//img.uscri.be/pth/c9e5c02566759cec8a4a36d0a974047225ae6e24
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Territoires de migrants: trois propos

De
132 pages
Parce que l’émigration réside en un déplacement, en un mouvement, elle est, avant d’être le fruit de considérations économiques, objet spatial, relatives à des territoires quittés ou investis. Ce retour à une démarche géographique, voire géosociologique, Emmanuel Isidore Bocco l’initie dans ce recueil d’essais qui interroge les relations et interactions qui existent entre gestion et/ou organisation territoriale, et émigration et/ou immigration. Des espaces africains morcelés et distendus, à l’origine de questions identitaires, aux banlieues françaises et politiques urbaines mises en place par l’Etat, l’auteur de ces "Trois propos" aborde ainsi une thématique mondiale en se dérobant aux angles d’attaque traditionnels. D’où une triple réflexion aux conclusions fertiles. Des terres de départ aux terres d’accueil, de la dépossession à l’impossible appropriation, du rejet à la ghettoïsation, "Territoires de migrants: trois propos" balaye, de ses origines à ses conséquences, le phénomène migratoire. Se donnant au travers d’études ciblées, cet ouvrage, documenté et sous-tendu par des références intelligemment exploitées, n’en garde pas moins une portée critique plus globale, visant à souligner les enjeux spatiaux – puis socio-économiques – qui agitent et nourrissent la thématique émigratoire.
Voir plus Voir moins
Territoires de migrants : trois propos
Emmanuel Isidore Bocco Territoires de migrants : trois propos
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0113950.000.R.P.2009.030.40000
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2009
Introduction aux « trois propos »
Les trois textes que je propose et soumets à votre lecture sont trois courtes réflexions sur le temps présent, touchant directement des sociétés dAfrique assez souvent présentes dans lactualité et les grands médias, presque systématiquement sous langle de situations catastro-phiques. De là, pointe un afro-pessimisme que je ne revendique pas. Ces trois réflexions ne sont pas des composantes dune idée générale sur lAfrique mais des analyses sur des situations spécifiques analysées à partir de notions et doutils de la géographie. Plus exactement, elles mont été inspirées dans des circonstances disparates : - À loccasion dune mission de recherche et de syn-thèse sur Histoire et mémoires des immigrations en Poitou-Charentes, pour le compte de la CNHI, jai été tenté dapprofondir recherches et analyses de données portant sur lémigration marocaine vers lEurope et les conséquences qui en découlèrent dans les « pays de départ », au Maroc, étant des pays ruraux essentiellement. Ainsi ai-je été amené à prendre en compte le statut des femmes et lévo-lution des structures foncières de propriété dans ces pays démigration. - Parallèlement, la collecte et lanalyse des données, pour aller dans le sens des exigences danalyse multi-scalaire, ont été étendues aux autres Afri-ques, partout où le constat simpose que le conti-nent est devenu un vaste espace de « fuites africai-nes », démigration et dappauvrissement.
9
- Enfin, dans les « pays daccueil » dEurope où el-les arrivent à se stabiliser, ces immigrés se concen-trent dans des aires urbaines dans lesquelles les po-litiques urbaines pour la paix sociale nont pas en-core promu mieux que des ghettos à « nettoyer au karscher » Ces situations-là et ses réflexions intègrent une démarche de contribution à la compréhension de lAfrique. Jai en effet démarré cette réflexion en même temps que jai lu une récente écriture de Kossi EFOUI, jeune romancier et dramaturge togolais qui dit : « Les oiseaux savaient avant les hommes quil y avait, dune crête à lautre des continents séparés, des végétations jumelles et des hommes avoisinant, et quon pourrait presque séchanger des territoires et rêver que cétait la même terre qui se continuait. Seuls les oiseaux, qui navaient jamais cessé de passer dune lisière à lautre des terres et des mers, qui savaient du ciel quil était immense et vide, les oiseaux qui avaient vu de tout temps, depuis le vide du ciel, depuis le vide éclaté des continents, depuis la dérive des origines, la forme dune terre à peu près ronde, la forme dun monde comme une petite boule composée de petites boules grouillant de petites boules séparées par du vide seuls les oiseaux rappellent encore avec le tracé migratoire de leur écriture labile que les hommes sont habitants de lespace que les racines de lhomme sont aériennes de quelque côté que son sommeil ou ses pieds le reposent quil ne reste rien de lorigine éclatée des continents quil ne reste rien daucune origine sinon la trace 1 volatile des transmigrations » .
1 EFOUI romancier et dramaturge togolais in Volatiles Kossi
10