Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Temps et temporalités en information-communication

De
202 pages
Participant d'une nouvelle dynamique pour penser le temps et les temporalités en Information-Communication, cet ouvrage aborde un ensemble d'interrogations aussi bien du point de vue des théories que des méthodes. Ces interrogations débouchent sur une réflexion épistémologique sur les temporalités de la recherche en SIC qui permet de prendre en compte la dimension historique des phénomènes info-communicationnels et d'interroger les transformations induites par les temporalités des technologies numériques sur les pratiques et méthodes de recherche.
Voir plus Voir moins
   
SFSIC
JEANCLAUDE DOMENGET, BERNARD MIÈGE et NICOLAS PÉLISSIER
TEMPS ET TEMPORALITÉS EN INFORMATION  COMMUNICATION
DES CONCEPTS AUX MÉTHODES
Cet ouvrage a été édité avec une aide du Centre de Recherche sur les Médiations (CREM, Université de Lorraine), partenaire du XXe congrès de la Sfsic Création et mise en page Atelier Congard www.atelier-congard.fr © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12383-7 EAN : 9782343123837
Sous la direction de Jean-Claude DOMENGET, Bernard MIÈGE et Nicolas PÉLISSIER
TEMPS ET TEMPORALITÉS EN INFORMATION – COMMUNICATION
DES CONCEPTS AUX MÉTHODES
Sommaire
Avant-propos Daniel Raichvarg et Nicolas Pélissier
Introduction JeanClaude Domenget, Bernard Miège et Nicolas Pélissier
— PARTIE I — Conceptualisation du temps et des temporalités en SIC
Le temps des SIC Gabriel Gallezot et Emmanuel Marty
L’importance de la « longue durée » dans les études en communication à partir de l’analyse des industries culturelles Éric George et Michel Sénécal
Temps technique, temps anthropologique, temps sémiotique : ruptures et discontinuités Nicole Pignier et Thierry Gobert
Les temporalités des espaces publics oppositionnels : mouvements sociaux et enquête multi-située Mikaël Chambru
Journalistes et chercheurs en journalisme : écarts de temps Bernard Idelson
Le temps en Inde, un marqueur de la communication Olivier Arifon
— PARTIE II — Approches et innovations méthodologiques
7
11
27
45
61
75
85
105
Identifier les temporalités pertinentes de partages de tweets : méthode de traitement de données de masse via l’étude des hashtags 123 Brieuc ConanGuez et Alain Gély, Arnaud Mercier et Dario Compagno
5
Les temps des arts et des cultures
La remédiation des services de l’économie collaborative par les dispositifs de médiation numériques : du temps objectif au temps subjectif Manuel Zacklad et Gayoung Kim
Entre-temps de recherche et d’organisation Laurent Morillon, Bruno Péran etMonique Martinez
Temps court et temps long de la communication savante : quelle éditorialisation numérique de décennies d’écritures conjoncturelles pour l’enseignement et la recherche ? Jérôme Valluy
Les archives entre passé et futur : quelle temporalité pour les inscriptions des chercheurs ? Margot Georges et Magalie Moysan
Biographie des auteurs
6
143
153
165
179
191
Avantpropos
Temps, Temporalîtés et Informatîon – Communîcatîon
Vous trouverez cî-après l’un des quatre ouvrages îssus des travaux e du XX Congrès de la Socîété Françaîse des Scîences de l’ïnforma-tîon et de la Communîcatîon (Sfsic) organîsé à Metz à l’Unîversîté de Lorraîne en juîn 201, en partenarîat avec le Centre de Recherches sur les Médîatîons (CREM), sur le thèmeTemps, Temporalités et Information – Communication. Le Congrès de laSfsic,quî se tîent tous les deux ans, est un événement scîentîfique majeur dans la struc-turatîon de la dîscîplîne des scîences de l’înformatîon et de la com-munîcatîon (SïC) et de ses champs de recherche. ïl rend compte de la dîversîté des travaux des chercheurs et témoîgne de la place des SïC au seîn des Scîences Humaînes et Socîales. ïl est un moment clef d’expressîon et de débats, maîs aussî d’aIrmatîon de l’appartenance des SïC à une communauté de savoîrs.
LaSfsica choîsî d’explorer les apports de ses Scîences de l’ïnformatîon et de la Communîcatîon aux questîons du temps et des temporalîtés, quî se sont împosées au fil du… temps dans les Scîences de l’Homme et de la Socîété et dont l’împortance s’est accrue avec le développe-ment des dîsposîtîfs numérîques. L’une des dîIcultés pour întégrer ce changement résîde dans le faît que les dîverses dîscîplînes constî-tutîves des SHS développent leurs propres acceptîons et définîtîons du temps et des temporalîtés. Le Congrès se devaît aînsî de proposer aux chercheurs en SïC, maîs aussî aux autres communautés scîentî-fiques, une réexîon spécîfique sur le temps et les temporalîtés des phénomènes înfo-communîcatîonnels, tout en encourageant une vîgîlance crîtîque sur leurs usages par les chercheurs en SHS, dans une pérîode marquée par l’emprîse des réseaux socîonumérîques sur l’espace socîétal, maîs aussî la sphère académîque.
