Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

IrènePEREIRA
Travailler et lutter
Essais d’autoethnobiographie
Préface de Philippe Corcuff
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Travailler et lutterEssais d’auto-ethnobiographie
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Anthony GLINOER,Le littéraire et le social, Bibliographie générale (1904-2014), 2015. Antoine DELCROIX, Jean-Yves CARIOU, Hervé FERRIERE, Béatrice JEANNOT-FOURCAUD (dir.),Apprentissages, éducation, socialisation et contextualisation didactique : approches plurielles, 2015. Claude GIRAUD,Qu’est-ce que transmettre ? Sociologie d’une pratique, 2015. Martine SAS-BARONDEAU,La face cachée de la parentalité. Une approche sociologique de l’accompagnement de la fonction parentale, 2015. Emmanuel GARRIGUES,L’adolescence, sa culture et ses valeurs après Mai 68,2015. Gérard LAMBERT,Le mitard. Une approche sociologique de la discipline pénitentiaire, 2015. Sandrine GAYMARD et Teodor TIPLICA (dir.),Sécurité, éducation et mobilités, Maîtrise des risques et prévention 2, 2015. Sandrine GAYMARD et Teodor TIPLICA (dir.),Sécurité des déplacements, protection des usagers et de l’environnement, Maîtrise des risques et prévention 1 – Travel safety, user and environment protection. Risk control and prevention, 2015. Isabelle PAPIEAU,Les années 80, Miroirs de l’époque « Art déco », 2015. Yannick BRUN-PICARD,Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM). Personnification d’une interface éducative, 2015.
Irène Pereira Travailler et lutter Essais d’auto-ethnobiographie Préface de Philippe Corcuff *
Du même auteur Le pragmatisme critique, L’Harmattan, 2016.L'anarchisme dans les textes, Textuel, 2011.Les grammaires de la contestation, La Découverte, 2010.Peut-on être radical et pragmatique ?, Textuel, 2010.Les travailleurs de la culture en lutte, D'ores et déjà, 2010.Anarchistes, La Ville Brûle, 2009.© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06969-2 EAN : 9782343069692
SommairePréface,par Philippe Corcuff............................................... 9 Introduction ......................................................................... 13 Chapitre premier. Engagements et enquête sociologique pragmatiste ..................................................................... 21 Chapitre II. Visibilité et invisibilité du gardien de musée.. 57 Chapitre III. La formation dans le processus de syndicalisation de jeunes fonctionnaires et de jeunes précaires.......................................................................... 83 Chapitre IV. Points de vue situés et objectivité dans les disputes militantes sur la prostitution .......................... 115 Chapitre V. Rapports sociaux de racisation et rapports sociaux technocratiques ............................................... 139 Chapitre VI. La structuration de l'espace par les rapports sociaux .......................................................................... 187 Chapitre VII. Stagiaire dans l’Éducation nationale.......... 213 Conclusion......................................................................... 243
7
Préface, par Philippe Corcuff Les recherches en sociologie d’Irène Pereira, à partir d’un travail réflexif rare sur les dimensions sociales, militantes et scientifiques de son parcours, apportent un bol d’air frais vis-à-vis de certaines tendances conformistes actives dans les sciences sociales contemporaines, et en particulier : croyance scientiste dans l’indépendance des chercheurs vis-à-vis des cadres sociaux au sein desquels ils sont insérés, ultra-spécialisation brouillant les vues globales, éclectisme conceptuel insuffisamment raisonné rendant difficile les débats théoriques, routines méthodologiques ou faiblesse des appuis épistémologiques au nom d’un « terrain » sacralisé dans une veine empiriste. Irène Pereira renoue un dialogue entre la sociologie et la philosophie, sans pour autant déserter l’enquête. Elle prend même des risques en expérimentant, comme site d’enquête, une auto-ethnobiographie originale. Et cela, en évitant les pièges d’un relativisme épistémologique « postmoderne », car elle assume, au contraire, une place autonome et non impérialiste pour les savoirs scientifiques. Elle montre même que c’est en commençant à circonscrire réflexivement les présupposés actifs dans les éclairages scientifiques qu’elle met en œuvre qu’elle rend plus rigoureux les énoncés produits.  Ce livre, tout particulièrement, présente une série de points forts, utiles pour la discussion sociologique actuelle : - La philosophie pragmatiste (principalement William James, John Dewey et Hilary Putnam) lui offre un point
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin