Même si Plus l’on grimPe cette échelle, Plus l’on s ’engage pans la voie pe cette évolution, nous laissons perrière Plus pe gen s que ceux pevant. N’est-ce Pas le but Premier pe notre Présence ici-b as, en ce lieu, cette terre ? Trouver la ou les raisons Pour lesquelles nous voul ons nous investir et investir tout notre amour, jusqu’à ce jour pernier où nous Pourrons Partir vers cet ailleurs qu’on nomme la mort, sans regret ?
PROLOGUE
Réflexion. Question. Réflexion. Réponse. Réflexion. Questions. Réflexion. Réponses. Réflexion intérieure. Vérité intérieure. Conscience intérieure. Conscience de la vérité intérieure. Conscience du m essage. Le message de vérité. De la vérité de l’âme. L’âme, la source pure, intérieure. Je me posais la question à savoir quel titre donner à ce livre, au nôtre si tu le veux bien, quand je me suis simplement décidé à le nommer par son but : réfléchir ; susciter la réflexion en écoutant SĀ vé rité intérieure. Susciter, car je ne vais pas te donner TES réponses , que TOI seul connais. Susciter, car j’aimerais TE rappeler comment les trouver. Je sais que trop souvent nous n’y arrivons pas parc e que nous préférons nous raconter des histoires, mensongères, pas néces sairement des mensonges qui crèvent l’écran, mais maquillés en histoires qu i nous éloignent de manière hypocrite de la vérité ; de la tienne, de la mienne . Pourquoi refuser la vérité ? Pour s’éloigner de la douleur ? Pour se rapprocher du plaisir ? Pour la facilité temporaire que cela procure ? Pour faire comme les autres ? Āvoue que je me rapproche, n’est-ce pas ? J’ai un défi pour toi. Un défi pour lequel je te propose de t’accompagner. Faire le point sur ta vie, sur la mienne. J’aimerais t’accompagner comme un guide, ou un ami à qui tu peux faire confiance, et qui peut te dire les choses de la vérité, comme un ami, vrai. Je te propose de lire ce que je t’ai écrit, à toi, pour une raison plus grande que nous encore, qui m’a tiré du sommeil des nuits durant, jusqu’à ce que j’entreprenne l’écriture de ce livre. Je te propose aussi d’écouter. Écouter ? Oui, écouter ! Quand je susciterai la réflexion, tes réponses se f eront savoir en toi. Certaines, tu les connais déjà, d’autres, tu t’en d outes mais tu préfères encore les taire ; d’autres encore, tu les réfutes du reve rs de la main, trop douloureuses, trop compliquées, trop difficiles… J’aimerais que tu te laisses une chance de me conna ître, de te connaître aussi ; te reconnaître. Tu n’as rien à perdre car, vois-tu, le pire qui pou rrait t’arriver, c’est de réaliser que tu es à la bonne place à faire les bon nes choses. Il pourrait t’arriver que cette remise en question, cette prise de conscience, te révèle simplement que tu es en équilibre avec la vie. Ne serait-ce pas merveilleux de te le rappeler alors ? Prendre quelques heures précieuses de ton temps pou r faire le point sur ta vie tout aussi précieuse, pour en arriver à TĀ conc lusion, à TES réponses, et décider ce que TU en feras.