7
Temps, Temporalités et Information – Communication
De nombreuses înterrogatîons ont structuré les échanges et ont trou-vé leur concrétîsatîon dans quatre volumes. Le premîer d’entre eux questîonnele temps et lestemporalités des dispositifs de médiations au regard du temps socîal. Qu’îl s’agîsse, en eet, des mîlîeux médîcaux, culturels, mîlîtants, professîonnels, entre autres, les dîsposîtîfs de médîatîon – médîatîques ou non – îm-pactent les pratîques socîales et, plus partîculîèrement, le temps des usagers et des publîcs. ïnscrîtes dans une hîstoîre, natîonale, amîcale, famîlîale ou personnelle, ces pratîques sont fortement împactées par l’usage de nouveaux dîsposîtîfs socîotechnîques de médîatîon quî modîfient le rapport des usagers aux temps et aux terrîtoîres. Ce vo-lume cherche à en cerner les enjeux en îdentîfiant, dans la mesure du possîble, les contraîntes, les lîmîtes maîs surtout les possîbîlîtés nouvelles oertes par ces dîsposîtîfs quî renouvellent un agîr dans les pratîques socîales. Le deuxîème volume,Communications et organisations : accélé-rations temporelles, part du constat que l’accélératîon et l’întensî-ficatîon du temps de et au travaîl sont devenues consubstantîelles du projet de ratîonalîsatîon quî fonde la modernîté socîal-lîbérale de l’Occîdent. Les crîses socîo-économîques successîves et l’explosîon du numérîque ont engendré une mutatîon des formes organîsatîonnelles et înstîtutîonnelles, aînsî que des bouleversements culturels profonds domînés par « l’éphémérîsatîon du présent ». Les ratîonalîtés tempo-relles contemporaînes împlîquent des formes d’actîon et de relatîon quî heurtent les conceptîons de l’actîvîté et mettent les acteurs pro-fessîonnels sous pressîon. Les dyschronîes, saîsîes sous l’angle de leurs enjeux communîcatîonnels, produîsent des tensîons, des hîatus, des paradoxes maîs donnent aussî naîssance à des înîtîatîves, des ajuste-ments, des médîatîons renouvelées quî permettent aussî des réappro-prîatîons dîérencîées du temps. Le troîsîème volume,Les temps des arts et des cultures, part d ‘un autre constat, celuî que les objets et phénomènes culturels (ou de l’ordre du culturel) sont înscrîts dans le temps selon des tem-poralîtés elles-mêmes plus ou moîns longues. Cependant, l’arrîvée des îndustrîes dîtes culturelles a rompu cette approche : multî-plîant les « produîts », elles nous font entrer dans une nouvelle ère, celle de leur reproductîbîlîté quasî permanente et à l’înfinî et de leur productîon-consommatîon rapîde. ïl s’agît alors de réé-chîr à la place que peuvent revendîquer les dîsposîtîfs communî-catîonnels et les systèmes d’înformatîon dans cette înscrîptîon
8
Avant-propos
ou désînscrîptîon culturelle de ces objets, aux outîls conceptuels et aux méthodes mîses en œuvre par les scîences de l’înformatîon et de la communîcatîon pour les analyser. ïl s’agît aussî d’étudîer leurs spécîficîtés pour mîeux comprendre la conjugaîson des temps courts et des temps longs, des temporalîtés lînéaîres, non lînéaîres et multîlînéaîres. Enfin, le quatrîème dernîer volume, întîtuléTemps et temporalités en information-communication : des concepts aux méthodes,est composé de textes quî contrîbuent à une épîstémologîe de la dîscîplîne sur les temporalîtés en SïC. Sî les textes înterrogent dîf-férentes pérîodes de cette recherche, îls se concentrent aussî sur les dîIcultés rencontrées par les chercheurs en SïC quî placent les temporalîtés au cœur de leurs travaux. Parmî les problèmes soule-vés par les auteurs, on retrouve un tropîsme de la recherche en SïC pour les phénomènes marqués par le temps court, dans le présent ou l’avenîr, au détrîment d’une prîse en compte des phénomènes de longue durée, notamment dans les travaux portant sur les usages des technologîes, et une prédîlectîon pour une approche centrée sur le présent et la prospectîve, au détrîment de l’întégra-tîon de la dîmensîon hîstorîque et l’ancrage socîal des processus înfo-communîcatîonnels. Cependant, les chercheurs proposent et expérîmentent de nouvelles pratîques de recherche, dîversîfient les questîonnements autour de l’înformatîon et de la communîca-tîon dans leur écosystème numérîque împlîquant l’élaboratîon de nouveaux outîls permettant de mîeux penser collectîvement cet écosystème. Les textes proposés îcî mettent en évîdence la contrîbutîon féconde des travaux en scîences de l’înformatîon et de la communîcatîon aux réponses à ces dîverses et împortantes înterrogatîons. ïls ont été retenus à l’îssue d’une sélectîon exîgeante par un comîté scîen-tîfique réunî par laSfsicsuîvant un processus d’édîtorîalîsatîon quî s’est appuyée sur l’ensemble des textes proposés et acceptés comme communîcatîons au Congrès. Publîés en quatre volumes théma-e tîques, îls sont donc dîstîncts desactes en ligneCongrès dîs-du XX ponîbles sur la plateforme www.SFSïC201.scîencesconf.org. Nous vous învîtons donc àprendre le tempsdelîre et relîre ces textes, les dîscuter et mettre en perspectîve, et partager vos remarques et sug-gestîons sur notre sîte Web www.sfsîc.org et lors de nos prochaînes manîfestatîons scîentîfiques.
9