Un avion suspendu dans le ciel

De
Publié par

Les avions n’arrivent pas nécessairement tous à leur destination programmée. Ils peuvent, en cours de vol, changer de parcours et finir leur trajet en se retrouvant dans des lieux terrestres, parfois fort étranges pour le commun des mortels. Et plus étrange encore, certains achèvent leur vol en se rendant dans un lieu situé quelque part dans le ciel, alors que rares sont ceux qui savent qu’il y a des cartes des routes secrètes du ciel. Qu’ils soient civils ou militaires, lorsque ces avions empruntent ces routes, ils se retrouvent sur le chemin menant vers la Cité...
Sans que personne n’arrive à l’expliquer, les hommes admettent que leurs morts soient mis sous terre, incinérés au feu, laissés au fond des eaux, mais ils n’acceptent pas de les céder au ciel.


Publié le : mercredi 4 mai 2016
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782334116589
Nombre de pages : 56
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-86351-5
© Edilivre, 2016
Hommage Aux victimes de l’avion disparu de la ligne Kuala Lumpur-Pékin et au courage de leurs familles et amis (mars 2014).
Aux victimes
– de l’avion abattu en Ukraine (juillet 2014).
– de l’avion tombé au Mali (juillet 2014).
– de l’avion tombé en ïran (août 2014).
– de l’avion tombé à Taîwan (février 2015).
– de l’avion tombé au Sinaî (octobre 2015).
– de l’avion tombé au Soudan (novembre 2015).
Et fort malheureusement aux prochaines victimes d’un crash.
Introduction
l’aéroport, les visages s’éclipsent peu à peu parmi la foule dense se dirigeant vers les Asalles d’embarquement qui mènent aux avions prêts au décollage. Le sourire aux lèvres, le cœur serré ou quelquefois les larmes aux yeux, chaque voyageur se laisse emporter, en ces instants particuliers, par de fortes émotions. Tout au long des files d’attente, les passagers s’empressent de s’acquitter des formalités de contrôle et de monter enfin à bord. Les baies vitrées permettent de voir des dizaines d’avions décollant ou atterrissant sur le tarmac sans qu’aucun individu ne sache le destin réservé à chaque appareil. La tour de contrôle suit les instructions mentionnées dans les plans de vol, et tout semble se dérouler le plus normalement du monde. Pourtant, ce jour-là, un avion va décoller sous peu avec des centaines de voyageurs sans savoir que son sort sera très différent de celui des autres appareils de l’histoire de l’aviation civile. Il va finir son parcours non pas sur un autre aéroport ou sur une île déserte, mais quelque part en plein ciel… L’alerte générale est donnée lorsque l’appareil disparaît soudain des écrans radars et qu’aucun contact n’est plus possible avec les membres de l’équipage. Les opérations de recherche, déclenchées instantanément, impliquent les forces militaires aériennes et navales de plusieurs pays. Les moyens les plus sophistiqués sont mis à contribution et aucun satellite de surveillance n’est en mesure de fournir des indications exactes. Les équipes spécialisées ne trouvent d’indices palpables ni sur terre ni sur mer, et plus les jours passent, plus l’espoir se dissipe. Le monde entier est plongé dans le désarroi alors que les médias tentent de trouver des explications à cet incident en interrogeant des spécialistes, mais malheureusement aucune ne convainc. Au fil des jours, l’angoisse atteint son paroxysme dans le cœur de milliers de gens proches des voyageurs malgré une plus grande mobilisation des équipes de recherche et une extension de la zone d’opération. Les prières et les rites religieux accentuent l’atmosphère de deuil dans laquelle sont plongées les familles concernées, hélas personne ne peut imaginer que les disparus sont appelés ailleurs à continuer une vie meilleure.
Unpont posé sur des nuages
enant par la main son petit-fils handicapé et orphelin, un grand-père chinois, en tenue Ttraditionnelle, ne cesse de sourire à une jeune fille en larmes. Sa seule intention est d’apporter un peu de consolation à une personne qui apparaît très affectée. Elle, au fond, est émue non pas à cause de ce moment de séparation avec les membres de sa famille, mais parce que ses jours sont comptés. Atteinte d’une maladie incurable qu’elle cache, depuis des mois, à tous ceux qu’elle aime, la jeune fille tente de retenir ses émotions. Encore sous le choc, elle ne peut oublier également l’homme qu’elle aime et qui a disparu dans un navire, une semaine plus tôt, au milieu de l’océan Pacifique. Ils projetaient tous les deux de célébrer leur mariage une fois le fiancé de retour, malheureusement il est mort durant l’expédition. Le regard du petit garçon s’est posé instantanément sur cette jeune femme, brillante étudiante en médecine dont les traits du visage semblent lui rappeler sa chère maman. Vingt jours auparavant, la mère a perdu la vie lors d’un accident de la route alors que son mari est décédé une année auparavant lors d’une mission secrète. Bien qu’il ne puisse plus jamais revoir ses parents, l’enfant est tout joyeux parce qu’il va enfin réaliser son rêve : voyager, pour la première fois de sa vie, à bord d’un avion. Dans un moment d’inattention, la jeune fille, encombrée par ses bagages à main, trébuche et se retrouve le visage collé au dos d’un passager. N’ayant presque pas pris conscience de ce qui arrive tellement il rumine encore sa nouvelle situation de veuf, l’homme avance quand même dans la file menant à l’entrée de l’avion. Il se contente de faire une petite grimace d’acquiescement comme quoi tout va bien ! Son épouse et sa fille ont péri, elles aussi, dans le déraillement d’un train deux jours auparavant. Et, par un coup du destin, le grand-père avec son petit-fils, la jeune femme et cet homme se retrouvent côte à côte, assis sur les sièges situés au milieu de l’avion. Des rires et surtout des voix discrètes sont perceptibles tandis que la plupart des voyageurs ont mis leur casque sur la tête afin d’écouter de la musique ou de pouvoir entendre le son d’un film présélectionné. Pour les enfants et les jeunes, ce sont déjà les jeux vidéo qui sont démarrés ou pour d’autres, c’est plutôt un dessin animé qui est choisi dans le menu des petits écrans encastrés dans l’arrière des dossiers des sièges de l’avion. Le vol débute dans les meilleures conditions alors que les passagers sont installés confortablement et commencent déjà à compter les heures qui les séparent de leur destination. Les hôtesses et les stewards de l’air se préparent, avec le sourire, à offrir des friandises et des rafraîchissements à leurs hôtes pour un voyage qui s’annonce long, mais agréable. Très rapidement, la jeune fille s’aperçoit que l’enfant, assis juste à côté d’elle, la dévore des yeux. Elle ressent un plaisir réconfortant surtout lorsqu’elle se rend compte que le vieux qui lui souriait tout à l’heure est bien là. En même temps, elle éprouve une certaine gêne d’être installée à droite de l’homme qui a failli chuter à cause de sa maladresse dans l’aérogare. Elle se sent dès lors toute confuse en pensant à la manière de l’aborder pour lui présenter...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant