//img.uscri.be/pth/9219d757c30179ec59b803e4f47fc301c294c0c8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Territoire et développement économique au Brésil

De
135 pages
L'espace, devenu "Territoire", s'analyse de plus en plus comme une organisation, en réponse à un phénomène mal pris en compte auparavant, à savoir la capacité d'un territoire donné à endogénéiser son développement grâce à la coopération entre entreprises et au jeu combiné du marché et de la réciprocité. Cet ouvrage étudie le cas brésilien de l'Etat de Pernambuco, la façon dont ces problématiques sont abordées au Brésil où elles ont déclinées en terme d'Arrangements Productifs Locaux.
Voir plus Voir moins

L’espace, devenu «Territoire» s’analyse de plus en plus comme une organisation,
un système constitué d’acteurs liés entre eux par des rapports sociaux, des
rapports dynamiques qui évoluent dans le temps en fonction des relations, des
interactions qui s’établissent entre eux. En particulier, des recherches qui ont eu,
comme celles sur les districts industriels, un certain retentissement, pouvant
être regroupées autour de la notion de Système productif localisé, partagent
cette approche. Elles se sont développées dans les années 1980 et 1990 en
réponse à un phénomène mal pris en compte par l’économie régionale comme
par l’économie industrielle, à savoir la capacité d’un territoire donné à
endogénéiser son développement grâce à la coopération entre entreprises et au jeu
combiné du marché et de la réciprocité.
Cet ouvrage s’inscrit dans ce versant de l’analyse économique, accordant une
forte territorialité aux phénomènes économiques. Il évalue cette
problématique à propos du cas brésilien de l’État du Pernambuco. Cette évaluation
s’effectue d’un double point de vue : – par rapport à la façon dont ces
problématiques sont abordées au Brésil où elles sont déclinées en termes
d’Arrangements productifs locaux ; – par rapport au rôle de ces APL dans
l’émergence d’une nouvelle génération de politiques publiques dans ce pays ; les APL
peuvent être envisagés comme une structure dynamique capable d’anticiper les
évolutions et de réinventer le développement d’un territoire à partir de ses
ressources, notamment quand il s’agit de traiter de questions
socio-économiques et environnementales.
Avec les contributions de : Rodolfo Araujo de Moraes Filho, Beatriz Azevedo,
Claude Courlet, Anna Navaes, Yony Sampaio, Tales Wanderley Vital, Gilca Xavier.
ISBN : 978-2-296-09839-8
13 €
™xHSMCTGy098398z
couv : Frédéric Schmitt & Pierre Croce / UPMF
Territoire et développement économique au Brésil B. Azevedo, C. Courlet R. Araujo de Moraes Filho (Ed.)Territoireet développement économique auBrésil
LesArrangements productifs locaux au PernambucoRodolfoAraujo deMoraesFilho,BeatrizAzevedo,
ClaudeCourlet,AnnaNavaes, YonySampaio,
TalesWanderleyVital,Gilca Xavier
Territoire et développement
économique auBrésil
LesArrangements productifs locaux au Pernambuco
Ouvrage publié sous la direction de :
Beatriz AZEVEDO
Chercheur associé à l’UniversitéPierre-Mendès-France de
Grenoble
Claude COURLET
Professeur à l’UniversitéPierre-Mendès-France deGrenoble
Rodolfo ARAUJODE MORAES FILHO
Professeur, à l’UniversitéFédéraleRurale duPernambuco,Recife
L’Harmattan
2009C o l l e c t i o n
___________________________________
LES I D ÉESET LES TH ÉORIES Á L’ ÉPREUVEDESFAIT S
Collection dirigée par Jacques FONTANEL, Professeur
d’économie et Vice-président chargé des relations internationales à
l’Université Pierre-Mendès-France, Grenoble et par Liliane
BENSAHEL,Directrice adjointe duCentre de recherche
économique sur les politiques publiques en économie de marché
(CREPPEM),EspaceEurope,UniversitéPierre-Mendès-France,
Grenoble.
« Les idées et les théories à l’épreuve des faits » est une collection des
Éditions L’Harmattan. Elle est destinée à recevoir de petits
ouvrages couvrant tous le champ des sciences sociales. Les
auteurs proposent de chercher dans les faits ce qui permet de
conforter ou d’infirmer les théories et les idées d’aujourd’hui.
L’observation vient alors au secours de la recherche de
l’exactitude et de la science, en mettant en évidence les explications
insuffisantes ou les incontestables de la réalité contemporaine
fournies par une idée ou par une théorie.
Dans la même collection :
L. BENSAHEL etJ. FONTANEL (Dir.), L’économie souterraine. L’exemple
de la Russie, 2006.
C. BLATIER(Dir.), Prévenir la délinquance dès la petite enfance, 2006.
C. COURLET (Dir.), Territoire et développement économique au Maroc. Le cas
des systèmes productifs localisés, 2006
J. FONTANEL (Dir.) Questions d’éthique, 2007.
I. VEZEANU, Impossibilia moralia, 2007.
J. FONTANEL, M. FONTANEL (Dir.) Géoéconomie du sport, le sport, au
cœur de la politique et de l’économie internationales, 2009.Sommaire
Introduction
Le territoire une composante permanente du développement
économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
CHAPITRE 1
Lacoordinationetl’innovationparleterritoire:
districtsindustrielsetsystèmesproductifslocalisés . . . . . . . . . . . . . 15
ClaudeCourlet
I.Lesdistrictsindustrielsmarshalliens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
II.LesSystèmesproductifslocalisés:letrianglemagique . . . . . . . . . 19
1 – Une agglomération spécialisée d’établissements. . . . . . . . . . . . . . . . 20
2 – Les critères spécifiques permettant de repérer un SPL . . . . . . . . 21
III.Avecleterritoire,
denouvellesperspectivespourlespolitiquespubliques. . . . . . . . . . . . 25
1–Expériences en cours et outils d’efficacité économique
dans les pays industrialisés . . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
1.1.Les politiques de grappes d’entreprises
1.2.La politique des SPL enFrance
1.3.Les pôles de compétitivité
2 – La réponse au défi global par le territoire
dans les pays en développement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
CHAPITRE2
Territoireetdéveloppementéconomique
enAmériquelatineetauBrésil:
ClustersetArrangementsproductifslocaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
BeatrizAzevedoTerritoire et développement économique auBrésil8
I.Les«clusters»enAmériquelatine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
1 – La dynamique spécifique des clusters. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
1.1.Le savoir-faire et l’apprentissage du métier
1.2.Le marché local de travail
1.3.L’innovation et les équipements
1.4.L’effet milieu
2 – Le contexte des clusters :
les spécificités structurelles du sous-développement. . . . . . . . . . . . 44
2.1.L’excédent de main-d’œuvre et le secteur informel
2.2.Les politiques centralisées de l’État national
2.3.La faiblesse de la société civile
3 – L’utilité du cadre d’analyse du SPL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
3.1.Une nouvelle approche du développement
3.2.Les enjeux d’une politique territoriale
– La gouvernance locale
– La coopération entre entreprises
–Des objectifs sociaux
II.LedéveloppementlocalauBrésil:
militancepolitiqueetprojetsgouvernementaux . . . . . . . . . ... . . . . . . . . . 54
1 – La mode du développement local auBrésil. . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
1.1.Un contexte favorable
1.2.Deux approches du local
2 –Des programmes institutionnalisés :
la politique de promotion desArrangements productifs
locaux (APL) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
2.1.LesÉtats régionaux
2.2.Les initiatives de l’État fédéral
– Le ProjetBrésil local
– La promotion des arrangements productifs locaux
(APL)
– Le rôle du SEBRAE
3 – Les défis d’une démarche locale de développement auBrésil. . 64
CHAPITRE3
LesArrangementsproductifslocaux(APL)
auPernambuco. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
I.Lecontexte:uneéconomietrèsmarquée
parlemodèledecroissanceduBrésil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71Sommaire 9
1 –Des structures entrepreneuriales dominées
par la petite entreprise et le secteur informel . . . . . . . . . 72
2 – Le Pernambuco,
siège d’une politique volontariste d’APL . . . . . . . . . . . . 72
II.L’APLdelaconfectionàSantaCruzdoCapibaribe :
laréussited’unclusterdesurvie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
Gilca Xavier
1 – L’organisation de l’activité de la confection :
un bref historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
1.1.Les débuts de la confection
1.2.L’expansion récente
2 – La dynamique locale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
2.1.Emploi et savoir-faire
2.2.Production et marché
2.3.L’environnement local
– Les institutions et les petits producteurs
– La gouvernance locale
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87
Annexe:
Portraitsdelatransformationdupaysageurbain
del’agglomérationproductricedeSantaCruzCapibaribe . . . . . . . . . . 89
Mônica Sarabia etGilka Xavier
III.LaproductionvinicoledanslaValléeduSaoFrancisco:
unAPLenconstruction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
Tales Wanderley Vital, Yony Sampaio
1 – Le système économique local. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .97
1.1.La production vinicole
1.2.La technologie de la main-d’œuvre
1.3.Le marché
– Le marché national
– Le marché extérieur
2 – L.es stratégies de laVallée du SaoFrancisco. . . . . ... . . . . . . . . .107
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110Territoire et développement économique auBrésil10
IV.LaproductiondebiodieselàPesqueira:
quandl’APLdevientprojetdeterritoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
Anna Navaes et RodolfoAraujo de MoraesFilho
1 – Le biodiesel . . . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115
1.1.Les avantages du biodiesel
1.2.La production de biocarburants dans le monde
1.3.LeProgramme national du biodiesel (PNBIO)
2 – L’APL de biodiesel à Pesqueira . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
2.1.La matière première
2.2.Les acteurs
3 – L’organisation de l’APL : les difficultés de la démarche. . . . .125
Conclusion générale . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129
1 –Avec le territoire, une nouvelle approche du développement. . . .129
2 – LesAPL, au cœur de la création d’une nouvelle génération
de politiques publiques auBrésil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .130Introduction
LETERRITOIREUNECOMPOSANTEPERMANENTE
DUDÉVELOPPEMENTÉCONOMIQUE
Le territoire est une composante permanente du développement
de la proto-industrialisation à l’industrie moderne. La petite
production manufacturière localisée fut le ressort essentiel de la
ecroissance française durant la première moitié du XIX siècle.
Avant ceux de l’Italie, de nombreux districts industriels furent, à
l’époque de la révolution industrielle, des lieux d’innovation
importants. Alfred Marshall indiquait déjà que l’industrialisation
localisée (les fameux districts industriels) préparait peu à peu la
voie à un grand progrès de la division du travail. Enfin, le
territoire joueun rôle essentiel dans l’émergence de nouvelles
activités et technologies, comme en témoignent les exemples de
la Silicon Valley et de la Route 128 auxÉtats-Unis : il est alors un
élément important du renouveau des tissus industriels. Un
colloque organisé par le Comité pour l’histoire économique et
financière de laFrance en 2004 (Lescure, 2006), montre bien le
rôle des districts industriels dans le développement de l’Europe
e eoccidentale du XVII au XX siècle.
Bien que largement inspirées de l’expérience des pays
développés, les analyses sur le territoire permettent de relancer
les perspectives de recherche à propos des pays en
développement. Avec les transformations profondes de ces derniers et
leur émergence sur la scène internationale, une nouvelle
approche du développement a fait son apparition depuis le début des
années 1980, que l’on peut appeler, l’approche du développementTerritoire et développement économique auBrésil12
endogène (Garofoli, 1991, 1992) dans laquelle le territoire joue un
rôle essentiel dans le démarrage du développement, considéré lui
même comme un processus long et continu.
La géographie du développement économique témoigne
d’unepropension générale à l’agglomération spatiale des activités
soit sous forme de grands complexes d’entreprises et d’activités,
soit aussi et souvent sous formes de concentrations plus
restreintes autour d’une spécialité et d’un métier. Ce processus
d’agglomération est explicité habituellement par une série de
déterminants qui sont fréquemment avancés pour expliquer la
localisation des activités économiques : les rendements croissants,
les coûts de transport et les externalités positives
d’agglomération. On débouche sur un catalogue d’outils, de concepts qui
dévoilent un type d’espace, celui de l’économiste traditionnel :
un cadre qui présente certaines caractéristiques et un espace
géographique compact de «stocks de ressources» générés par des
fonctions spécifiques.
Or, aujourd’hui, on ne peut plus aborder la question de
la territorialisation des hommes et des activités sous l’angle
fonctionnel. De nombreuses analyses d’origines diverses convergent
pour fonder le «territoire» comme une catégorie d’analyse
économique, et qui estiment nécessaire d’intégrer une fine
connaissance des phénomènes d’organisation industrielle, les
questionnements d’ordre socio-institutionnel, entre autres, dans leur
raisonnement. L’espace, devenu territoire s’analyse de plus en
pluscomme uneorganisation,un système constitué d’acteurs liés
entre eux par des rapports sociaux, desrapports dynamiques qui
évoluent dans le temps en fonction des relations, des interactions
qui s’établissent entre eux.En particulier, des recherches quiont
eu, comme celles sur les districts industriels, un certain
retentissement, pouvant être regroupées autour de la notion deSystème
productif localisé (SPL), partagent cette approche. Ellessesont
développés dans les années 1980 et 1990 en réponse à un
phénomène mal pris en compte par l’économie régionale comme par
l’économie industrielle, à savoir la capacité d’un territoire donné