Travail et maternité dans l'aire méditerranéenne

De
Publié par

Etre à la fois mère et avoir une activité rémunératrice provoque des dérangements culturels et sociaux imprévus. Sont remis en question la définition même de la maternité, vue jusque-là comme une vocation exclusive ; la définition du travail : mettre au monde et élever un enfant est-il un travail au sens ordinaire du terme ? Se focalisant sur l'aire méditerranéenne où la maternité est depuis l'Antiquité l'objet d'une vénération, l'ouvrage interroge des chercheurs en sciences humaines et des acteurs de terrain.
Publié le : vendredi 15 avril 2016
Lecture(s) : 14
Tags :
EAN13 : 9782140007309
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Déméter-Coré
Déméter-Coré Coordonné par ’assocIatIon
Travail et maternitédans l’aire méditerranéenne RéléchIr pour mIeux agIr
RéléchIr pour mIeux agIr
Histoire et Perspectives Méditerranéennes
Histoire et Perspectives méditerranéennes Collection dirigée par Jean-Paul Chagnollaud Dans le cadre de cette collection, créée en 1985, les Éditions L’Harmattan se proposent de publier un ensemble de travaux concernant le monde méditerranéen des origines à nos jours. Déjà parus Zakaria FATIH,Le Maghreb à la croisée des chemins : l’enjeu de la tradition et le défi de la modernité,2016.Hassan BANHAKEIA,Histoire de la pensée nord-africaine,2016.Saïd CHIBANE,L’Algérie entre totalitarisme & populisme, La fausse ouverture ou l’heure des illusions/désillusions, tome 2,2016 Saïd CHIBANE,L’Algérie entre totalitarisme & populisme, Le temps du parti unique, tome1,2016 Pascal CYR,Égypte, la guerre de Bonaparte, 2015 Philippe GAILLARD,Génération Algérie: Mémoire d'un quidam, 2015 Mustapha ARIHIR,Les relations extérieures franco-algériennes à l’épreuve de la reconnaissance, de 1962 à nos jours, 2015. Chadia CHAMBERS-SAMADI,Répression de manifestants algériens, 2015. Mohammed Anouar MOGHIRA,L’Égypte en marche ?. Les atouts, les espoirs et les défis (1952-2015), 2015 Mohamed HARAKAT, Les paradoxes de la gouvernance de l’État dans les pays arabes,2015.Mohammed GERMOUNI, Le protectorat français au Maroc.Un nouveau regard,2015.Guillaume DENGLOS,La revueMaghreb(1932 - 1936).Une publication franco-marocaine engagée,2015. Michel CORNATON, Nelly FORGET et François MARQUIS,Guerre d’Algérie, ethnologues de l’ombre et de la lumière,2015. Saïd MOURABIT,L’économie politique de la production législative au Maroc, 2015. Raymond NART,Histoire intérieure de la rébellion dans les Aurès, Adjoul-Adjoul, 2015. Fawzi ROUZEIK, LeGroupe d’Oujda revisité par Chérif Belkacem, 2015. Geneviève GOUSSAUD-FALGAS,Le Consulat de France à Tunis aux e e XVII et XVIII siècles, 2014. Frédéric HARYMBAT,Les Européens d’Afrique du Nord dans les armées de la libération française(1942-1945), 2014.
TRAVAIL ET MATERNITÉDANS LAIRE MÉDITERRANÉENNE
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-08758-0 EAN : 9782343087580
Coordonné par l’association Déméter-Coré Travail et maternité dans l’aire méditerranéenne Réfléchir pour mieux agir L’HARMATTAN
du même auteur
La maternité à l'épreuve du genre,Presses de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Rennes 2012.
Questions pour les mères, Erès, 2014, ouvrage collectif sous la direction d’Y. Knibiehler
6
Introduction
Yvonne KNIBIEHLERProfesseur émérite honoraireà l’Université de Provence(AMU) Histoire contemporaine des femmes et du genre
L'association DEMETER-CORE se consacre à l'étude des transformations qui affectent la maternité contemporaine. Récemment elle a focalisé ses recherches sur la corrélation entre le travail et la maternité. Pourquoi ? Parce que les très nombreuses et très savantes études consacrées au travail des femmes se bornent à comparer les femmes aux hommes : elles oublient de comparer les femmes sans enfants aux mères. Or la maternité pèse sur les femmes bien plus que la paternité ne pèse sur les hommes, non seulement dans la vie quotidienne, mais aussi dans les mentalités : la société attend toujours beaucoup plus d'une « bonne mère » que d'un « bon père », même si le cahier des charges n'est jamais précisé ni pour l'une ni pour l'autre. Nous voulons prendre en compte deux sortes de réalités, pratiques et théoriques.
 Au plan pratique, même si elles ont désormais le choix, les femmes continuent, pour la plupart, à avoir des enfants : elles sont à la fois mères et « actives ». Ce cumul du« travail reproductif» et duproductif »« travail , n'est certes pas nouveau. Mais il est vécu aujourd'hui dans un système de représentations différent et en mutation rapide : il exprime un double désir de réalisation et d'épanouissement personnel. Individuellement, les femmes assument, tant bien que mal, les conséquences matérielles et affectives de cette exigence : chacune « se débrouille » comme elle peut, pour faire face à toutes ses obligations. Collectivement, leurs comportements et leurs revendications contraignent la société à des choix culturels et politiques, et à des innovations : il faut inventer des modes de « conciliation », d'articulation, d'équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale, il faut élever les enfants dans un nouveau contexte. A l'évidence, la volonté qu'ont les femmes de cumuler travail et maternité ouvre la porte à d'importants remaniements de l'organisation sociale.
