//img.uscri.be/pth/9809ffb6717b1dfe0608507ee978fc0561f17998
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Une page d'histoire

De
27 pages

L’histoire a conservé le souvenir des fureurs que le fanatisme religieux provoqua au XVIe siècle entre les catholiques et les protestants. Elle a retenu les noms de plusieurs de leurs chefs : mais elle a jeté un voile sur ceux de beaucoup d’entre eux qui demeurèrent au 2e rang. C’est ainsi que le baron des Adrets, entre tous, est resté célèbre par ses cruautés.

Certainement du Touchet dont nous voulons reconstituer la figure ne peut lui être comparé ; mais il a laissé de nombreuses traces de son existence et nous voulons la faire revivre, parceque de nombreuses erreurs ont été commises à son sujet.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Hippolyte Sauvage

Une page d'histoire

Épisode des guerres de religion du XVIe siècle dans le Mortainais

UNE PAGE D’HISTOIRE

Episode des guerres de Religion du XVIesiècle dans le Mortainais

L’histoire a conservé le souvenir des fureurs que le fanatisme religieux provoqua au XVIe siècle entre les catholiques et les protestants. Elle a retenu les noms de plusieurs de leurs chefs : mais elle a jeté un voile sur ceux de beaucoup d’entre eux qui demeurèrent au 2e rang. C’est ainsi que le baron des Adrets, entre tous, est resté célèbre par ses cruautés.

Certainement du Touchet dont nous voulons reconstituer la figure ne peut lui être comparé ; mais il a laissé de nombreuses traces de son existence et nous voulons la faire revivre, parceque de nombreuses erreurs ont été commises à son sujet. Son nom patronymique même est inconnu : on l’a constamment désigné sous celui de l’une des seigneuries qu’il possédait. De plus, quoique mort dans les premiers six mois de l’année 1579, la France protestante1 le fait vivre dix ans au moins de plus, jusqu’en 1589, qu’elle le fait à tort figurer comme gouverneur de Falaise et prisonnier du duc de Montpensier, par qui il fut vaincu.

Jehan d’Oissey — tel était son nom, — naquit au château de la Cour de Touchet, vers 1544 ou 1546. Il était fils de noble homme Jacques d’Oissey, écuier, seigneur de Touchet, et de Françoise des Loges2. Sa mère, déjà veuve en 1559, avait la tutelle de son fils et elle prenait alors le titre de sa gardienne sous l’autorité royalle3. Ce fut en cette qualité qu’elle rendit aveu à Louis de Bourbon, duc de Montpensier et comte de Mortain, des terres et seigneurie de Touchet, plein fief de Haubert, qui s’étendait dans les trois paroisses de Touchet, de Villechien et de Ferrières. Son fils y était désigné sous les dénominations d’écuier, seigneur de la Vallée et de Touchet4. Il n’attendit donc évidemment pas l’accomplissement de sa majorité pour se mêler aux luttes qui agitaient alors la France, depuis quelques années déjà, et particulièrement la Basse-Normandie.