Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques

De
Le récit de vie, sous sa forme biographique ou autobiographique, porte toujours une histoire individuelle, mais une histoire individuelle située socialement, traversée par des références à l’Histoire. C’est cette articulation entre l’individu sujet et la structuration historique du social qu’explorent les auteurs en s’intéressant plus particulièrement aux pratiques (auto)biographiques en contexte de modernité.
Publié le : lundi 19 novembre 2012
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782760534636
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques
Sous la direction de Danielle Desmarais, Isabelle Fortier etJacques Rhéaume
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone : 418 657-4399 − Télécopieur : 418 657-2096 Courriel : puq@puq.ca − Internet : www.puq.ca
Diffusion / Distribution : Canada: Prologue inc.,1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864 France: Sodis,128, av. du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77403 Lagny, France Tél. : 01 60 07 82 99 Afrique: Action pédagogique pour l’éducation et la formation,Angle des rues Jilali Taj Eddine et El Ghadfa, Maârif 20100, Casablanca, Maroc – Tél. : 212 (0) 22-23-12-22 Belgique: Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Suisse: 022 960.95.32: Servidis SA, Chemin des Chalets, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél.
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques
Sous la direction de Danielle Desmarais, Isabelle Fortier etJacques Rhéaume
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Vedette principale au titre :
 Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques  Comprend des réf. bibliogr.  ISBN 978-2-7605-3461-2  1. Histoires de vie. 2. Individu et société. 3. Modernité. 4. Autobiographie. 5. Biographies. I. Desmarais, Danielle, 1946- . II. Fortier, Isabelle, 1960- . III. Rhéaume, Jacques, 1944- . IV. Titre : Transformations de la modernité et pratiques autobiographiques. H61.295.T72 2012 300.72’3 C2012-940583-3
Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Mise en pages :InterscrIpt Couverture – Conception : Michèle Blondeau  Illustration : Daniel Lalonde,La tête dans les nuages, 60 cm x 60 cm, 2010.
2012-1.1 –Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2012 Presses de l’Université du Québec
e Dépôt légal – 3 trimestre 2012 Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Bibliothèque et Archives Canada Imprimé au Canada
Avant-propos
Cet ouvrage est le résultat d’un projet de réflexion sur l’avenir des histoires de vie instauré en 2007 par un groupe de chercheurs dont les racines communes plongent dans le Réseau québécois pour la pratique des histoires de vie (RQPHV) créé en 1994. Le démarrage concret de ce long processus a été soutenu par l’obtention d’une subvention de recherche par le Conseil de recherches en scienceshumainesduCanada(CRSH),quenousremercionsici,etmarquépardeux étapes ormelles d’activités. Le groupe de recherche – qui s’est enrichi par ailleurs de nombreuses contributions du Québec et d’ailleurs, dont témoigne le présent ouvrage – était constitué, en plus des membres du comité de coordi-1 nation, de Louise Simon, alors proesseure à l’Université de Sherbrooke, de Louise Bourdages, proesseure à la TÉLUQ, de Diane Léger, proesseure à l’Université du Québec à Rimouski, de Céline Yelle, ormatrice et chargée d’enseignement à la TÉLUQ, ainsi que de France Proulx et Luis Adolo Gómez González, tous deux étudiants aux études supérieures, respectivement en psy-chologie et en sciences de l’éducation. Cette équipe a été coordonnée par les trois personnes qui assument cette onction dans le présent ouvrage : Isabelle Fortier, proesseure à l’École nationale d’administration publique (ENAP), Jacques Rhéaume, proesseur émérite à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et Danielle Desmarais, également proesseure à l’UQAM.
 1.
Les onctions précisées ici sont celles de 2007. Plusieurs personnes ont, depuis, changé de statut.
D’entrée de jeu, un constat s’imposait déjà, concernant les histoires de vie – et la tendance se poursuit en ce début de l’année 2012 : on biographise de plus en plus ! Ce phénomène en soi peut déjà être interrogé à partir de ce qu’il nous dit de l’évolution actuelle de nos sociétés, notamment : comment les histoires de vie nous aident-elles à comprendre les nouveaux enjeux de la vie des individus et du vivre-ensemble aujourd’hui ? mais aussi : quelles nouvelles questions les histoires de vie permettent-elles de aire émerger ? Des réponses à ces questions nous permettant de cerner des enjeux actuels du vivre pour soi et avec soi, ainsi qu’avec l’Autre, peuvent tracer un avenir pour l’approche (auto)biographique. La 2 popularité croissante des récits/histoires de vie pose de plus de questions d’ordre épistémologique et méthodologique que nous avons ajoutées à notre processus de production de connaissances. Enfin, nous avons enrichi notre démarche d’enjeux concernant les histoires/récits de vie qui logent au cœur de la spécifi-cité du RQPHV, à savoir ceux des interaces dans l’utilisation des récits/histoires de vie en recherche, en ormation et en intervention.
Ce sont ces préoccupations qui ont guidé l’équipe de recherche vers la ormulation d’objectis précis qui se sont reflétés dans deux activités d’envergure que nous avons menées collectivement : une journée d’étude qui s’est tenue le 28 juin 2007 à l’Université François-Rabelais de Tours, en marge du colloque international organisé dans cette même université les jours précédents, et un colloque dans le cadre de l’Association rancophone pour le savoir (ACFAS), à l’Université d’Ottawa, les 11 et 12 mai 2009. Ces deux activités partageaient les mêmes objectis : 1) regrouper et ormaliser les pratiques émergentes développées à partir de finalités plurielles (combinant l’une ou l’autre des buts de recherche, de ormation, d’intervention, de production artistique, de thérapie) ; 2) débattre de ces acquis ; 3) esquisser des pistes novatrices et heuristiques de production de connaissances et de pratiques des histoires de vie ; 4) intéresser de jeunes chercheurs et contribuer à ormer une relève. Le présent ouvrage nous permet de boucler la boucle de cette longue démarche, de proposer quelques réponses à nos questions de départ et de témoigner de l’atteinte – même partielle – de nos objectis !
 2.
VIII
Nous proposons une réflexion de type définitionnel de ces termes dans l’introduction.
Transformations de la modernité et pratiques (auto)biographiques
Table des matières
AvAnt-propos
VII
IntroductIon L’aPPROCHE aUTOBiOGRaPHiqUE ET lES PRaTiqUES DES HiSTOiRES DE ViE 1 1. Récit de vie, histoire de l’individu social en contexte de modernité 2 1.1. Avant « notre » modernité, un individu partie d’un Tout 3 1.2. Et vint la modernité et les nouvelles figures du sujet 4 1.3. Une phase postmoderne et la figure d’un nouveau sujet romantique 5 1.4. L’hypermodernité néolibérale et la figure d’un sujet librement assujetti 6 1.5. Des visions alternatives pour la figure d’un sujet modestement re-créateur du lien social 8 1.6. Et si, plus prudemment, la diversité des configurations sociales et individuelles s’imposait ? 9 2. Les pratiques autobiographiques, la question de la modernité et les contributions à cet ouvrage 9 Bibliographie 10
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les histoires de vie

de presses-universitaires-de-france

Le commerce international, 4e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Hydraulique et hydrologie, 2e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Conception de bases de données avec UML

de presses-de-l-universite-du-quebec

suivant