//img.uscri.be/pth/2ba15acd422e38eccdd6cda1413b1b5b1548aba6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vers une ethnopsychiatrie mexicaine

De
286 pages
L'auteur de cet ouvrage, docteur en anthropologie sociale et en ethnologie, entend oeuvrer au développement de l'ethnopsychiatrie mexicaine ainsi qu'à une meilleure prise en charge des populations amérindiennes du Mexique. Après un panorama de l'ethnopsychiatrie, l'auteur présente aux lecteurs un certain nombre de pratiques aztèques ou nahuas à l'époque précolombienne, puis telle qu'elle est pratiquée actuellement dans la région de l'Alto Balsas. Un glossaire nahuatl-français complète ce volume.
Voir plus Voir moins
Vallarta (Jalisco) sur les déIs de la Psychiatrie culturelle et la crise mondiale des migrants. Nul doute que tous ceux qui sont attentifs à ces questions tireront proIt
B
V
Sergio Javier VillaseñorBayardo
VERS UNE ETHNOPSYCHIATRIE MEXICAINE
La médecine traditionnelle dans une communauté nahua du Guerrero
Recherches Amériques Latines
Avant-propos du Dr Jean Garrabé
CULAGOS Ediciones
VERS UNE ETHNOPSYCHIATRIE MEXICAINE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE DANS UNE COMMUNAUTÉ NAHUA DU GUERRERO
Recherches Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin La collectionRecherches Amériques latinespublie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques sur cet espace qui s’étend du Mexique et des Caraïbes à l’Argentine et au Chili. Dernières parutions Mariella VILLASANTE CERVELLO,Violence politique au Pérou. 1980-2000 : sentier lumineux contre l’État et la société. Essai d’anthropologie politique de la violence, 2016. Erasmo SAENZ CARRETE,L’exil latino-américain en France de 1964 e au début du XXI siècle, 2016. Jean-Pierre TARDIEU,Les penseurs ibériques et l’esclavage des Noirs e e (XVI -XVII siècles). Justifications, réprobations, propositions, 2016. Jean-Pierre TARDIEU,L’affaire du Dragon (1792-1799). Les incidences au Rio de la Plata d’une menace de famine à l’île Maurice, 2016. François BALDY,Bernal Diaz del Castillo et la conquête de la Nouvelle Espagne (Mexique),2015. Beyla Esther FELLOUS,La nature juridique des accords entre l’Union européenne, le Chili et le Mexique, 2015. Arnaud MARTIN,La laïcité en Amérique latine, 2015. Bernard GRUNBERG,A la recherche du Caraïbe perdu. Les populations amérindiennes des Petites Antilles de l’époque précolombienne à la période coloniale, 2015. Bruno MUXAGATO,Le leadership du Brésil en Amérique du Sud. De la contestation à l’émergence d’une hégémonie consensuelle, 2015. Françoise et Roland LABARRE,De la Castille médiévale à l’Amérique latine contemporaine. Seize études d’histoire et de littérature, 2015. La liste complète des parutions, avec une courte présentationdu contenu des ouvrages, peut être consultéesur le site www.harmattan.fr
Sergio JavierVILLASEÑORBAYARDO VERS UNE ETHNOPSYCHIATRIE MEXICAINE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE DANS UNE COMMUNAUTÉ NAHUA DU GUERRERO Avant-propos du Dr Jean GARRABE
Première édition, 2016 Texte © 2016, Sergio Javier Villaseñor Bayardo Avant-propos © 2016, Jean Garrabé D.R. © 2016, Universidad de Guadalajara Av. Juárez No. 976 CP 44100 Guadalajara, Jalisco www.udg.mx D.R. © 2016, Librairie Éditions L’Harmattan 5/7 rue de l’École Polytechnique 75005. París, Francia. www.editions-harmattan.fr © L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08828-0 EAN : 9782343088280
REMERCIEMENTS À Monsieur le Professeur Christian Duverger qui a accepté de diriger cette recherche. Je lui exprime toute ma reconnaissance pour la richesse et la rigueur de son enseignement. Sa parfaite connaissance de la Méso-Amérique m´a été d´une aide précieuse. À Monsieur le Professeur François Raveau qui a guidé mes premiers pas dans cette recherche et dont l´érudition a permis d´élargir mes connaissances. À Monsieur le Professeur Yves Pelicier qui m´a ouvert les portes de la psychiatrie française. Je lui rends tout particulièrement hommage puisque, hélas, il n’est plus parmi nous aujourd’hui. À Monsieur le Docteur Jean Garrabe De Lara qui m´a conseillé, soutenu et encouragé tout au long de ce travail. À Monsieur le Professeur Héctor Pérez-Rincón qui m´a encouragé à faire des études en France. À Monsieur le Professeur Carlos Viesca Treviño dont l´enseignement de l´anthropologie médicale m´a montré l’importance de contribuer au développement de l´ethnopsychiatrie mexicaine. Je tiens à remercier tous les habitants de l’Alto Balsas, notamment : Don Francisco « Chico » Flores, Doña Faustiniana Celis et sa famille, Doña Alberta Vázquez, Don Sirenio Tomás, Doña María Jerónima Dionisia et sa famille, Doña Concepciona González "Nantzin", Doña Hermelinda Alejandro, Doña Cimitria Alejandro, Don Fernando Macedonio, Don Eleuterio Trujano et sa femme Doña Constantina Macedonia, Don Ricardo Zamora, Don Miguel Adame, Don Mateo Martínez, Doña Basilia Romero, Don Roberto de la Cruz et sa femme, Mademoiselle Francisca de la Cruz, Felipe Pérez et son épouse Ofelia, Don Luis Tapia, Don Apolinar Celestino, Doña Beatriz Solis, M. le Docteur Eustaquio Celestino, Don Guillermo et sa femme Carmela Celestino, Maître Sixto Cabañas et son épouse Julia, Don Marcial Camilo et sa femme, Doña Alicia Ramírez, Doña Cleofas Ramírez et ses filles Felix et Paula, Don Rodolfo Celestino, sa femme Dominga et ses fils, Don Cristino Celestino, Don Alfredo Ramírez, Don Petronilo Ramírez, Don Filemón Atilano, Don Santos Herrera, Doña Juana Herrera, Don Bonifacio Herrera, Don José et sa famille, Doña Oralia Roque, Doña Flora Nicolás, Don Miguel Mendoza, Don Florentino Iglesias et Doña Nicolasa Cortés, Doña Cristina Iglesias, Don Mateo García, Don Mateo Ortiz, Doña Juana Díaz, Doña Juvencia, Doña Felisa Lorenzo, Doña Cristina Alejandro, Don Pablo Celis, Doña Dolores Reyes, Doña Lorenza Ruiz, Doña Juana Ruiz, Doña Paula Celestino, Doña Agustina Obispo, Monsieur le curé, Doña
7
Leobarda Bautista, Don Pedro Araujo et son épouse Enimia, Don Pascual Adame, Don Santos Adame, Don Rogelio Santos et sa femme, Don Tomás Aniceto Mendoza, Doña Tranquilina Nepomuceno, Don Agustín, Don Pascual Alejandro, Don Genaro Alejandro, Don Héctor Hernández, Don Felipe Pérez, Don Bonifacio González, Dra. Leticia Castro, Don Pascasio López, Don Gelasio Cruz, Doña María Felix Bustillos, Don Alfonso Lorenzo, Don Francisco López et sa femme et tous les autres dont j´ai omis les noms. Je veux remercier également Cristina Chávez Alvarado, Anouk Gibert, Marie Charlotte Thermed et Caroline Desprès. Merci à José Fernando Bayardo Casillas, paradigme de sublimation. À la mémoire d’Arturo Ernesto Bayardo Casillas et de Rubén Eduardo Bayardo Casillas, dont les exemples d´humanisme et de travail ont éclairé mon chemin.
8
AVANT-PROPOS VERS UNE ETHNOPSYCHIATRIE MEXICAINE
Les relations entre la France et le Mexique dans le domaine de la e psychiatrie remontent au XIX siècle. Elles ont été marquées dans l’entre-deux-guerres par les tournées de conférences faites dans ce pays par le médecin et philosophe, élève de Charcot, Pierre Janet (1859-1947) alors professeur au Collège de France et dont plusieurs ouvrages ont été traduits en espagnol et publiés à Mexico, notammentPsicologia de los sentimientos qui est le texte des cours qu’il a donné en 1925 à laUniversidad Nacional de Mexico.médecin mexicain Manuel Guevara Oropesa (1899-1980) qui, Le dans sa thèse avait, en 1923, comparé les œuvres de Freud, Jung et Janet ne manqua pas, lors d’un voyage qu’il fit à Paris, de venir saluer ce dernier à son domicile rue de Varennes. Après la Seconde Guerre mondiale, l’organisation en 1950 à Paris, par les sociétés savantes françaises telles que l’Évolution psychiatrique ou la Société Médico-psychologique, d’un grand congrès international fit venir dans la capitale de nombreux psychiatres mexicains. Les congressistes latino-américains qui faisaient partie des différentes sociétés nationales d’Amérique latine décidèrent alors de se regrouper en une Associación de Psiquiatras de América Latina, l’APAL. Notons que certains d’entre eux étaient déjà membres étrangers des sociétés françaises organisatrices. Le succès de ce premier congrès fut tel qu’il fut décidé à son issue de créer une Association Mondiale de Psychiatrie qui organise depuis régulièrement des congrès dans les grandes capitales. Mon maître Henri Ey (1900-1970) qui avait, en tant que secrétaire général organisé le congrès de Paris, assuma ensuite cette fonction au sein de l’Association Mondiale pendant seize ans. À ce titre, il fit à son tour des tournées de conférences dans différents pays d’Amérique, notamment au Mexique où il avait été invité par le GLADET (Grupo Latino Americano de Estudios Transculturales)fondé à Guadalajara par un groupe de collègues travaillant dans ce domaine. Le VI Congrès Mondial sera d’ailleurs organisé à Mexico en 1966 par le professeur Ramon de la Fuente Muñiz. Le Mexique, du fait même de l’extrême diversité des cultures dans les différents Estados Unidos de México, apparaît comme un terrain de choix pour l’ethnopsychiatrie à partir de l’étude des nombreux sites archéologiques qui a permis de redécouvrir les cultures précolombiennes. Le magnifique Museo Nacional de Antropologia témoigne de leur extraordinaire richesse et diversité ; je l’ai personnellement visité à chacun de mes voyages au Mexique où j’ai été invité à plusieurs reprises pour des conférences ou des congrès de psychiatrie.
9