Témoignage sur la spoliation des Français juifs

De
Publié par

En 1998, Jean Saint-Geours a été chargé par le Ministre des Finances, Dominique Strauss-Kahn, de présider l'instance principale de la Mission d'étude sur la spoliation des Français juifs durant la seconde guerre mondiale, présidée par Jean Mattéoli. Après quelques années de réflexion, Jean Saint-Geours a jugé nécessaire pouvoir confronter le résultat des recherches effectuées au titre de la Mission Mattéoli à ce qu'il a vécu soixante ans auparavant. C'est ainsi la nécessité pour lui, à la fois objective et personnelle, d'opérer une confrontation entre le vécu de son adolescence et ses recherches de la fin du 20ème siècle mais aussi de s'interroger sur les rapports entre « Histoire » et « mémoire ».
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 68
EAN13 : 9782304018202
Nombre de pages : 259
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Témoignage sur la spoliation des Français Juifs
Jean Saint-Geours
Témoignage sur la spoliation des Français Juifs (1940-1944)
Histoire et Mémoire (1940-2000) Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01821-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304018219 (livre numérique) ISBN : 978-2-304-01820-2 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304018202 (livre imprimé)
Jean Saint-Geours
IHISTOIRE,MÉMOIRE,REPRÉSENTATIONLa prise de conscience collective du caractère monstrueux de la Shoah est un fait marquant de la ème dernière décennie du 20 siècle. En France, particulièrement. Prise de conscience tardive, donc, après quarante ans d’intérêt modéré. Plus que le temps d’une génération. Pourquoi maintenant ? Pourquoi si tard ? Eclaircir ce lointain passé est tout à coup apparu nécessaire. J’ai eu la possibilité récemment d’y participer – de façon pour ainsi dire officielle. Le présent livre se propose de confronter des preuves historiques et mon histoire personnelle à ce sujet. En effet, le surgissement de la Shoah, en une interpellation à la France et à l’humanité, a conduit le pouvoir politique à réagir. Dans la période récente, deux paroxysmes de cette réaction ont été particulièrement significatifs : l'évolution de la position des Présidents de la République de 1992 à 1995 ; le déclenchement, en 1997, d'une recherche officielle sur les procédures de spoliation/restitution des biens juifs. Sur le premier point, il suffit de rappeler les étapes du changement opéré. - Février 1993 - Institution par François Mitterrand d'une journée nationale de commémoration des
9
Témoignage sur la spoliation des Français Juifs
persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite « gouvernement de l'Etat français »; mais sans reconnaître la responsabilité d’un Etat français « continué ». - Juillet 1994 - Inauguration par François Mitterrand du monument du Vel d'Hiv, en commémoration de la rafle de Juillet 1942 - 16 Juillet 1995 - M. Jacques Chirac, nouveau Président de la République, change sensiblement la position officielle de la République : « Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'Etat français... Reconnaître les fautes du passé et les fautes commises par l'Etat, c'est tout simplement défendre une idée de l'homme, de la liberté et de sa dignité. »Mais la légitimité du … gouvernement de Vichy n’est évidemment pas reconnue pour autant. Il n’est pas surprenant que le problème de la spoliation de biens juifs réapparaisse quant à lui au cours de la même période ; pour mettre en cause les banques suisses, d'abord, sur l'initiative, principalement, d'organisations juives mondiales et américaines et, en France, à la suite d'actions relayées par la presse : par exemple de Serge Klarsfeld sur le sort des spoliations du camp de Drancy, ou encore de la Cour des Comptes sur les œuvres d'art volées à des Français juifs, mais qui n’ont pu leur être attribuées, et sont encore détenues par les Musées Nationaux. Enfin, six banques françaises sont assignées en justice à New York par des descendants de victimes de la spoliation opérée en France entre 1940 et 1944.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.