 Au plan théorique, trois conséquences s'imposent. Primo. Nous arrivons à un nouveau moment du féminisme. Si dans les années 1970, il était justifié de mettre la maternité de côté, ce n'est plus le cas aujourd'hui, puisque les femmes réintroduisent elles-mêmes leurs soucis maternels dans la vie publique. Secundo. La définition même de la maternité est bousculée, par les techniques médicales de procréation, par le concept nouveau de « parentalité », par la pression des nouveaux pères, etc. Tertio. La définition du « travail » est, elle aussi, bousculée : celle que nous avons héritée du XIXe siècle ne prend en compte que le travail « productif » et elle ignore les tâches parentales, rejetées hors travail et hors salaire. Pourtant, élever un 7
enfant n'est-ce pas un très beau travail ? Pour le père comme pour la mère ? Oui. Mais reconnaître la maternité, la parentalité comme un travail pose la question du « salaire maternel », ou « parental », question très discutée (à juste titre !) au plan éthique, et très connotée au plan politique. Faudrait-il imaginer d'autres formes de reconnaissance que le salaire ? Tout est à réinventer dans ce rapport entre la vie privée et la vie publique.
 Si nous concentrons notre attention sur l'aire méditerranéenne, c'est parce que, depuis la plus haute antiquité, la maternité y tient une place centrale dans la culture populaire, notamment féminine. Déméter et Coré, mère et fille, ont été vénérées pendant plus de dix siècles dans les pays de culture gréco-latine ; il en va de même pour Isis, l'égyptienne. A l'heure actuelle, les mères méditerranéennes semblent prendre les occidentales pour modèle, sous prétexte de modernisation. Mais les occidentales ne sont pas des reines, elles ne cessent de se plaindre de leur sort ! Il vaudrait mieux que les méditerranéennes s'appliquent à élaborer des solutions originales, innovantes, pour préserver, conjointement, indissociablement, les droits du sujet femme, les droits du sujet mère, et, si possible, l'entente du couple...
 De nombreux chercheurs en sciences humaines se penchent sur ces mutations. Mais les discours sont trop souvent clivés, à chacun son métier ! Pour y voir plus clair, la pluri-inter-disciplinarité et de nombreux dialogues sont indispensables. L'association DEMETER-CORE s'efforce de les promouvoir.
 Six chapitres rendent compte des avancées réalisées à l'occasion du colloque 2015, organisé à Aix et à Marseille, par DEMETER-CORE, avec le concours du pédopsychiatre Michel DUGNAT etd’ARPSYDEMIO. Un regard sur le passé permet de discerner quelques-uns des facteurs politiques, culturels, économiques, qui pèsent sur les mères « actives » (chapitre I). L'observation minutieuse des travailleuses enceintes, ou en procréation assistée, met en évidence le poids des différences physiologiques entre les femmes et les hommes (chapitre II). Cinq articles soulignent la grande diversité des réactions psychologiques individuelles face à l'introuvable « conciliation », articulation, équilibre, du travail productif et du travail reproductif (chapitre III). Six articles montrent comment les pouvoirs publics et les associations, même lorsqu'ils s'efforcent d'aider les mères laborieuses, restent marqués par l'image traditionnelle de la « bonne mère », dévouée à ses enfants (chapitre IV). Au service des mères en emploi, les « modes de garde » sont en plein essor ; mais leur récente professionnalisation, et leur marchandisation galopante, posent des problèmes totalement inconnus jusqu'à présent (chapitre V). Les pays de culture musulmane restent très attachés à leurs traditions : sauront-ils inventer des moyens de les protéger, tout en intégrant le nouveau statut des femmes (chapitre VI) ?
8
SOMMAIRE
1. REGARDS SUR LE PASSE
Introduction : L'utilité de l'histoire…………………………………. 11 Travail et procréation forcés. Les femmes esclaves dans la Rome antique,Carla Rubiera Cancelas………………………………………...12Travail et maternité au Portugal (XXe siècle),Helena da Silva……19
2. LES HANDICAPS
Introduction : La biologie et l'inégalité femme-homme………….. 27 Mère-en-devenir et travailleuse. La grossesse sur le lieu de travail comme enjeu de conciliation,Elsa Boulet…………………………..28 Mener de front travail et assistance médicale à la procréation : des femmes salariées entre conflits de temporalités et (ré)affirmation de leurs priorités,Irène-Lucile Hertzog…………………………………… 36
3. APPROCHES PSYCHOLOGIQUES
Introduction : La mère et l'enfant en souffrance……………………45 « Burn-out » maternel. La reprise du travail est-elle possible ? Nathalie Romagné………………………………………………………….46 Réinsertion professionnelle des femmes françaises ayant interrompu leur carrière pour élever leurs enfants,Emily de Dreuille-Junker, Juliette Rocache, Marc Souville…………………………………………50 Idéologie du « maternage intensif » et rapport à l'emploi Deborah Loyal, Nicole Rascle……………………………………………60 L'estime de soi chez les mères sans travail : marocaines immigrées et femmes nées en France,Charline Lesage, Laurence Cocandeau-Bellanger………………………………………….68 Maternité et travail. Transmission psychique de génération en génération et bisexualité psychique en conflit(s) Laurence Mathon-Tourné………………………………………….. 78
4. APPROCHES SOCIOLOGIGUES
Introduction : Conciliation ? Articulation ? Equilibre ? Comment ? 87 Travail et maternité. Enquête ethnographique dans un village du Var Véronique Poutrain………………………………………………… 88 Prostituées, mères : un travail au noir,Rosanna Cima, Maria Livia Alga……………………………………………………. 97 Stratégies de conciliation et usages sociaux du travail à temps partiel : quelles transformations pour les mères en emploi ? Valeria Insarauto……………………………………………………………105 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.