Théorie des sentiments esthétiques

De
Publié par

Pierre Demeulenaere est professeur de philosophie à l'Université de Paris IV. Agé de 35 ans, auteur de nombreux articles (dans la Revue de métaphysique et de morale), il prépare un ouvrage sur « la naissance des normes sociales ». Pierre Demeulenaere a entrepris, dans ses articles, dans son enseignement, un travail qui se situe à l'intersection de la philosophie, de l'esthétique et de la sociologie. Il a ainsi bâti une problématique très féconde, dont l'objet pourrait ainsi se résumer : lorsque nous éprouvons un « sentiment esthétique » - devant un tableau, une musique, une sculpture, un roman - qu'est-ce qui se mêle à notre « sentiment » ? Ou encore : pourquoi, devant une copie parfaite de « La Joconde », sommes-nous moins « émus » que devant l'original ? Ou, encore : quand nous contemplons le château de Versailles, qu'est-ce qui, en nous,décide que nous allons le contempler comme une simple harmonie architecturale ou comme un symbole de la monarchie absolutiste ? En d'autres termes, Pierre Demeulenaere s'interroge, dans ce livre, sur les fondements culturels, historiques, émotionnels, qui structurent nos perceptions esthétiques. Il explore ce qui, dans l'esthétique, précède et façonne nos jugements. Du coup, il renouvelle profondément l'histoire du « goût », un peu dans la voie ouverte par L'Homo Astheaticus de Luc Ferry. Il s'agit d'un ouvrage exigeant, novateur.
Publié le : mercredi 23 janvier 2002
Lecture(s) : 45
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246618591
Nombre de pages : 306
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pierre Demeulenaere est professeur de philosophie à l'Université de Paris IV. Agé de 35 ans, auteur de nombreux articles (dans la Revue de métaphysique et de morale), il prépare un ouvrage sur « la naissance des normes sociales ». Pierre Demeulenaere a entrepris, dans ses articles, dans son enseignement, un travail qui se situe à l'intersection de la philosophie, de l'esthétique et de la sociologie. Il a ainsi bâti une problématique très féconde, dont l'objet pourrait ainsi se résumer : lorsque nous éprouvons un « sentiment esthétique » - devant un tableau, une musique, une sculpture, un roman - qu'est-ce qui se mêle à notre « sentiment » ? Ou encore : pourquoi, devant une copie parfaite de « La Joconde », sommes-nous moins « émus » que devant l'original ? Ou, encore : quand nous contemplons le château de Versailles, qu'est-ce qui, en nous,décide que nous allons le contempler comme une simple harmonie architecturale ou comme un symbole de la monarchie absolutiste ? En d'autres termes, Pierre Demeulenaere s'interroge, dans ce livre, sur les fondements culturels, historiques, émotionnels, qui structurent nos perceptions esthétiques. Il explore ce qui, dans l'esthétique, précède et façonne nos jugements. Du coup, il renouvelle profondément l'histoire du « goût », un peu dans la voie ouverte par L'Homo Astheaticus de Luc Ferry. Il s'agit d'un ouvrage exigeant, novateur.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi