Théorie sociopolitique du sous-développement socio-économique (Tome 2)

De
Publié par

Ce deuxième volume démontre les mécanismes et les techniques de manipulation par lesquels les pouvoirs politiques des Pays en Voie de Développement empêchent l'intelligentsia et les autres forces vives de devenir des intellectuels, artisans du développement.

Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 169
EAN13 : 9782296477629
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ÉECEDDÉEECCÉE
ome
E
2
eanClaude ecke
ÉECE
D EEE CÉCE
ome2
Gestion sociopolitique des ressources humaines et développement socioéconomique thermodynamique des rendements
57
rue
de
© L’Harmattan  l’EcolePolytechnique
755
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
B: 978-2-296-55866-3 EA: 9782296558663
Paris
DÉDCACE
our toutes sescontributions etce qu'ellecontinue de m'pporter insi que pour tout l'mour et les soins dont elle entoureu quotidien toute lf-millem chère épousemîtreeckenéeguinedongonotire et moidédicçonscet ouvrge
À dmeChntlBiyépouse deonExcellenceulBiyprésident de l épublique duCmerounpour le rayonnement et l’honneur qu’elle apporte auCmeroundu fit de ses œuvres humanitaires et toutes les énergies et le dévouement qu’elle necesse de donner pour soulger les souffrnces et le stress descouches sociles vulnérblesdéshéritées et mldesen leurpportnt réconfortbonheur et espoir. uisse-t-daigner nous faire l’insigne honneur d’accepter d’être aussielle bien auCameroun auprès de son illustre époux, qu’à l’étranger auprès des autres premières dames, l’mbssdrice desnlyses et des propositions contenues dnsce livre quien formulnt des strtégies pertinentes de lutte contre le sous-développement, la corruption, le chômage, la pauvreté…, vont dans le même sens et visent la même finalité que son œuvre humani-taire exceptionnelle. PuisseDieu continuer de l’éclairer et de lasoutenir.
REERCEETS
En priorité, je rends gloire àDieu, pour m’avoir inspiré et à la limite, ins-truit deconduireces réflexions durnt mdifficile et inexplicble sitution professionnelle: le Seigneur m’a ainsi entièrement préservé et mis à l’abri du stress. Par le biais de ceux qui ont l’initiative de la décision, à travers mesnlyses et mes propositionsj’espère en retour apporter à une échelle plus importante, ce que je n’ai pas pu donner à la nation camerounaise, du fit des très modestespostes de responsabilité auxquels j’ai été confiné, mlgré mes potentilitéscertines. e remercie mon épousemîtreeckenéeguinedongonotire in-si que nos enfntspour les scrificesles privtions finncières etffectives en termes de temps de vie familiale, qu’ils ont acceptés sans réserve, pour me permettre de meconscrerux trvux etàlprution decet ouvrge. ne reconnissnce prticulière v àm chrmnte épousepour toutce qu’elle m’a apporté comme conseilssoutien et encourgements sns les-quels cet ouvrgeurit été moins élboré.ources risonsle lui dédiccer eut été insuffisnt et injustedns lmesure où elle en est en rélité qusi co-uteur. J’adresse un profond et intense remerciement à monsieurAdolphe Mou-dikiAdministrteur-directeur générl de l ociété ntionle des hydrocr-bures (SNH) duCl’aide financière précieuse qu’il a bienameroun, pour voulu m’apporter pour l’édition de deux cent trente (230) exemplaires. Je sluevecrespect sdisponibilitéàencourger etàsoutenir l’épanouissement du personnel SNH aussi bien au sein qu’en dehors de la société.
L’analyse du sous-développement et l conception des strtégies pour en sortir sont un problème complexe parce qu’il s’agit d’un sujet qui traite et est lié à l’être humin dns toute s complexité et en sitution socile.Etlréflexionàmener ppelle etcombine plusieurs disciplines/domines (le pouvoirle droitl’organisationle svoirlsociologielpsychologieljustice socile et l’économie) dont il fut optimiser l’organisation, les synergies dans la complémen-trité et lgestion.En fonction d’un contexte environnemental donnéquelles que soient les diversitésculturellesla problématique de l’homme face aux difficultés existentielles liées notmmentu sous-développement est identique prce que notre questionnement sur l’organisation et les actions devant conduire à la résolution des problèmescomporte àquelques subtilités et intensités prèsdes invrints iden-tiques. Au terme de nosnlyses et démonstrtions multidimensionnelles et pluridisci-plinires portnt sur le fonctionnement des reltions et les échnges entre pys du mondelpersistnce du sous-développement desDréside dns lnon-transparence ou mieux l’opacité des mécanismes d’accès au pouvoirde s conser-vtion et de sgestion (réftome 1).En effetles dissymétriesinsicréées