Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 18,99 €

Lecture en ligne

Mamduh N AYO U F
VERS LE DÉCLIN DE L’INFLUENCE AMÉRICAINE AU MOYEN-ORIENT ?
Vers le déclin de l'influence américaine au Moyen-Orient ?
Comprendre le Moyen-Orient Collection dirigée par Jean-Paul Chagnollaud Hillel COHEN,Les Palestiniens face à la conquête sioniste (1917-1948). Traîtres ou patriotes ?,2014. Pierre JAQUET,L’Etat palestinien face à l’impuissance internationale, 2013. Firouzeh NAHAVANDI,L’Iran dans le monde, 2013. Aline KORBAN,L’évolution idéologique du Hezbollah, 2013. Samy DORLIAN,La mouvance zaydite dans le Yémen contemporain, 2013. Gamâl AL-BANNA,L’islam, la liberté, la laïcité et le crime de la Tribu des "Il nous a été rapporté",2013. Daniel CLAIRVAUX,Iran : la contre-révolution islamique,2013. Naïm STIFAN ATEEK,Le cri d’un chrétien palestinien pour la réconciliation. Pour une théologie palestinienne de la libération, 2013. Céline LEBRUN, Julien SALINGUE (dir.),Israël, un État d’apartheid ? Enjeux juridiques et politiques, 2013. Pierre GUILLOSSOU,La Palestine contemporaine, des Ottomans aux Israéliens, 2013. Mohammad AL SUBAIE,L’idéologie de l’islamisme radical.La nouvelle génération des intellectuels islamistes,2012. Didier LEROY,Hezbollah, la résilience islamique au Liban, 2012. Hassan Diab EL HARAKÉ,République islamique d’Iran : quel pouvoir pour le peuple ?, 2012.Alice POULLEAU,À Damas sous les bombes,Journal d’une Française pendant la révolte syrienne (1924-1926), 2012.Malkom KASP,La République islamique et les heures sombres de l’Iran, 2012.
MAMDUH NAYOUF
Vers le déclin de l'influence américaine au Moyen-Orient ?
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02777-7 EAN : 9782343027777
SOMMAIRE
SOMMAIRE..................................................................7................ INTRODUCTION...........................................................................9 CHAPITRE1La guerre contre le terrorisme comme politique étrangère « la doctrine Bush »..................................................................13 La stratégie de sécurité nationale de Bush ...........................13 La guerre contre le terrorisme ..............................................18 Une nouvelle vision du moyenorient ..................................42 L’échec...............................................................................104 CHAPITRE2La présidence d’Obama : une rupture avec l’idéologie ? .......115 Obama à la MaisonBlanche : le réalisme estil de retour ? ...............................................115 La stratégie de sécurité nationale d’Obama .......................122 Le dilemme de la paix israélopalestinienne ......................130 Le discours du Caire : une révision des relations avec le monde musulman .........146 Quand le « Printemps arabe » choque le réalisme d’Obama.............................................................................154 L’engagement avec l’Iran : un pari sur l’avenir ......................208 CONCLUSION..........................................................................227 BIBLIOGRAPHIE.......................................................................231
INTRODUCTION
Les ÉtatsUnis doivent cesser de se croire « le gendarme du monde ». Ainsi peuton en effet décrire la politique étrangère de Barak Obama. Les deux mandats de son prédécesseur George W. Bush, consacrés à la lutte contre le terrorisme, laissent une Amérique lasse de la guerre. De plus, les dépenses colossales de la war on terror,compris les guerres en Afghanistan et en y 1 Irak , pèsent sur l’économie américaine et accélèrent la transition vers un monde multipolaire ou un « monde de l’après l’Amérique », selon Fareed Zakaria. En d’autres termes, l’hégémonie américaine est fragilisée et un nouvel équilibre entre les grandes puissances se prépare actuellement. Le fait que deux guerres soient menées contre deux pays musulmans du MoyenOrient laisse penser que l’Amérique de Bush est en guerre contre l’islam. Ce qui va accroître l’animosité de l’opinion publique arabomusulmane envers les ÉtatsUnis et contribuer à dégrader leur image. Cependant, des essais frappant consacrés à l’antiaméricanisme, comme celui de Fouad Ajami  professeur à l’université John Hopkins, où il dirige le programme d’études du MoyenOrient , rejettent les résultats des instituts de sondages respectés dontPew ResearchetGallupmontrent qui que l’hostilité à l’Amérique s’est considérablement accrue en réaction à la politique menée par le gouvernement Bush. Au
1 La guerre en Irak, à titre d’exemple, avait coûté 800 milliards de dollars aux contribuables américains, tué 4 487 américains et laissé invalides 30 000 soldats. Liz Sly et Craig Whitlock, « Iraq war draws to a quiet close »,The Washington Post,15 décembre 2011