Transféminismes

De
Publié par

Décliné au pluriel, le transféminisme dans le contexte français est avant tout le fait de personnes qui s'allient plus que des mouvements s'alliant. Plus le fait de militantes que d'une théorisation d'universitaires. À ce titre, cet ouvrage explore ces différentes approches et sollicite des auteur.e.s de et du terrain aussi bien que des descriptions et des théorisations venues d'Espagne, d'Italie, de Belgique, du Maroc, du Brésil et de France.

Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 25
EAN13 : 9782336391793
Nombre de pages : 180
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de
Maud-Yeuse omas Noomi B. Grüsig Karine Espineira
TR ANSFÉMINISMES
CAHIERSDE LA TRANSIDENTITÉ
TRANSFÉMINISMES
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07014-8 EAN : 9782343070148
Sous la direction de Maud-Yeuse Thomas Noomi B. Grüsig Karine Espineira TRANSFÉMINISMES CAHIERS DE LA TRANSIDENTITÉ N° 5
CAHIERS DE LA TRANSIDENTITÉ
Transidentités : histoire d’une dépathologisation(2013) Volume I
Identités intersexes : identités en débat(2013) Volume II
Corps trans / corps queer(2014) Volume III
Tableau noir : les transidentités et l’école(2014) Volume IV
Hors-série
Quand la médiatisation fait genre. Médias, transgressions et négociations de genre(2014)
Comité scientifique
Comité de direction : Maud-Yeuse Thomas (Université Paris 8, Observatoire des transidentités) Karine Espineira (Sociologue, Université de Nice-Sophia Antipolis, Univ. Paris 8)
Comité de lecture : Alice Molinier (Graphiste & Illustratrice) MH/Sam Bourcier (MCF, Université Lille 3) Noomi B. Grüsig (Serveuse-plongeuse, traductrice autodidacte, Lille) Cendrine Perona (« Sorcière ») Arnaud Alessandrin (Sociologue, Université de Bordeaux) Catherine Anciant (Professeure de lettres, Lille) Brigitte Bellebeau (IPR de philosophie, académie de Toulouse) Laetitia Biscarrat (Docteure en SIC, université de Bordeaux Montaigne) Rachele Borghi (MCF en géographie, Université Paris 7) Gilles Clamens (Activiste associatif et professeur de philosophie) Christine Delory (Professeur en sciences de l'éducation, Université Paris 13) Patrice Desmons (Philosophe, psychanalyste, Lille) Philippe Dourfer (Collaborateur à l’ODT, Bordeaux) Isabelle Flumian (Cadre territorial, en recherche et action sur les croisements entre participation démocratique et processus artistiques) Laurence Hérault (MCF en anthropologie, université d’Aix en Provence) Stéphane Leroy (Professeur de géographie, Université d'Angers) Coline Neves (Activiste trans, Paris) Yves Raibaud (MCF en géographie, Université de Bordeaux) Tom Reucher (Activiste trans et psychologue clinicien, Brest) Bertrand Riff (Médecin, Groupe Santé Trans, Lille) Sergio Sarmiento (MCF en communication, Université de Nice) Marielle Toulze (MCF en communication, Université de St Étienne)
Comité de lecture international Paul Crego Walters (Sociologue et activiste trans, San Francisco) Maxime Foerster (Professeur assistant à SMU, Dallas) Miquel Missé (Sociologue et activiste trans, Barcelone) Jean Zaganiaris (Enseignant chercheur CERAM/EGE, Rabat) Amets Suess (Escuela Andaluza de Salud Pública de Granada, STP, Espagne)
REMERCIEMENTS
Nous tenons à remercier l’ensemble des contributeurs et contributrices de cet ouvrage pour leurs apports importants :
Patricia Porchat, Thamy Ayouch, Noomi B. Grüsig, Lucía Egaña Rojas, Christelle Faucoulanche, Aniara Rodado, Yan Quimera, Rachele Borghi, Genres Pluriels, Arnaud Alessandrin, Roa’a Gharaibeh, Jean Zaganiaris, Jean-Michel Gaillard, Didier Roth-Bettoni, Chrysalide (Sophie Berthier, David Latour), Gilles Clamens, MH/Sam Bourcier et Alice Molinier.
Des pensées particulières à Noomi pour avoir accepté de nous rejoindre sur ce projet en cours de route. À Céline, Jeanne, Margaux et l’ensemble de l’équipe du blogL’Écho des sorcièrespour avoir pris le temps de répondre à nos nombreuses questions dans un délai très court. À Cendrine, notre « sorcière » préférée pour tes courageuses relectures.
SOS homophobie (National et Paca), le collectif Idem (Marseille), le centre J’en suis, j’y reste (Lille), merci pour vos précieux soutiens.
Christine Clamens, Philippe Mallard : louée soit la bande de Tapages (Bergerac) !
Karine Bergès, Claire Laguian, Sophie Large, merci de vos passionnants échanges et de votre amitié.
Impossible de nommer tout le monde, alors optons pour un générique et très sincère remerciement à l’Institut Émilie Châtelet.
Naïel, Querelle& les autres: merci d’exister !
7
SOMMAIRE
Présentation du dossier Transféminismes Nous Transféministes, M.-Y. Thomas, K. Espineira, N. B. Grüsig
Transféminismes
Introduction, P. Porchat, T. Ayouch Entretien avec L’Écho des sorcières Transféminisme à la française, N. B. Grüsig Le renouveau transféministe, A. Alessandrin Transféminisme ou postféminisme ?, M.-Y. Thomas Notes pour une technologie Transféministe, L. Rojas Qui a peur du transféminisme ?, Genres Pluriels
Autour du trans-féminisme Femonationalisme, R. Gharaibeh Féminisme(s) et littérature marocaine, J. Zaganiaris Autour deThe Empire Strykes Back, K. Espineira
Conclusion :TransRévolution Réflexions, MH/S. Bourcier
Passages La fierté des damnés de la terre,J.-M. Gaillard Rachele in sex land, R. Borghi Entretien avec l’association Chrysalide Sissies imperator, D. Roth Bettoni Notes de lecture(s), G. Clamens
9
11
17 21 29 49 55 65 75
83 91 115
125
133 139 145 159 169
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.