font que dans les attitudes et les aspirations des différents détenteurs d’enjeuxles reltions entre les différentes formes de pouvoirs (pouvoir de lpenséepouvoir politiquepouvoir économiquepouvoir finncierpouvoir du droit…) sont plus traitées dans une logique permnente en termesde domination de l’un sur les autres u lieu d’être saisies en termes decomplémentrité des uns pr rpportuxutresdns l’optique de capitaliser leurs atouts intrinsèques en vue d’en optimiser la synergie et leurcontributionu développementcollectif de lntion.Aucs où il fudrit bsolument hiérrchiser ldomintion entre les divers pouvoirsc’est prioritaire-ment le pouvoir immtérielc’est-à-direcelui de lpenséede l conception qui devrait primer sur les autres parce qu’il en optimise les contributions intrinsèques et les met en synergie. e sous-développement est l’organisation de l’environnement qui crée les divi-dendes de l’envers/du contraire du développement. L’homme dans cette évolution estàlfois lecentre et fit lecentretout part de l’hommeest fait par l’hommepar rapport à l’homme et finitpar l’homme. L’homme ici est un tout et il ne l’est que s’il peut apporter (positivement ou négativement) à la société si et/ou parce que celle-ci lui permet d’être.Dans le cadre des problèmes de développementil est ici question de "L’être et le faire social"l’être intrinsèque en tnt quecentre et dépen-dnt ducentre. es démonstrtions fites dns le tome 1pportent lpreuve que du fit de l’organisation sociale et des dissymétries des rapports de forcedesctions mlveil-lntes et égoïstes deceux quivient l’initiative du pouvoirl’existenceldéten-tion de richesses ou les trnsferts des fcteurs et des flux physiques et monétires de productions mtérielles vers lesD insi que le plquge des théories inp-propriéesn’ont pas résolu le problème dusous-développement socio-économique.
9
Cestouts/prmètres se sont plutôtconsumés ou sont devenus rpidement des rtifices de développement en même temps que des éléments de non-pixd’insécurité et de développement difficile. La reconsidération de ce qu’est l’économie s’est imposéecomme une nécessitéen raison de l’interdépendance des domines et des fondmentux/intrnts quiconstituent etconditionnent les produc-tions (immtériellesconceptuellesorgnistionnelles et mtérielles physiques) conduisntu développement.e pouvoirlrégultion ou non des rpports de force sont au centre de ce qui est appelé économie et donc de ce qu’est le dévelop-pement ou son inverse.  bonne gouvernnce dont les objectifs sont éminemment sociux et écono-miquesn’est rien d’autre que la gestion sociale du pouvoir et n’a de finalité que la quête d’un environnement compatible avec l’épanouissement de l’homme qui par illeurs est le moteurlplque tournnte dection dudit environnement et donc du développement. e développement est une question de volonté politique ;dès qu’elle est réellele reste (réflexion conceptionorgnistionfinncement des projets) suit immédi-tement et inéluctblement.Autrement ditorgniser le développement revientà contrindreet permettre aux acteurs/détenteurs d’enjeux de développementd’être respectivement dans l’obligation de décider dans le sens du développement (diri-geants) et/ou leur donner la possibilité d’y contribuer (analyses intellectuelles).Et cet environnement fvorable se construit comme nous l’avons démontré et y re-viendrons. En poussant l’analyse et la réflexiononboutit inéluctblementàl conclusion qu’il faut créer les conditions de développementet même reconsidérerce qui est qulifiéàtortcommeidesuxDalors qu’il est en réalité questionde posi-tionnement ou d’investissement de la part des pays développés. On a procédé à des trnsferts de flux mtériels et monétires vers lesDmonocrtiques et lmjorité des pays concernés s’est sous-développée ;ceci signifiebien que le développement se trouveilleurs etqu’il est en tout casquelquechose de différent deceàquoi on  cruet/ou lecontrire decequi s’est fait.démocrtiebienconduite et réussie dns lesDest nécessire et indispensbleu développement dns lmesure où ellepour effetdles conflits et l’acquisition d’armes par les PVde réduire D; dde lutter efficcement et effectivementcontre les privilègesl’impunitélcorruption ; dde restaurer ou d’instaurer unÉtt de droit ; dde rtionliser lstructure mentle des décideurs et des popultions ; dde reconstituer la notion de l’effort et de restaurer les valeurs et conséquem-ment lreconnissncel’utilisation et la récompense/émulation des compé-tences et du mérite ; dd’atténuer ou d’éliminer le risque/pys tout enconstitunt sonttrctivité.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.