Tous hyperactifs ?

De
Publié par

Après les enfants « hyperactifs », ce sont maintenant les adultes stressés, distraits, débordés ou débordant d'activités qui souffriraient de TDAH : « trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité ». Or ce trouble est considéré comme un problème important de santé publique par les uns, comme une fausse épidémie par d'autres - et comme une catastrophe par ceux qui s'élèvent contre la prescription associée de dérivés d'amphétamine dont on ignore les effets à long terme.

Président d'Initiative pour une clinique du sujet, Stop DSM, membre d'Espace analytique, le Dr Patrick Landman, psychiatre et psychanalyste, interroge la place des experts et des classifications, le rôle des médicaments et leur mésusage. Mais aussi, au coeur des débats entre les nouveaux acteurs du diagnostic, l'influence du discours des neurosciences sur les politiques publiques.

Pour voir clair dans une polémique qui intéresse les professionnels de l'enfance, les parents, les associations d'usagers les acteurs de la santé mentale et tous les citoyens, puisque le TDAH concerne désormais enfants et adultes.

Publié le : mercredi 28 janvier 2015
Lecture(s) : 6
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226339126
Nombre de pages : 234
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Après les enfants « hyperactifs », ce sont maintenant les adultes stressés, distraits, débordés ou débordant d'activités qui souffriraient de TDAH : « trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité ». Or ce trouble est considéré comme un problème important de santé publique par les uns, comme une fausse épidémie par d'autres - et comme une catastrophe par ceux qui s'élèvent contre la prescription associée de dérivés d'amphétamine dont on ignore les effets à long terme.
Président d'Initiative pour une clinique du sujet, Stop DSM, membre d'Espace analytique, le Dr Patrick Landman, psychiatre et psychanalyste, interroge la place des experts et des classifications, le rôle des médicaments et leur mésusage. Mais aussi, au coeur des débats entre les nouveaux acteurs du diagnostic, l'influence du discours des neurosciences sur les politiques publiques.
Pour voir clair dans une polémique qui intéresse les professionnels de l'enfance, les parents, les associations d'usagers les acteurs de la santé mentale et tous les citoyens, puisque le TDAH concerne désormais enfants et adultes.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.